« La protection et la restauration des écosystèmes ainsi que l'accès aux services écosystémiques sont nécessaires à l'éradication de l'extrême pauvreté et de la faim. » — António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

La valeur de la biodiversité

Alors que la valeur de la diversité biologique et son importance pour les générations présentes et futures ont été mondialement reconnues, certaines activités humaines continuent de réduire le nombre d'espèces vivantes.

Entrée en vigueur en 1993, la Convention sur la diversité biologique (CBD) a été ratifiée jusqu'à présent par 196 États Parties. Cet instrument légal international a comme objectifs la conservation de la diversité biologique, l'utilisation durable de ses éléments constitutifs et de ses ressources génétiques, ainsi que le partage juste et équitable des avantages qui en découlent.

Étant donné l'importance de l'éducation du public et de la sensibilisation à la mise en œuvre de la Convention à tous les niveaux, l'Assemblée générale a proclamé le 22 mai, date de l'adoption du texte, comme Journée internationale de la diversité biologique (résolution 55/201 du 20 décembre 2000).

Célébrer les 25 ans de la Convention sur la diversité biologique

L'année 2018 marque le 25ème anniversaire de l'entrée en vigueur de la Convention sur la diversité biologique (CBD). Appliquée notamment grâce au soutien des gouvernements, des organisations non gouvernementales et intergouvernementales, des peuples autochtones, des communautés locales, de la communauté scientifique et des particuliers, la Convention a globalement permis, depuis son entrée en vigueur:

  • l'élaboration d'orientations scientifiques pour la conservation et l'utilisation durable de la biodiversité;
  • l'entrée en vigueur du Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques;
  • l'entrée en vigueur du Protocole de Nagoya sur l'accès aux ressources génétiques et le partage juste et équitable des avantages découlant de leur utilisation;
  • la création et la mise en œuvre de stratégies et de plans d'action nationaux pour protéger la diversité biologique.

Après avoir adopté le Plan stratégique 2011-2020 pour la diversité biologique , les Parties ont fait des progrès significatifs vers la réalisation d'un certain nombre de ses 20 objectifs, appelés Objectifs d'Aichi pour la biodiversité . Ce plan stratégique, ambitieux mais réalisable, sert ainsi de cadre flexible pour l'établissement d'objectifs nationaux et régionaux, tout en encourageant la mise en œuvre cohérente et efficace des trois objectifs de la Convention.

La mission du nouveau plan est de:

« prendre des mesures efficaces et urgentes en vue de mettre un terme à l'appauvrissement de la diversité biologique, afin de s'assurer que, d'ici à 2020, les écosystèmes [soient] résilients et continuent de fournir des services essentiels, préservant ainsi la diversité de la vie sur Terre, et contribuant au bien-être humain et à l'élimination de la pauvreté. »

Le 25ème anniversaire de la Convention offre donc une occasion unique pour mettre en valeur la réalisation de ses objectifs aux niveaux national et mondial. C'est aussi l'occasion de se tourner vers le futur et de commencer à penser au suivi du Plan stratégique pour la biodiversité 2011-2020.

Pour la commémoration de cette journée, des événements et des réunions de haut niveau auront lieu à Montréal et à New York, et en novembre 2018, la Conférence des Nations Unies sur la diversité biologique aura lieu à Sharm El Sheikh, en Égypte.