« À travers l’image et le son, le patrimoine audiovisuel est une extraordinaire fenêtre ouverte sur le passé qui peut nous aider à nous tourner vers l’avenir. » — Message 2017 de la Directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova

Thème 2017 — « Découvrir, se souvenir et partager »

Découvrir :

Chaque jour, des centaines de milliers d'enregistrements sont capturés, conservés et annotés par les archivistes pour permettre la recherche, la découverte, les nouvelles interprétations, les utilisations et la jouissance de l'image animée et des enregistrements sonores. Célébrez les voyages de découverte rendus possibles par vos archives dans votre domaine. Présentez et promouvez votre mission et votre travail.

Partager :

Les médias numériques ont créé des opportunités comme jamais auparavant pour que les archives puissent se connecter directement avec leur public, partager et s'engager avec de nouveaux publics sur les plates-formes numériques de manière toujours nouvelle. Promouvez vos événements d'archives partagés et vos Célébrations de l'ONU avec la communauté des archives dans le monde entier.

Se souvenir :

Les archives audiovisuelles sont une pierre angulaire de la mémoire du monde, avec des enregistrements qui permettent le rappel pour les générations futures et donnent un contexte à notre histoire, culture et humanité partagée depuis plus d'un siècle. Promouvez une meilleure compréhension du rôle unique des archives audiovisuelles et la nécessité de la sauvegarder, la préserver et la protéger dans le cadre de notre patrimoine mondial.

[Source : UNESCO]


Les documents audiovisuels, tels que les films, les émissions télévisées et radio, les enregistrements audio et videos, contiennent les archives principales des XXème et XXIème siècles.

En dépassant la langue et les frontières culturelles et en faisant immédiatement appel à la vue et à l’ouie, aux personnes instruites comme illettrées, les documents audiovisuels ont transformé la société en devenant un complément permanent aux documents écrits traditionnels.

Cependant, ils sont extrêmement vulnérables et on estime que nous n’avons pas plus de 10 à 15 ans pour convertir les documents audiovisuels en documents numériques pour empêcher leur perte. Une grande partie du patrimoine audiovisuel a déjà été irrévocablement perdu par la négligence, la destruction, l’affaiblissement et le manque de ressources, de qualifications et de structures, appauvrissant ainsi la mémoire de l'humanité. Beaucoup plus de documents seront perdus si une action internationale plus forte et concertée n'est pas prise.

Grâce à des initiatives telles que la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel et le Programme « Mémoire du monde », le précieux travail des professionnels de la conservation a donné une impulsion pour gérer un éventail de facteurs techniques, politiques, sociaux et financiers qui menacent la sauvegarde de notre patrimoine.

 

 

 

 

 

Logo de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel 2017
Logo de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel 2017