ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Journée mondiale du patrimoine audiovisuel
27 octobre

«  Il nous reste entre 10 et 15 ans pour transférer les enregistrements audiovisuels disponibles sur des supports numériques et empêcher leur extinction. Nous devons unir nos efforts pour changer cette situation - car la compréhension et le partage de cette histoire récente est d’une importance capitale non seulement pour des questions d’appartenance et d'identité, mais aussi pour mieux comprendre les relations et les enjeux des sociétés contemporaines. »

Irina Bokova
Directrice de l'UNESCO
Message 2015

L'archevêque et Prix ​​Nobel de la paix Desmond Tutu lors d'une conférence de presse en 1985 après s'être adressé au Comité politique spécial au cours duquel il a dénoncé le régime de l'apartheid en Afrique du Sud. Photo ONU / Yutaka Nagata

Thème 2015 - Archives en péril : protéger les identités mondiales

Les documents audiovisuels, tels que les films, les émissions télévisées et radio, les enregistrements audio et videos, contiennent les archives principales des XXème et XXIème siècles.

En dépassant la langue et les frontières culturelles et en faisant immédiatement appel à la vue et à l’ouie, aux personnes instruites comme illettrées, les documents audiovisuels ont transformé la société en devenant un complément permanent aux documents écrits traditionnels.

Cependant, ils sont extrêmement vulnérables et on estime que nous n’avons pas plus de 10 à 15 ans pour convertir les documents audiovisuels en documents numériques pour empêcher leur perte. Une grande partie du patrimoine audiovisuel a déjà été irrévocablement perdu par la négligence, la destruction, l’affaiblissement et le manque de ressources, de qualifications et de structures, appauvrissant ainsi la mémoire de l'humanité. Beaucoup plus de documents seront perdus si une action internationale plus forte et concertée n'est pas prise. Grâce à des initiatives telles que la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel et le Programme "Mémoire du monde", le précieux travail des professionnels de la conservation a donné une impulsion pour gérer un éventail de facteurs techniques, politiques, sociaux et financiers qui menacent la sauvegarde de notre patrimoine.

C’est dans ce contexte que la Conférence générale de 2005 a approuvé la commémoration d'une Journée du patrimoine audiovisuel comme mécanisme de prise de conscience générale de l’urgence des mesures à prendre et pour reconnaître l'importance des documents audiovisuels comme faisant partie intégrante de l’identité nationale.

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU