Journée mondiale de lutte contre le sida, 1er décembre 2013 - Zéro discrimination

Qu’est-ce qu’un test VIH?

Test sanguin. Photo ONUSIDA/A.Gutman (2006)

Un test VIH indique si le virus est présent dans le corps. Les tests de dépistage du VIH couramment utilisés détectent les anticorps produits par le système immunitaire en réaction à la présence du virus. Les anticorps sont produits par le système immunitaire en réaction à une infection. Pour la plupart des gens, il faut trois mois pour que ces anticorps se développent; cela peut prendre jusqu’à six mois parfois. C’est pendant cette période « sérologiquement muette » qui fait suite à l’infection qu’une personne est la plus infectieuse.
ONUSIDA PDF | Crédit photo : Photo ONUSIDA/A.Gutman (2006)

Dépistage

En raison des limites inhérentes à tout test biologique, il est nécessaire de réaliser plusieurs tests (successivement un test sensible puis un spécifique) avant que le patient soit déclaré séropositif au VIH.

Les test VIH sont réalisés pour diverses raisons, comme lors de la suspicion d'infection ou bien en cas de prévention lorsque l'on travaille dans un milieu à risque comme l'hôpital. En vue de lutter contre la transmission par des personnes n'étant pas au courant de leur statut sérologique, des pays ont mis en place des possibilités de tests anonymes et gratuits.

Combien de temps après une éventuelle exposition dois-je attendre avant de me soumettre à un test de dépistage du VIH?

En général, il est recommandé d’attendre trois mois après une éventuelle exposition avant de faire un test de dépistage. Bien que les tests détectant les anticorps du VIH soient très sensibles, il existe une fenêtre sérologique de 3 à 12 semaines qui correspond à la période entre l’infection par le VIH et l’apparition d’anticorps détectables du virus. Dans le cas des tests VIH les plus sensibles actuellement recommandés, la fenêtre sérologique est d’environ trois semaines. Cette période peut être plus longue si l’on utilise des tests moins sensibles.

Pendant cette fenêtre sérologiquement muette, les personnes infectées par le VIH n’ont pas d’anticorps dans leur sang susceptibles d’être détectés par un test de dépistage. Cependant, la personne peut déjà avoir des niveaux élevés de virus dans ses liquides corporels, tels que le sang, le sperme, les fluides vaginaux et le lait maternel. Le VIH peut être transmis à d’autres personnes pendant la fenêtre sérologique, et ce, même si le test VIH ne révèle pas que vous êtes infecté par le virus.

Pourquoi me soumettre à un test de dépistage du VIH?

Connaître votre statut sérologique VIH présente plusieurs avantages vitaux. Premièrement, si vous êtes séropositif(ve), vous pouvez prendre les mesures nécessaires avant que les symptômes n’apparaissent pour avoir accès aux services de traitement, de soins et d’appui, ce qui peut contribuer à prolonger votre vie de plusieurs années.

Deuxièmement, si vous savez que vous êtes infecté(e), vous pouvez prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter de transmettre le virus à d’autres.

Troisièmement, votre fournisseur de soins de santé peut par exemple recommander le test si vous êtes enceinte et souhaitez protéger la vie de votre enfant à naître. Le test peut aussi être recommandé par votre fournisseur de soins si vous n’êtes pas en bonne forme afin de pouvoir poser un diagnostic médical plus précis.

Où puis-je faire faire un test?

Il existe de nombreux endroits où vous pouvez faire faire un test de dépistage du VIH : dans le cabinet d’un médecin privé, dans un centre de santé local, dans les hôpitaux, dans les dispensaires de planning familial et dans des lieux spécialement établis pour réaliser des tests VIH. Il faut toujours essayer de se soumettre à un test dans un lieu qui propose aussi des services de conseil. Dans certaines communautés, il existe des services de conseil et de test à domicile et ceux-ci peuvent inclure des conseils pour les couples et un appui pour une communication en toute sécurité des résultats après le test.

Le résultat de mon test est-il confidentiel?

Le résultat du test VIH doit être conservé de manière totalement confidentielle.

Consentement

Avant de faire un test VIH, vous devez donner un consentement éclairé préalable. Dans l’idéal, les informations doivent vous être communiquées individuellement, en privé, en la présence d’un fournisseur de soins de santé. Cela signifie que ce fournisseur doit vous donner certaines informations avant le test ainsi que l’opportunité d’avoir des réponses aux questions que vous pouvez vous poser.

Confidentialité

Il existe différents types de tests disponibles :

On encourage une confidentialité partagée ; cette expression désigne une confidentialité qui est partagée avec d’autres, lesquels peuvent inclure des membres de la famille, la personne aimée, les dispensateurs de soins et les amis en qui l’on a confiance.

Cependant, il faut faire attention lorsque l’on communique ses résultats car cela peut conduire à de la discrimination dans les milieux sanitaires, professionnels et sociaux. La confidentialité partagée se fait donc à la discrétion de la personne testée. Bien que le résultat d’un test de dépistage du VIH doive être conservé de manière confidentielle, d’autres professionnels, tels que les conseillers et les travailleurs des services sociaux, peuvent aussi avoir besoin d’être informés de la séropositivité au VIH d’une personne afin de fournir la prise en charge appropriée.

Conseil

Toute personne se soumettant à un test de dépistage du VIH doit recevoir des conseils lorsqu’on lui remet le résultat de son test, quel que soit ce résultat. Vous devez bénéficier d’un entretien de conseil après le test indépendamment du résultat de celui-ci. Le conseil avant le test était une composante de base du dispositif original de conseil et de test volontaires qui était conçu pour aider les clients à évaluer d’autres risques personnels et recenser les stratégies pratiques pour assumer leur résultat. Ce modèle considère le conseil et le test à la fois comme une stratégie primaire et secondaire de prévention (réduction du risque d’exposition au VIH et de transmission ultérieure). Toutefois, dans de nombreux milieux, une information de groupe avant le test remplace désormais les entretiens individuels de conseil pré-test.

Que dois-je faire si je suis porteur du VIH?

Grâce à de nouveaux traitements, de nombreuses personnes séropositives au VIH vivent plus longtemps et en meilleure santé. Il est très important de s’assurer que votre médecin sait comment traiter le VIH. Un professionnel de santé ou un conseiller VIH bien formé peut fournir des conseils et vous aiguiller vers le médecin approprié.

L’appui des pairs peut être très utile dans la gestion du VIH – demandez à votre conseiller.

En outre, vous pouvez faire ce qui suit pour rester en bonne santé :

Vous pouvez aussi essayer ce qui suit :

Si vous êtes enceintes, il est important que vous obteniez des informations sur la prévention de la transmission mère-enfant et des conseils sur l’alimentation des nourrissons.

Qu’est-ce que cela signifie si je suis séronégatif(ve) au VIH?

Un résultat de test négatif signifie qu’aucun anticorps du virus n’a été détecté dans votre sang au moment du test. Si vous êtes séronégatif(ve), assurez-vous de le rester : prenez connaissance des informations concernant la transmission et la prévention du VIH, évitez d’avoir des comportements à risque. Il reste cependant la possibilité que vous soyez infecté(e) dans la mesure où votre système immunitaire peut mettre jusqu’à trois mois pour produire suffisamment d’anticorps pour révéler une infection dans un test de dépistage sanguin. Il est conseillé de refaire le test à une date ultérieure et de prendre les précautions appropriées entre-temps.

Pendant la fenêtre sérologique, une personne est hautement infectieuse et doit de ce fait prendre des mesures pour prévenir toute éventuelle transmission.