Journée internationale contre les essais nucléaires (29 août)
Pour un monde sans armes nucléaires

La société civile

Dès le début de l'ère nucléaire, la société civile joue un rôle prépondérant dans l'effort d'arrêter de façon permanente les essais d'armes nucléaires. Se sont engagés : des physiciens, des sismologues et autres chercheurs, des médecins et des avocats, des organisations féminines, des instituts de recherche, des ONG pour le désarmement, des maires et des députés, des secteurs exposés aux contaminants radioactifs à la suite de tests atmosphériques, les survivants des bombardements atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, ainsi que le public en général.

Quelques faits importants dans les activités des décennies passées:

Avec le temps et surtout ces dernières années, les efforts de la société civile pour le soutien de l'interdiction complète des essais nucléaires avaient presque toujours en vue le projet encore plus large d'aboutir à l'élimination totale des armes nucléaires. Pour aider à l'application du TICE, les ONG , la société civile et les membres du public peuvent, spécialement dans les pays qui doivent ratifier le Traité pour qu'il soit appliqué, faire pression sur leur gouvernement et leurs assemblées parlementaires pour les faire signer et ratifier le Traité. Ils peuvent également encourager leur gouvernement à appuyer la proposition en cinq points du Secrétaire général, qui consiste à mettre en œuvre le TICE et à négocier une convention de l'armement nucléaire, appuyée par un système de contrôle fort, comme il a été longtemps proposé aux Nations unies.

De nombreux instituts de recherche, institutions universitaires et ONG sont également engagés dans le désarmement nucléaire et le TICE.