ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Mandat du Forum pour la coopération en matière de développement

Partie intégrante du partenariat mondial pour le développement défini dans le Consensus de Monterrey EN , le Plan de mise en oeuvre de Johannesburg PDF et la Déclaration du Millénaire, le Forum pour la coopération en matière de développement oeuvrera en vue d’améliorer la réalisation des objectifs de développement convenus au niveau international, y compris les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), et de promouvoir le dialogue pour trouver des moyens efficaces d’appuyer cette réalisation.

Document final du Sommet mondial

Le Document final du Sommet mondial de 2005 [A/RES/60/1] a chargé le Conseil économique et social  de tenir tous les deux ans, au plus haut niveau, un forum de la coopération pour le développement, afin :

  • D’examiner les tendances de la coopération internationale dans le domaine du développement, notamment en ce qui concerne les stratégies, les politiques et les moyens de financement;
  • De favoriser une amélioration de la cohérence des activités de développement des différents partenaires, et
  • De renforcer les liens entre les activités normatives et opérationnelles de l’ONU.

Renforcement du Conseil économique et social

Dans le cadre du renforcement du Conseil économique et social, l’Assemblée générale a également décidé, dans sa résolution 61/16, que le Forum :

  • Examinerait l’évolution de la coopération internationale dans le domaine du développement, ferait le point de la situation et formulerait des orientations générales et des recommandations visant à rendre cette coopération plus efficace;
  • Déterminerait les lacunes et les obstacles afin de formuler des recommandations concernant des politiques et des pratiques susceptibles d’améliorer la cohérence et l’efficacité et de promouvoir la coopération aux fins de la réalisation des objectifs de développement convenus au niveau international, y compris les objectifs du Millénaire pour le développement;
  • Servirait de plate-forme aux États Membres pour partager les enseignements tirés et l’expérience acquise en matière de formulation et de mise en oeuvre de stratégies nationales de développement et d’appui en la matière, et
  • Conformément au règlement intérieur, serait ouvert à toutes les parties prenantes, à savoir les organisations du système des Nations Unies, les institutions financières et commerciales internationales, les organisations régionales, la société civile et les représentants du secteur privé.

Haut de page

 

Traduire les promesses internationales en actions concrètes