ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Discussion en ligne sur le thème « Emploi, travail décent et croissance inclusive »
Du 8 février au 14 mars 2012

Une discussion en ligne sur « Emploi, travail décent et croissance inclusive » s'est tenue du du 8 février au 14 mars 2012, organisée par le Département des Affaires économiques et sociales (DAES) des Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Organisation internationale du Travail (OIT).

Cette discussion en ligne rassemblait des experts, des praticiens et des décideurs du monde entier et abordait des questions liées à l’emploi et à la création d’emplois dans la perspective du développement. Les messages qui en ont découlé vont servir de recommandations aux États Membres et à l’ECOSOC quant aux mesures susceptibles d’être prises pour relever les défis de l’emploi au plan mondial.

Phase I (8 février - 25 février ), modérée par Stephen Pursey, Directeur du Département de l'intégration des politiques et Conseiller principal auprès du Directeur général de l’OIT.

Les participants ont débattu des politiques publiques capables de soutenir la demande globale, d’encourager la création d’entreprises et de créer des emplois décents.

Semaine 1 : « Nous avons constaté que la situation mondiale de l’emploi est sombre. Dans de nombreux pays développés, le chômage et le travail précaire s’accroissent. Le sous-emploi, le travail informel et illégal restent prédominants dans de nombreux pays en développement. L’amélioration de la situation économique dépend dans une large mesure de l’inversion des tendances de l’emploi. Les marchés du travail continuent de souffrir de la faiblesse de la demande mondiale. Cela constitue ce que de nombreux économistes appellent une «boucle de rétroaction négative». Comment modifier le sens de cette « boucle » ? Comment pouvons-nous faire en sorte que la croissance et l’emploi se renforcent mutuellement ?

Semaine 2 : « Les micro-entreprises et les PME représentent l’immense majorité des entreprises dans la plupart des pays et sont souvent à l’origine de la plupart des créations d’emplois, mais leur productivité varie considérablement. Dans de nombreux pays en développement, plus de 90 pour cent des PME emploient moins de 10 personnes dont la majorité travaillent de manière informelle, sans être déclarées ni reconnues sur le plan juridique et n’ont qu’un accès limité, voire nul, à la législation du travail et à la sécurité sociale. Les facteurs de l’informalité sont multiples et incluent une forte incidence de la pauvreté ; ces entreprises sont confrontées à des marchés saturés et rencontrent des difficultés d’accès au financement, aux infrastructures, à l’information, aux chaînes de valeur, aux compétences, etc. Dès lors, comment aborder les principales contraintes liées à une plus forte productivité et une meilleure qualité d’emploi ? Peut-on favoriser une sortie progressive de l’informalité ? Comment peut-on assurer la protection sociale des travailleurs informels ?

Phase II (26 février – 14 mars), modérée par Selim Jahan, directeur de la « Pratique pauvreté » du PNUD. Cette partie de la discussion en ligne était axée sur la création d’emplois dans un contexte de croissance inclusive.

Un document final sera élaboré, synthétisant toutes les idées et le programme d’action échafaudés par la discussion en ligne, qui serviront de contributions à l’Examen ministériel annuel 2012.

Pour plus d’informations sur la discussion en ligne 2012, veuillez contacter M. Gregory Barrett à l’adresse barrettg@un.org ou au +1 917 367 2048.

 

Traduire les promesses internationales en actions concrètes