ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Salon de l'innovation du Conseil économique et social

Afin de présenter les meilleurs expériences innovantes et de mobiliser de multiples parties prenantes à l’appui d’activités de développement efficaces, l’Organisation des Nations Unies a organisé un salon de l’innovation pendant la partie principale de la session de fond du Conseil économique et social. Ce salon s’est tenu pendant le débat de haut niveau en se focalisant sur le thème de l’Examen ministériel annuel, “Renforcement de l’action menée en vue d’éliminer la pauvreté et la faim, notamment grâce au partenariat mondial pour le développement”.

Objectif

  • Donner au secteur privé, aux fondations et aux autres organisations de la société civile l’occasion de présenter des exemples de produits, méthodes ou pratiques innovants et de les faire plus largement connaître aux États Membres et aux autres acteurs.
  • Mieux informer les décideurs à tous les niveaux, les acteurs de la société civile et le grand public sur les solutions pouvant permettre de réaliser le programmes des Nations Unies en matière de développement, et promouvoir le transfert ou le partage de connaissances, de compétences et d’expériences par le biais de la coopération en réseau et de l’apprentissage mutuel.

Participation

Le Conseil économique et social vise à rassembler tous les acteurs du développement, gouvernementaux ou non gouvernementaux, du monde entier. En conséquence, de multiples institutions ont été invitées à participer au salon : gouvernements, organisations internationales et régionales, entreprises privées, universitaires, organisations de la société civile, fondations et médias. Une douzaine d’organismes des Nations Unies, 10 entreprises privées et 29 ONG ont présenté leurs produits et projets innovants en rapport avec la lutte contre la pauvreté et la faim. 

Quels types de méthodes/projets/produits innovants ont été présentés?
Les méthodes/outils/projets présentés au salon concernaient les thèmes suivants :

  • Accroître les revenus et faire en sorte que les marchés travaillent pour les pauvres;
  • Garantir l’accessibilité de l’infrastructure aux pauvres;
  • Assurer une formation, des relations entre entreprises et des possibilités d’emploi pour les pauvres;
  • Améliorer la productivité des agriculteurs victimes d’insécurité alimentaire;
  • Améliorer la nutrition des personnes souffrant de faim chronique et chroniquement vulnérables;
  • Réduire la vulnérabilité des personnes souffrant de faim aiguë en mettant en place des dispositifs productifs de sécurité;
  • Restaurer et préserver les ressources naturelles indispensables à la sécurité alimentaire.

Les innovations ont été choisies en fonction des critères ci-après :

  • Démontrer que l’innovation entraîne un changement positif des conditions de vie soit de groupes défavorisés isolés, soit d’un grand nombre de personnes;
  • Créer un cadre plus propice à l’amélioration, aboutissant à une réorientation des politiques par le biais de la législation, de la réglementation ou de la répartition des ressources;
  • Démontrer que l’innovation est durable et qu’elle peut être reproduite;
  • Promouvoir des partenariats permettant d’établir un lien entre les activités et les autres parties prenantes;
  • Encourager la prise d’initiatives par les communautés locales et leur autonomisation, y compris celle des femmes.

Haut de page

 

Traduire les promesses internationales en actions concrètes