ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Salon de l'innovation du Conseil économique et social 2008

30 juin - 3 juillet 2008

Pour mettre en valeur les expériences les plus novatrices et mobiliser un grand nombre d’acteurs concernés à l’appui des activités de développement qui ont été couronnées de succès, l’ONU a organisé un Salon de l'innovation durant la partie la plus importante de la session annuelle de fond du Conseil économique et social. Ce Salon s'est tenu au même moment que le débat de haut niveau et le deuxième Examen ministériel annuel organisé par le Conseil, consacré cette année à la « Mise en œuvre des objectifs convenus et des engagements sur le plan international en matière de développement durable ». Les deux manifestations se sont tenus au Siège de l’Organisation des Nations Unies, facilitant ainsi les échanges entre les responsables des politiques et les auteurs des innovations.

Objectif

  • Offrir l’opportunité au secteur privé, aux fondations et autres organismes de la société civile d’échanger des exemples d’innovations, d’approches inédites ou de pratiques nouvelles et de les répandre plus largement au sein des États membres et parmi d’autres acteurs concernés.
  • Sensibiliser les décideurs à tous les niveaux, les acteurs de la société civile et l’ensemble du public aux solutions potentielles qui se présentent pour réaliser les objectifs du programme des Nations Unies en matière de développement et promouvoir le transfert et le partage des connaissances, de l’expertise et de l’expérience par le biais de réseaux et de l’apprentissage mutuel.

Participation

Le Conseil économique et social de l’Organisation des Nations Unies vise à rassembler les acteurs du développement du monde entier, tant gouvernementaux que non gouvernementaux. Par conséquent, un grand nombre d’institutions ont été invitées à participer au Salon : Gouvernements, organismes internationaux et régionaux, entités du secteur privé, membres du corps académique, organisations de la société civile, fondations, outre les médias. Les participants disposaient de produits ou projets novateurs pour les présenter dans la perspective du développement durable.

Quels étaient les types d’approches et de projets novateurs exposés ?

Les approches et projets novateurs présentés au Salon a porté sur les domaines thématiques suivants :

  • Développement industriel et environnement durable : gestion de la pollution; usage de l’énergie; responsabilité sociale et environnementale des entreprises;
  • Modes de consommation et de production/styles de vie en relation avec le changement climatique;
  • Inégalité, pauvreté et environnement : liens avec la désertification/les établissements humains et les bidonvilles; développement communautaire intégré comprenant notamment l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement ainsi que les soins de santé;
  • Développement agricole durable, gestion des ressources hydriques et autres ressources naturelles, dégradation des sols; relations avec la désertification, la biodiversité et le changement climatique ainsi qu’avec le programme de développement social;
  • Biodiversité : protection des forêts et des écosystèmes; conservation; usage durable des ressources biologiques, valeur économique des services environnementaux;
  • Protection de l’atmosphère et lutte contre le changement climatique : adaptation et atténuation; gestion des catastrophes naturelles;
  • Technologie et développement durable : accès et transfert aux technologies respectueuses de l’environnement; rôle des TICs.

En outre, ces innovations devaient répondre aux critères ci-après :

  • Contribuer à la création d’un climat plus propice et plus motivant pour améliorer l’environnement, débouchant éventuellement sur des modifications des politiques par le biais de la législation, de la réglementation ou de l’allocation des ressources;
  • Durabilité des expositions, reproductibilité; processus participatifs des multiples parties prenantes;
  • Promouvoir les partenariats permettant d’associer d’autres parties prenantes aux activités.

Haut de page

 

Traduire les promesses internationales en actions concrètes