ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Un partenariat mondial pour le développement : OMD 8

Aperçu

  • L’aide publique au développement (APD) en est à 0,31 pour cent du revenu national combiné des pays développés, soit bien en deçà de la cible onusienne de 0,7 pour cent. (Cinq pays donateurs seulement ont atteint ou dépassé cette cible).
  • Le poids de la dette a diminué pour les pays en développement et reste en dessous de ses niveaux historiques.
  • Une personne sur six seulement a accès à Internet dans le monde en développement.

Bien qu’il soit loin des résultats escomptés, le niveau de l’aide publique au développement continue néanmoins d’augmenter, atteignant un montant historique de près de 120 milliards de dollars en 2009. Signe encourageant, les pays en développement bénéficient d’un accès accru aux marchés mondiaux. Parallèlement, l’accès aux technologies de l’information et des communications (TIC) s’étend également ― mais demeure fermé pour la majorité de la population mondiale.

Le rôle de l'ECOSOC

A compter de 2009, le Conseil économique et social a organisé, dans le cadre du processus préparatoire de l’Examen ministériel annuel de l’ECOSOC, une série d’événements spéciaux annuels afin de renforcer le partenariat entre les gouvernements, le secteur privé et la communauté philanthropique.

A partir de 2008, le Conseil a tenu tous les deux ans son Forum pour la coopération en matière de développement réunissant les représentants des pays aux fins d’examiner l’efficacité de l’aide et d’accroître les efforts du partenariat.

Le Forum pour la coopération en matière de développement a été impacté par le document final de la Conférence internationale de suivi sur le financement du développement PDF de Doha, tenue en novembre/décembre 2008. La conférence a réaffirmé le rôle central du Forum pour la coopération en matière de développement, qui est l’entité privilégiée, dans le système des Nations Unies, pour examiner globalement la question de la coopération internationale pour le développement et reconnu les efforts déployés par le forum pour améliorer la qualité de l’APD et renforcer son impact pour le développement.

Système des Nations Unies

  • En 2001, la Troisième Conférence des Nations Unies sur les pays les moins avancés a permis de galvaniser l’appui international en faveur des 50 économies nationales les plus vulnérables et a défini les termes pour stimuler l’aide publique au développement et l’accès au commerce et améliorer la gouvernance nationale. Une conférence de suivi s’est tenue à Istanbul (Turquie) en 2011 pour évaluer les progrès réalisés et adopter de nouvelles mesures pour la décennie à venir en faveur des pays les moins avancés.
  • En 2002, la Conférence internationale sur le financement du développement a permis de mettre fin à une stagnation longue de dix ans et au déclin de l’aide publique au développement. Une conférence de suivi à Doha (Qatar) en 2008 a approuvé des mesures fortes pour contenir la crise économique actuelle, relancer la croissance économique et réformer l’architecture financière internationale.
  • En 2009, la Conférence de haut niveau des Nations Unies sur la coopération sud-sud a mis en lumière le consensus émergeant selon lequel la coopération entre pays en développement – par le biais de l’aide, des échanges commerciaux, de l’assistance technique et des investissements – joue un rôle éminent dans les progrès en faveur des objectifs du Millénaire pour le développement.
  • En mai 2009, au début de la pandémie de H1N1, le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon et la Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont obtenu l’accord des compagnies pharmaceutiques pour qu’elles fassent don d’au moins 10 pour cent de leur production de vaccins aux pays pauvres.
  • L’Alliance GAVI (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination) – un partenariat de santé public mondial privé/public regroupant l’OMS, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et la Banque mondiale – s’efforce d’accélérer l’accès aux vaccins, de renforcer les systèmes de vaccination et d’introduire des technologies novatrices dans ce domaine. Depuis ses débuts en 2000, l’Alliance GAVI a contribué à prévenir plus de 1,7 million de décès.
  • Au début de la révolution Internet, l’ONU et son Conseil économique et social (ECOSOC) ont joué un rôle majeur pour vanter les avantages que présente le nouvel ordre numérique pour les pays en développement, et avec l’Union internationale des télécommunications (UIT), pour améliorer leur rôle dans la gouvernance Internet. L’Alliance mondiale TIC et Développement, autre organe de l’ONU, aide à combler le fossé numérique en facilitant des partenariats privé-public.

Liens

Réunion de philanthropie annuelle de l’ECOSOC

Documents par catégorie

Haut de page

 

Traduire les promesses internationales en actions concrètes