ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
Logo de l'ONULogo du Haut-Commissariat aux droits de l'homme

Actualité

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme salue le consensus autour d’un document destiné à la Conférence d’examen de Durban qui se tiendra la semaine prochaine

Avril 2009

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, s’adresse aux médias avant la conférence anti-racisme qui s’ouvrira le lundi 20 avril à Genève. À ses côtés, Ibrahim Salama, Responsable du Secrétariat de la Conférence. © OHCHR

La réunion finale du Comité préparatoire de la Conférence d’examen sur le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée s’est conclue à Genève sur un consensus concernant le projet de document final de la Conférence.

Ce document, qui a fait l’objet de discussions et débats animés, sera maintenant soumis à considération et adoption lors de la Conférence d’examen qui se tiendra la semaine prochaine.

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Navi Pillay, a déclaré lors d’une conférence de presse tenue vendredi en fin de journée, après le consensus des délégués, que « les choses n’avaient pas été faciles », mais que le résultat était « excellent ».

« Comme c’est souvent le cas lors de négociations intergouvernementales, les États sont arrivés avec des avis divergents, mais n’ont pas perdu de vue qu’il fallait trouver un moyen d’aller de l’avant ensemble pour endiguer ce fléau qu’est le racisme. »

Mme Pillay a qualifié le document d’« avancée majeure balayant l’ensemble du spectre des problématiques et apportant de l’espoir aux millions de personnes qui, dans le monde, souffrent chaque jour du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et de l’intolérance qui y est associée ».

Mme Pillay s’est dite « convaincue que grâce aux discussions approfondies dont il a fait l’objet, ce document serait adopté facilement lors de la Conférence » et « serait surprise qu’il soit amendé. »

La Conférence d’examen de la semaine prochaine évaluera les avancées et la mise en œuvre – aux niveaux national, régional et local – de la Déclaration et du Programme d’Action adoptés en 2001 lors de la Conférence mondiale contre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l’intolérance qui y est associée.