ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
Logo de l'ONULogo du Haut-Commissariat aux droits de l'homme

Actualité

La Haut-Commissaire aux droits de l'homme se félicite du projet révisé de la Conférence d'examen

Mars 2009

Deux mains

« Nous avons à présent un document de base bon et solide que les États peuvent considérer au moment où nous entrons dans la dernière ligne droite menant à la Conférence d'examen », a déclaré la Haut-Commissaire Navi Pillay. Photo : UNICEF/ Justin Leighto

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, s’est réjouie mercredi de la publication d’un projet beaucoup plus court de document final pour la Conférence d'examen de Durban qui doit se tenir en avril et a déclaré qu'elle espérait que la présentation de cette dernière version du projet représenterait un « tournant majeur » dans les préparatifs de la conférence. 

« Nous avons à présent un document de base bon et solide que les États peuvent considérer au moment où nous entrons dans la dernière ligne droite menant à la Conférence d'examen », a déclaré Pillay.  « J'espère sincèrement que cela représente une étape décisive pour parvenir à un consensus sur un texte qui doit offrir une aide concrète à des centaines de groupes et à des millions de personnes victimes de racisme et d’autres formes d'intolérance dans le monde entier.  Ces phénomènes dangereux ne sont étrangers à aucun continent, ni même à aucun pays spécifique, et il serait impardonnable que les États ne parviennent pas à un consensus sur ces questions si importantes. » 

Le dernier projet de texte est beaucoup plus court, mais constitue encore une version substantielle d'un texte qui a fait l'objet de discussions depuis le mois de janvier.  Après des consultations au niveau des experts, il fut rédigé par Yuri Boychenko de la Fédération de Russie, le président du groupe de travail mis en place pour négocier un projet de document final.  Au cours des prochaines semaines, Boychenko poursuivra des consultations informelles sur ce document « en évolution » qui aboutisront à la réunion du Comité préparatoire du 15 au 17 avril, juste avant la Conférence d'examen. 

« Grâce à tous ceux qui ont travaillé et contribué avec bonne volonté à l’élaboration de ce dernier texte - en dépit des critiques répétées et parfois infondées qui ont perturbé le processus de cette Conférence -, je pense qu'il ne devrait désormais plus subsister d’obstacle majeur à un résultat favorable », a déclaré Pillay après la publication mardi de la nouvelle version du projet de document final.  « Je prie instamment tous les États de s'abstenir d’adopter des positions restrictives à connotation politique ou sujettes à controverse sur des questions particulières, et de travailler ensemble jusqu’à la fin du processus en vue d’obtenir une issue favorable pour les victimes de discrimination raciale et d'intolérance partout dans le monde. »