ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.
 

Désarmement - Bureau des affaires du désarmement des Nations Unies

Assemblée générale des Nations Unies

Principal organe délibérant des Nations Unies.

La Charte des Nations Unies précise que l'Assemblée générale peut étudier les principes généraux de coopération pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales, y compris les principes régissant le désarmement et la réglementation des armements.

La Première Commission et la Commission du désarmement EN de l'ONU sont des organes subsidiaires de l'Assemblée générale et traitent exclusivement des questions de désarmement et de maîtrise des armements.

L'Assemblée générale se compose de tous les membres des Nations Unies; ils ont tous les mêmes droits de vote. Même si ses décisions n'ont pas force obligatoire, l'Assemblée générale peut faire des recommandations sur toute question concernant la paix et la sécurité sauf si cette question est examinée par le Conseil de sécurité de l'ONU. Les décisions portant sur des questions importantes de paix et de sécurité, l'admission de nouveaux membres et les questions budgétaires doivent être adoptées à la majorité des deux tiers. Pour les autres décisions, une majorité simple suffit. La session annuelle de l'Assemblée générale se déroule au siège de l'ONU, à New York, de septembre à mi-décembre.

L'Assemblée générale s'est intéressée très tôt aux questions de désarmement. Dans les années 40 et au début des années 50, l'Assemblée nomma des commissions spéciales pour traiter les problèmes des armes classiques et nucléaires. En raison de son incapacité à progresser sur ces questions, l'Assemblée décida en 1959 de créer le Comité des dix puissances sur le désarmement et de lui transférer le pouvoir de négocier les questions de désarmement. Avec la création du Comité des dix puissances sur le désarmement, organe autonome non supervisé par les Nations Unies, l'Assemblée générale est devenue un organe délibérant ayant pour seules fonctions de débattre et avancer des recommandations sur les questions de désarmement.

Dans les années 50 et 60, l'Assemblée générale adopta une série de résolutions décisives sur l'utilisation pacifique de l'énergie atomique, le désarmement général et complet, la prévention des transferts et de l'acquisition d'armes nucléaires, et l'interdiction de déployer des armes nucléaires sur les corps célestes, sur le fond des mers et des océans et en Amérique latine. Nombre de ces résolutions constituèrent la base des conventions multilatérales de maîtrise des armements négociées par le Comité des dix-huit puissances sur le désarmement et par la Conférence du Comité du désarmement, deux instances ayant succédé au Comité des dix puissances sur le désarmement.

En 1978, à l'instigation des pays non alignés, qui voulaient jouer un plus grand rôle dans les discussions multilatérales sur le désarmement, l'Assemblée générale convoqua sa première session extraordinaire consacrée au désarmement. Ce fut l'occasion de réaffirmer l'objectif du désarmement général et complet, d'avancer des mesures pour une réduction multilatérale et progressive des armements, de relancer la Commission du désarmement de l'ONU et de créer le Comité du désarmement.

Les deuxième et troisième sessions extraordinaires consacrées au désarmement, en 1982 et 1988, ne produisirent aucun accord concret.

En 1980, la Convention sur les armes inhumaines fut négociée lors d'une conférence spéciale organisée sous l'égide de l'Assemblée générale; en 1982, l'Assemblée habilita le Secrétaire général de l'ONU à engager des enquêtes sur des allégations d'emploi d'armes chimiques et biologiques. En 1991, l'Assemblée générale adopta une résolution créant le Registre des armes classiques des Nations Unies sous l'égide du bureau du Secrétaire général de l'ONU.

Source : Les termes de la sécurité : un lexique pour la maîtrise des armements, le désarmement et l'instauration de la confiance, Chapitre 10 - Vérification et respect des engagements pris PDF

>> Retour aux institutions de vérification