Les petits États insulaires en développement vont se concentrer sur le changement climatique et l’Economie Bleue

sids

Les préparatifs de la troisième Conférence internationale sur les Petits États Insulaires en Développement (PEID) ont conclu une nouvelle phase importante en Juillet lorsque que les trois régions des PEID ont convoqué des réunions pour discuter des défis majeurs et présenter leurs positions régionales. Les trois régions se réuniront à Bridgetown à la Barbade du 26 au 28 Août pour la réunion préparatoire interrégionale.

Les Caraïbes ont tenu leur réunion régionale à Kingston en Jamaïque du 2 au 4 Juillet ; la réunion du Pacifique a été organisée à Nadi dans les îles Fidji du 10 au 12 Juillet, et la région des Petits États insulaires en développement de l’Atlantique, de l’océan Indien, de la Méditerranée et de la mer de Chine méridionale (AIMS) a convoqué sa réunion régionale à Mahé aux Seychelles du 17 au 19 Juillet. Bien que chaque gouvernement hôte ait conçu un format et  une approche différente de la réunion, les trois réunions ont été l’occasion de discussions qui ont suscité la réflexion et l’élaboration d’objectifs régionaux, et ont toutes donné lieu à la production de documents finaux concrets et constructifs. L’ambassadeur Marlene Moses de Nauru, présidente de l’Alliance des petits États insulaires (AOSIS), a assisté aux trois réunions et dans ses discours, a lancé un vibrant appel en faveur de l’agenda des PEID.

Réunion des Caraïbes

La réunion de Jamaïque qui s’est tenue au cœur de Kingston, a été ouverte par le Ministre de l’Eau, de la Terre, de l’Environnement et du Changement Climatique, l’Honorable Robert Pickersgill. Après une série de tables-rondes axées sur les questions d’importance pour la région, les États membres des Caraïbes sont entrés en sessions à huis clos pour un dialogue franc et ouvert portant sur les priorités régionales, y compris celles qu’ils aimeraient voir incorporées dans le programme de développement des Nations Unies pour la période après 2015. Les négociations sur le document final ont alors été ouvertes à tous, pendant que les États membres rédigeaient la déclaration des positions régionales qu’ils prendront à la Barbade. Le document final a insisté sur les défis actuels auxquels les PEID des Caraïbes font face, qui comprennent le changement climatique, les catastrophes naturelles, la criminalité et la violence, le taux de chômage élevé surtout chez les femmes et les jeunes et la fuite des cerveaux qui en résulte, les maladies non transmissibles (MNT) et autres problèmes de santé, ainsi que la dette. Le document a appelé la communauté internationale à soutenir les PEID à travers le transfert de technologie, le renforcement des capacités, la capitalisation du Fonds vert pour le climat, et la promotion des énergies renouvelables, entre autres. Les États membres ont également exprimé le besoin urgent pour les partenaires au développement d’envisager des mesures autres que le PIB par habitant dans la prise de décisions relatives à l’aide financière et à l’allègement de la dette.

 Réunion du Pacifique

À Nadi dans les îles Fidji, les délégués du Pacifique se sont réunis pour trois jours de discussion et débats fructueux. Le Premier ministre de Fidji, Commodore Voreqe Bainimarama, a prononcé le discours d’ouverture, et des remarques ont également été effectuées par le Secrétaire Général de la Conférence des PEID, Wu Hongbo et le président élu de l’Assemblée générale, John Ashe. La réunion à huis clos entre les PEID du Pacifique a permis un échange de points de vues riche et interactif sur les défis permanents et les leçons apprises au fil des ans dans les efforts visant à la mise en œuvre sur le terrain du Programme d’action de la Barbade (PAB) et de l’examen quinquennal de la Stratégie de Maurice (MSI), sur les priorités régionales et sur les questions émergentes d’importance qu’ils ont collectivement souhaité aborder. Parallèlement à cela, une série de tables rondes ouvertes a permis des discussions constructives entre les représentants des gouvernements partenaires de développement, les grands groupes, le système des Nations Unies et les organisations régionales. La session parallèle a couvert un certain nombre de sujets clés et a produit un rapport solide et ciblé. Le rapport officiel de la réunion rédigé par les États membres du Pacifique, a énoncé la position et les priorités de la région. Le changement climatique et les questions océanographiques ont figuré en bonne place dans le document final du Pacifique. Les autres questions soulevées étaient relatives à la santé et notamment les maladies non transmissibles (MNT), à la protection sociale et l’inclusion, aux technologies de l’information et de la communication, aux transports et à l’énergie, ainsi qu’aux énergies renouvelables. Pour faire avancer ces questions et bien d’autres priorités, le Pacifique a décidé de proposer que le thème de la Conférence de Samoa en 2014 soit: «le développement durable des PEID à travers des partenariats authentiques et durables.”

 Réunion de la Région AIMS

Bien que la réunion régionale finale à Mahé aux Seychelles ait été de moindre envergure que les deux autres puisqu’il n’y a que huit États membres dans la région, elle n’en a pas moins été dynamique et productive. Le Président James Alix Michel a ouvert la réunion, et le ministre de l’Environnement et de l’Energie Rolph Payet et son homologue des Affaires étrangères Jean-Paul Adam l’ont co-présidée. Les Ministres ont joué un rôle actif dans le dialogue, comme l’a fait l’ambassadeur pour les questions liées aux PEID, Ronald Jumeau, assurant un discours de haute qualité dans l’ensemble. Comme dans les îles Fidji, une séance publique s’est ouverte au cours de la réunion, lorsque les Etats membres sont entrés en huis clos. Cependant, la région AIMS a été unique en ce qu’un délégué de la jeunesse était invité à chaque fois à participer aux séances à huis clos. Des dignitaires dont le Secrétaire général adjoint Wu, l’ambassadeur Moïse et le président de la 67e Assemblée générale Vuk Jeremic ont pris la parole à différents moments tout au long de la réunion de trois jours. Le document final de la réunion, une expression forte et concrète des espoirs de la région pour l’avenir, a été adopté par acclamation à l’issue de la troisième journée. Le concept d ‘«économie bleue», qui englobe l’ensemble des opportunités de  développement économique et social que l’océan peut engendrer, a été un thème central  du document final. La région AIMS a abordé les questions de paix et de sécurité, en particulier face à la piraterie internationale et au crime organisé, ainsi que les questions d’énergies renouvelables, les maladies non transmissibles, les mécanismes de financement et les instruments commerciaux spéciaux pour les PEID, ainsi que la nécessité d’un renforcement du mécanisme de coordination régional et de soutien institutionnel aux PEID dans la région AIMS

 Prochaine Etape

Les trois régions se réuniront à Bridgetown, à la Barbade du 26 au 28 Août pour la réunion préparatoire interrégionale. Ils y présenteront leurs résultats régionaux et discuteront, afin d’aboutir à un d’accord sur les positions et les priorités que les PEID devront apporter au processus global conduisant à la conférence de Samoa.

Bookmark and Share
ACTUALITÉS PAR ANNÉE

Le DAES de l'ONU offre une variété de lettres d'information spécifiques. inscrivez-vous et recevez vos lettres d'information personalisées.

LIRE DESA NEWS anglais