Préparer l’avenir que nous voulons

Préparer l’avenir que nous voulons (John Isaac)

«Ne perdons pas de vue un seul instant l’importance de la tâche qui nous attend. Les attentes par rapport à  Rio+20 sont élevées. Nous devons nous résoudre à réussir. L’échec n’est pas une option. A Rio+20, nous devons tracer une voie claire vers l’avenir que nous voulons», a déclaré le Secrétaire général de la Conférence Rio+20 et Sous-secrétaire général  du DAES M. Sha Zukang lors de l’ouverture ce jour de la deuxième réunion intersessions de Rio+20.

Alors que les États-membres et d’autres intervenants se réunissaient pour cette réunion préparatoire qui se déroule à New York les 15 et 16 Décembre, M. Sha a souligné: «Cette réunion est cruciale. Nous avons un travail important à faire. La Conférence est dans six mois seulement.»

La réunion d’aujourd’hui sera la première étape vers les négociations qui débuteront par un «projet de document final», contenant les suggestions, commentaires, propositions et idées de 672 contributeurs, y compris les États-membres, les agences internationales, les organisations non-gouvernementales et les groupes politiques.

«Nous devons décider de la hauteur de nos ambitions à Rio. Le Secrétaire général et moi avons réitéré à plusieurs reprises qu‘il s’agit, pour les Nations Unies, d’une conférence extrêmement importante. L’enjeu n’est autre que l’efficacité du multilatéralisme dans la lutte pour l’avenir commun de l’humanité»,  a en outre déclaré M. Sha.

«Nous savons tous que nous devrons faire face à d’énormes défis de développement durable dans les décennies à venir. En grande partie grâce à Rio 1992, les processus de la communauté internationale sont en cours, afin de résoudre certains des défis les plus pressants – le changement climatique, les conventions sur la biodiversité et la désertification, les principes forestiers et le forum permanent sur les forêts, pour ne citer que quelques-uns».

M. Sha a exhorté les gouvernements à être ambitieux et à viser haut à Rio +20. Il a également souligné les propositions faites dans les mémoires, en disant que « certains messages et priorités communs commencent à émerger.»

«L’un des développements les plus intéressants – et j’ose dire imprévus -  est l’intérêt général pour la mesure des progrès à travers un ensemble d’objectifs de développement durable (ODD en abrégé)», a déclaré M. Sha.

Il a également mentionné d’autres questions prioritaires nécessitant un soutien, dont la promotion de la consommation et la production durables, l’énergie pour tous, l’eau, les océans, la sécurité alimentaire, l’agriculture durable, les villes durables, les emplois verts, l’emploi, l’insertion sociale, la réduction des risques de catastrophe, la biodiversité, et les forêts.

Bookmark and Share
ACTUALITÉS PAR ANNÉE

Le DAES de l'ONU offre une variété de lettres d'information spécifiques. inscrivez-vous et recevez vos lettres d'information personalisées.

LIRE DESA NEWS anglais