L’accord du Sommet de Cancun sur le climat est un succès, estime Ban Ki-moon

L'accord du Sommet de Cancun sur le climat est un succès, estime Ban Ki-moon

Le Sommet de Cancun sur le changement climatique s’est conclu sur d’importantes avancées notamment sur un accord commun de la communauté internationale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, a souligné samedi le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon au lendemain de la clôture de la Conférence des parties à la Convention cadre de l’ONU sur le changement climatique (CCNUCC).

« A Cancun, les gouvernements sont parvenus à un accord sur un paquet de mesures pour construire ensemble un future à faible émission de carbone et préparé au changement du climat », a indiqué samedi le porte-parole de Ban Ki-moon par communiqué de presse.

« Ces mesures comprennent : la formalisation des promesses de réduction des émissions, garantir l’augmentation de la responsabilité de chacun de prendre des mesures concrètes pour protéger les forêts mondiales qui comptent pour près d’un cinquième des émissions globales de carbone, établir un fond sur le financement de la lutte contre le changement climatique sur le long terme, s’accorder pour combler les différences entre la première et la seconde période du Protocol de Kyoto renforcer la coopération technologique et favoriser l’adaptation des populations les plus vulnérables au changement climatique », a-t-il souligné.

Le chef de l’ONU a estimé que les résultats du Sommet de Cancun vont permettre de fournir aux Etats « d’importants instruments » pour lutter contre le changement climatique. Il a également salué les gouvernements pour avoir su trouver la voie du compromis, « la pierre angulaire du multilatéralisme ».

« En agissant ainsi les Etats ont démontré que les Nations Unies pouvaient obtenir des résultats sur l’un des défis global les plus importants », a dit Ban Ki-moon.

« Bien qu’il reste beaucoup de travail à accomplir, le succès de la Conférence sur la changement climatique de Cancun a mis le monde sur la voie d’une planète plus sûre, plus prospère et plus durable pour tous », a-t-il conclu.

Bookmark and Share