Améliorer les politiques grâce à une meilleure information géospatiale

UN Photo

La Division Statistique (UNSD) du Département des Affaires Economiques et Sociales (DESA), et la Section Cartographique/Département de l’Appui aux Missions, ont organisé la « Troisième Réunion Préparatoire sur la Proposition d’un Comité d’Experts de l’ONU sur la Gestion Mondiale de l’Information Géospatiale (GGIM) » du 4 au 6 Avril à New York.60 experts de premier plan venant de 20 Etats-Membres, six entités de l’ONU et 11 organisations régionales et internationales ont activement participé a cette réunion.

Dans son mot d’ouverture, Paul Cheung, Directeur de l’UNSD a souligné : « Il y a des problèmes de développement réels et essentiels sur la table, pour lesquels ce Comité représentant la communauté géospatiale internationale, peut apporter d’importantes contributions.

Les principaux problèmes de développement et humanitaires auxquels le monde fait face aujourd’hui, sont tous des défis transfrontaliers qui nécessitent des politiques de réponses mondiales, régionales et nationales.

Hiroshi Murakami du Département de la Planification de l’Autorité Japonaise de l’Information Géospatiale, et co-président de la réunion, a évoqué la récente catastrophe qui a dévasté son pays d’origine le Japon en ces termes : « Cette expérience a renforcé ma croyance au GGIM »

Les principales conclusions et recommandations des experts seront consignées dans un rapport sur le GGIM adressé au Conseil Economique et Social (ECOSOC) en Juillet 2011. La discussion entre les experts et les décideurs nationaux va se poursuivre lors du Premier Forum sur le GGIM qui se tiendra du 24 au 27 Octobre 2011 à Seoul, et que les Nations Unies organisent en collaboration avec le Gouvernement de la République de Corée.

Bookmark and Share