Maintenir l’élan après 2015

Maintenir l’élan après 2015

Avec moins de trois ans jusqu’à l’échéance, des progrès importants ont été faits vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD). Pendant ce temps, l’ONU travaille en étroite collaboration avec de différents partenaires internationaux pour assurer un développement durable au-delà de 2015. 

Comme la date cible 2015 approche, la communauté internationale renforce les activités afin d’atteindre les objectifs de développement énoncés dans la Déclaration du Millénaire, sur la lutte contre la pauvreté, l’éducation, l’égalité des sexes, la santé maternelle et infantile, la durabilité de l’environnement, la réduction du VIH / sida et un « partenariat mondial pour le développement ». Il s’agit notamment de discussions entre les gouvernements, la société civile, des universités et des instituts de recherche et le secteur privé sur la manière de faire avancer le programme des Nations Unies pour le développement au-delà de 2015. 

« Rien qu’un programme véritablement transformateur correspondra aux défis à venir et aux aspirations de tout le monde à un développement inclusif, équitable et durable», a déclaré le sous-secrétaire général aux affaires économiques et sociales, M. Wu Hongbo, en parlant du travail et des opportunités à venir. 

 Le Département des affaires économiques et sociales, dirigé par M. Wu, est pleinement engagé dans la promotion et le soutien de l’émergence d’un programme de développement solide et ambitieux pour l’après-2015. A cette fin, le DAES a mis en place un groupe de travail dans l’ensemble du département, ainsi que pour appuyer le rôle du DAES dans la direction, conjointement avec le PNUD, de l’équipe spéciale des Nations Unies pour le programme des Nations Unies pour le développement au-delà de 2015. 

L’équipe de travail des Nations Unies

Le Secrétaire général Ban Ki-Moon a créé l’Équipe spéciale des Nations Unies en septembre 2011 pour coordonner l’ensemble des préparatifs pour un programme de développement post-2015. L’équipe mobilise des travaux d’analyse et de sensibilisation au sein du système des Nations Unies et au-delà. 

L’équipe de travail est composée de plus de 60 agences de l’ONU, des départements de secrétariat et d’autres organisations internationales, notamment le FMI, la Banque mondiale et l’OMC. Co-présidée par le DAES et le PNUD, sa mission est d’évaluer les efforts en cours au sein du système des Nations Unies, de consulter les parties prenantes externes et de définir une vision et une feuille de route d’ensemble pour soutenir les délibérations sur le programme des Nations Unies pour le développement au-delà de 2015. 

En juin, l’Équipe spéciale a rendu son premier rapport au Secrétaire général, «Réaliser l’avenir que nous voulons pour tous». Essayant d’avoir une vision plus holistique, l’équipe conseille de garder la Déclaration du Millénaire comme point de départ, et de conserver un accent clair sur le développement humain, tout en s’appuyant sur les leçons tirées de la réalisation des OMD et de relever de nouveaux défis. En conformité avec le document final de la Conférence Rio +20, il souligne également le rôle central du développement durable. 

L’Équipe spéciale met en évidence une vision pour le programme de développement en commençant par les valeurs fondamentales de la durabilité, de l’égalité et des droits de l’homme. La vision se déploie ensuite en quatre dimensions clés qui pourraient servir de base pour la définition des objectifs et des cibles spécifiques mondiaux: le développement social inclusif; le développement économique inclusif ; l’environnement durable ; et la paix et la sécurité.

Sur la voie du développement durable 

Le rapport de l’Équipe spéciale servira de référence pour les consultations plus larges et inclusives qui auront lieu dans les prochaines années sur le programme des Nations Unies pour le développement post-2015. Beaucoup d’activités sont déjà prévues pour la prochaine session de l’Assemblée générale, se dirigeant vers un agenda pour le développement post-2015, avec le développement durable en son centre. 

Avant le début de sa 67e session, et comme convenu à la Conférence Rio +20 en juin 2012, l’Assemblée générale va lancer un groupe ouvert de travail intergouvernemental pour élaborer une proposition sur les objectifs du développement durable, ou OMD, en tant que partie intégrante du programme des Nations Unies pour le développement post-2015.

Le Conseil économique et social (ECOSOC) continue de jouer un rôle de premier plan dans les discussions, rassemblant des représentants des gouvernements du monde entier le 24 septembre pour la réunion ministérielle de l’ECOSOC, avec un panel d’experts, suivie d’un dialogue interactif sur le renforcement du système multilatéral pour le développement durable. 

Le Groupe de haut niveau du Secrétaire général, composé de personnalités éminentes sur le programme de développement post-2015, créé en juillet pour fournir un appui supplémentaire aux consultations multipartites, tiendra sa première réunion en marge du débat de haut niveau de l’Assemblée en septembre. 

Et plus tard cet automne, l’Assemblée générale examinera le deuxième rapport annuel du Secrétaire général sur l’accélération des progrès vers les OMD, y compris ses recommandations sur les moyens de faire avancer le programme des Nations Unies pour le développement au-delà de 2015. 

Les OMD ont joué un rôle important dans la promotion de l’agenda du développement et dans l’amélioration de la vie des gens partout dans le monde. Avec la date cible à l’horizon, l’ONU intensifie sa collaboration avec ses partenaires internationaux pour profiter de l’élan et afin de construire un consensus autour d’un programme de développement post-2015 ambitieux, avec le développement durable à sa base.

Bookmark and Share