Le nouveau Vice-Secrétaire général marque son engagement fort vis à vis du développement

Vice-Secrétaire général Jan Eliasson

Le 6 juillet, Jan Eliasson, le Vice-Secrétaire général récemment désigné, est venu rencontrer le personnel du Département des Affaires Economiques et Sociales (DAES). Il a été félicité par le Secrétaire général adjoint Sha Zukang et une centaine de membres du personnel du DAES. « Je veux vous garantir mon profond engagement pour le développement », a dit M. Eliasson, pendant sa visite du département, seulement 4 jours après la prise en charge de son nouveau poste.

Jan Eliasson a été désigné Vice-Secrétaire général du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon le 2 mars et il a pris ses fonctions le 1er juillet. Vétéran dans le champ de la diplomatie et des affaires étrangères, M. Eliasson a occupé de nombreux postes au sein de l’ONU, notamment celui d’Envoyé Spécial du Secrétaire général pour le Darfour, et de Représentant Personnel du Secrétaire général pour l’Iran/Iraq. Il a aussi servi en tant qu’Ambassadeur de la Suède auprès de l’ONU et des Etats-Unis, en tant que Ministre des Affaires Etrangères de la Suède et Président de Water Aid Suède. Il a été élu Président de la 60ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Le Vice-Secrétaire général a partagé certaines de ses expériences passées avec le personnel du DAES—comment il a servi en tant que Ministre des Affaires Etrangères et s’est occupé principalement des résolutions de conflit ; et comment il assistait Olof Palme, alors Premier Ministre de Suède dans les médiations pendant la guerre Iran-Iraq dans les années 80.

« Mais plus tard, je me suis de plus en plus impliqué dans le développement et les affaires humanitaires. » Comme vous le savez peut-être, j’ai été le premier Sous-Secrétaire Général aux Affaires Humanitaires. »

M. Eliasson a décrit sa mission en Somalie en tant que premier Coordinateur de Secours d’Urgences de l’ONU durant l’automne 1992. « Je n’oublierai jamais ce que j’ai vu pendant cette année absolument horrible. Nous avons débuté un programme de 100 jours et heureusement nous avons sauvé des centaines de milliers de vies. Mais la tragédie est que des centaines de milliers de vies avaient déjà été perdues. »

M. Eliasson a souligné comment cette mission en Somalie l’a profondément marqué et comment il a par la suite insisté sur la relation entre paix, sécurité et développement. « Je me suis senti comme un pompier qui arrive après un incendie, au lieu d’être là quand le feu se développe, ou quand le pyromane se saisit des allumettes»

Sa mission en tant qu’Envoyé Spécial au Darfour a également joué un rôle important. « Ensuite j’ai vu à quel point il est absolument crucial de combiner paix, sécurité et développement, » a-t-il dit.

Après son retour du Darfour, ayant vu de très près les horreurs de la guerre et les problèmes de désertification de pauvreté, M. Eliasson a choisi de dédier son temps aux problèmes d’eau et d’assainissement. « C’était un tel étal des lieux, avec 800 millions de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable, 2,5 milliards de personnes privées d’assainissement et avec 3000 enfants mourant chaque jour par manque d’eau propre. »

C’est ainsi qu’il est devenu le mandataire pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), spécifiquement pour l’Objectif 7—assurant la viabilité environnementale, en tant que membre du Groupe de Plaidoyer sur les OMD auprès du Secrétaire général de l’ONU.

M. Sha a exprimé sa profonde gratitude envers M. Eliasson pour sa visite du Département, en insistant sur le signal important envoyé en termes d’engagement du Vice-Secrétaire général pour le développement et sa reconnaissance des contributions significatives du Département.

Avant de féliciter le personnel individuellement, M. Eliasson a remercié le personnel du DAES pour leur excellent et important travail et il a aussi félicité le Département pour le succès de la Conférence Rio+20.

Bookmark and Share