Une réunion de haut niveau de l’ECOSOC préconise la prise de mesures visant à favoriser l’autonomisation des femmes

une photo d'une jeune Afghane dans une école

Plus de 300 personnes se sont réunies hier au Siège de l’Organisation des Nations Unies pour examiner les nouveaux moyens que le secteur privé et les milieux philanthropiques pourraient utiliser pour aider les femmes à accéder à l’autonomie à l’échelle mondiale.

Cette manifestation spéciale du Conseil économique et social (ECOSOC), intitulée « La philanthropie au service de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes », a été organisée conjointement par le DAES et a bénéficié de la participation d’éminents représentants du secteur des affaires, des milieux politiques et du monde du spectacle.

M. Ban Ki-moon, Secrétaire général, a profité de cette occasion pour souligner que toutes les entités et personnes faisant partie du secteur des affaires avaient un rôle important à jouer en collaborant à la réalisation de l’objectif de développement du troisième millénaire.

« Nous espérons bien que vous, représentants du secteur privé, intensifierez encore l’action que vous menez en tant que chefs de file militant en faveur de l’égalité entres les sexes, et que l’exemple à suivre sera donné en premier lieu par les dirigeants les plus haut placés. Nous avons besoin de vous pour promouvoir l’éducation, veiller au respect des droits de l’homme et du principe de non-discrimination, et faciliter l’autonomisation des femmes à tous les niveaux où s’exercent les responsabilités incombant aux entreprises commerciales », a affirmé M. Ban.

« En ce qui concerne les milieux philanthropiques, nous vous demandons instamment d’accorder la priorité aux femmes dans vos programmes. Faites en sorte que les bénéficiaires de sexe féminin soient traitées de manière équitable, et veillez à ce que leurs collectivités, leurs foyers, leurs écoles et leurs lieux de travail soient des endroits où elles seront à l’abri de tout acte de harcèlement verbal, physique ou sexuel. »

M. Hamidon Ali, Président de l’ECOSOC, a déclaré que la crise financière et économique avait accentué encore l’inégalité entre les sexes, étant donné que les effets du ralentissement étaient différents pour les femmes et les hommes, de même que pour les filles et les garçons.

M. Ali a fait remarquer qu’il existe de nombreuses mesures et initiatives pratiques qui pourraient être prises pour réduire les inégalités entre les sexes, mais que « sans le leadership et la volonté politique nécessaires, le monde ne réussira pas à prendre ces mesures pratiques, ni à atteindre l’objectif que nous étions convenus de réaliser d’ici 2015 ».

Il a insisté pour que les milieux philanthropiques collaborent plus activement avec l’ECOSOC.

« Les partenariats jouent un rôle essentiel dans les efforts déployés pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement », a-t-il affirmé.

M. Morten Wetland, Vice-Président de l’ECOSOC, a signalé qu’il était non seulement moralement important, pour le secteur privé, d’œuvrer en faveur de l’autonomisation des femmes, mais que cela était en outre économiquement justifiable.

Il a dit que dans son pays natal, la Norvège, ce n’était pas par hasard que 80 pour cent des femmes sont professionnellement actives et que cette nation peut s’enorgueillir de compter au nombre des économies les plus prospères du monde.

« Si vous n’assurez pas la promotion des femmes, vous compromettez vos chances de croissance et de prospérité », a-t-il déclaré.

Sarah Ferguson, duchesse d’York, et Geena Davis, récipiendaire d’un Academy Award, ont prononcé les discours-programmes qui ont inauguré cette manifestation et ont lancé un appel pour qu’un effort concerté soit déployé afin de faire régner l’égalité entre les sexes.

Cet manifestation a regroupé plusieurs séances consacrées à des thèmes tels que « Le renforcement des partenariats à l’appui de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes », « Mettre fin à la violence contre les femmes et les filles » et « Promotion de l’autonomisation économique des femmes ».

Bookmark and Share