Conseil Economique et Social: Un succès à Genève

Conseil Economique et Social un succes a Geneve (Sophia Paris)

La Reconstruction à Haïti et le développement dans la nouvelle république du Sud-Soudan, ont été deux points de discussion majeurs au cours du débat général du Conseil économique et social (ECOSOC) qui s’est tenu à Genève du 22 au 28 juillet. Point culminant de la session de fond de juillet, le débat a engendré des résolutions  démontrant la réactivité de l’ECOSOC aux défis contemporains. Il a été décidé, par exemple, de maintenir un niveau élevé d’aide internationale à Haïti, tout en négociant les tensions politiques.

La situation du Sud-Soudan a été discutée de façon informelle par l’ECOSOC et la Commission de consolidation de la paix le 13 juin, et le Conseil a décidé de continuer à surveiller les progrès du développement, en particulier à la lumière des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Cette résolution est particulièrement importante pour l’intégration et la coordination du système d’appui des Nations Unies à la nation naissante.

Une autre réalisation notable a été la création d’un nouveau Comité d’experts de l’ONU sur la gestion mondiale de l’information géospatiale. Cette initiative, une première au niveau mondial, réunira des experts gouvernementaux de tous les États membres pour compiler et diffuser les meilleures pratiques et expériences sur l’information géospatiale. Elle est particulièrement importante dans le contexte du développement durable et de l’assistance humanitaire.

Dans un effort supplémentaire pour harmoniser le travail au sein de l’ONU, l’ECOSOC a organisé son débat  de coordination sur le thème de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, et a convoqué le débat sur les activités opérationnelles qui a porté sur l’examen quadriennal complet des activités opérationnelles pour le développement en 2012 du système des Nations Unies  (le QCPR).

« Le QCPR sera l’occasion de réfléchir sur la façon dont le système de l’ONU devrait réagir aux changements dans le paysage de la coopération pour le développement », a déclaré le président du Conseil Lazarous Kapambwe.

Lors de la séance de clôture, M. Kapambwe, a déclaré que «nous avons tenu cette session de fond sous le thème ‘‘ Mettre en œuvre les objectifs et engagements convenus sur le plan international en matière d’éducation’’ pour souligner l’importance de l’éducation dans la réalisation de tous les objectifs de développement du millénaire, et dans la viabilité de l’humanité et de l’environnement».

Faisant écho aux commentaires du Président de l’ECOSOC, M. Nikhil Seth, Directeur du Bureau d’appui et de coordination de l’ECOSOC, a souligné le succès de la session de fond et a déclaré qu’ « il est temps de renforcer l’efficacité et l’influence de l’ECOSOC  en utilisant tous les outils à notre disposition. Poursuivons avec  l’élan de Genève au Sommet Rio +20 de juin 2012».

Bookmark and Share