La non-réalisation des OMD à l’expiration du délai fixé (2015) ne sera pas acceptable

La non-réalisation des OMD à l’expiration du délai fixé (2015) ne sera pas acceptable.

« Les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) sont réalisables, et un échec dans leur réalisation n’est pas acceptable », a souligné le Président de l’Assemblée générale, M. Ali Treki, à l’occasion de la séance de clôture des audiences informelles interactives de l’Assemblée générale, qui ont eu lieu les 14 et 15 juin 2010 à New York.

« Il ne reste que si peu de temps avant l’expiration du délai fixé pour la réalisation des OMD, en 2015. Beaucoup d’autres choses doivent encore être accomplies » et « les OMD ne sauraient être réalisées par un acteur, quel qu’il soit, agissant isolément – Nous sommes tous solidaires face à ce défi », a déclaré M. Treki.

Des représentants d’organisations non gouvernementales (ONG), de la société civile et du secteur privé ont participé à ces audiences interactives pour débattre des OMD dans le cadre des préparatifs de la Réunion plénière de haut niveau, également connue sous le nom de « Sommet des OMD », qui aura lieu du 20 au 22 septembre 2010.

Invité à présider les audiences, le Président de l’Assemblée générale a vivement exhorté les États membres à redoubler d’efforts en préparation pour le Sommet des OMD, afin d’être en mesure de soumettre un projet de document final aux États membres et aux gouvernements et d’utiliser comme « sources d’inspiration » les témoignages et recommandations issus de l’audience.

L’un des cinquante-trois représentants sélectionnés était Mme Constance Okollet, de l’Osukuru United Women’s Network (réseau des femmes unies d’Osukuru), en Ouganda, qui a fait part des préoccupations qu’elle éprouve au sujet du développement, et en particulier de celles que lui inspirent les répercussions du changement climatique sur sa communauté. Notant que le changement climatique a exercé un effet particulièrement défavorable sur les résultats des efforts déployés pour assurer la promotion de la femme, elle a insisté pour que « les femmes bénéficient d’une aide directe au niveau local », en particulier par le biais d’un soutien financier.

La nécessité de fournir un soutien financier a également été soulignée par Anne Françoise Lefèvre, de l’Institut mondial des caisses d’épargne, qui a déclaré que « l’accès aux services financiers est l’élément clé qui permettra d’accélérer la réalisation des OMD… Il s’agit là d’un instrument intersectoriel revêtant une importance cruciale dans les activités de soutien ».

Se faisant l’écho des attentes exprimées par les participants au sujet du sommet de septembre, Mme Okollet a affirmé « qu’il serait souhaitable que les suggestions formulées par la société civile soient reflétées par les décisions prises à l’occasion du sommet ».

2010 sera une année cruciale pour la détermination des leçons apprises au cours de la décennie écoulée depuis l’adoption de la Déclaration du Millénaire, ainsi que des moyens à mettre en œuvre pour accélérer les progrès accomplis sur la voie de la réalisation des objectifs du développement adoptés à l’échelle internationale avant l’expiration du délai fixé (2015).

Bookmark and Share