Développement durable : l’ONU entame ses travaux pour établir un cadre institutionnel

À l’occasion d’un Forum politique de haut-niveau sur le développement durable lundi au siège de l’ONU à New York, le Président du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC), Martin Sajdik, s’est félicité que le travail pour établir un cadre institutionnel pour le développement durable ait commencé conformément aux dispositions du Document final de Rio+20.

« Nous nous engageons dans la dernière étape vers la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), dont l’échéance est fixée à 2015 », a souligné M. Sajdik en rappelant que des négociations décisives du Groupe de travail sur les objectifs de développement durable commenceront mercredi 2 juillet, dans la foulée des travaux du Forum politique.

Le Président de l’ECOSOC a exprimé l’espoir que le Forum politique constituerait une « plateforme robuste pour l’après 2015 », afin de répondre à des attentes importantes, tout en agissant de manière responsable et il s’est félicité de la participation considérable de la société civile.

« La Conférence des Nations Unies sur le développement durable, qui s’était tenue à Rio, en juin 2012, avait structuré cette participation par le biais des grands groupes », a rappelé M. Sajdik, en se réjouissant que des dizaines de milliers d’acteurs de la société civile aient contribué aux négociations en vue de l’élaboration du programme de développement de l’après 2015. « La participation de la société civile et d’autres acteurs est un impératif que je m’efforcerai de faire respecter », a-t-il assuré.

Le Président de l’ECOSOC a rappelé que le Forum politique fait partie du processus des Nations Unies en faveur du développement durable et il s’est félicité de la tenue, la semaine dernière à Nairobi, de la première session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (UNEA) du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).

« Nous allons engager des dialogues sur des points concrets comme les petits États insulaires en développement et les pays en situation particulière », a affirmé M. Sajdik en notant que les innovations aux Nations Unies ne recueillaient pas toujours l’accord de tous.

Le Président de l’ECOSOC a aussi indiqué que les participants allaient réfléchir aux priorités et aux moyens de les relever et que le Forum politique servira de plateforme pour explorer les moyens de répondre aux tendances actuelles. M. Sajdik a demandé d’utiliser les deux prochaines années pour faire du Forum politique une institution fonctionnelle qui permette de mettre en œuvre les objectifs de développement durable lorsqu’ils seront adoptés. « L’intégration sera le facteur clef de notre Forum », a-t-il souligné.

 

Source: Centre d’actualités de l’ONU

Bookmark and Share