S’efforcer de faire la différence en 2015 et au-delà

Efforcer de faire la difference en 2015 et au dela (Albert Gonzalez Farren)

«Le délai convenu de 2015 approche rapidement. Nous n’avons pas de temps à perdre. Nous devons faire de grands pas vers un développement équilibré et durable. Nous devons également intensifier nos discussions au sujet de ce qui se trouve au-delà de 2015», a déclaré la Secrétaire générale adjointe Asha-Rose Migiro lors de la conférence sur le développement de l’Assemblée générale le 14 Juin.

Avec le soutien du Département des Affaires Economiques et Sociales (DESA), la réunion a été convoquée par le président de l’Assemblée générale, M. Joseph Deiss. Celle-ci comportait à la fois une assemblée plénière formelle et informelle, avec deux tables rondes intitulées «Mise en œuvre des OMD et responsabilisation: la santé des femmes et des enfants comme moteur du progrès» et «Faire progresser le programme de développement des Nations Unies au-delà de 2015».

Bien qu’il existe de nombreux exemples de progrès à travers le monde, il y a encore beaucoup à faire avant l’échéance de 2015 et les intervenants ont été encouragés à «penser grand» dans la dernière phase pour atteindre les objectifs.

M. Deiss a déclaré qu’un développement important dans la mise en œuvre et la responsabilisation des Objectifs du Millénaire pour le développement numéros 4 et 5 avait été effectué par le lancement en 2010 de la Stratégie mondiale du Secrétaire général pour la santé des femmes et des enfants. Il a également souligné l’accord obtenu en mai sur un nouveau programme de 10 ans pour les pays les moins avancés (PMA), également connu sous le nom de Déclaration d’Istanbul.

«Le but ultime est de transformer les économies et les sociétés de ces pays afin que la catégorie des “pays les moins avancés” n’existe plus», a déclaré M. Deiss.

M. Deiss a également souligné que malgré les développements extrêmement positifs dans la lutte mondiale contre les maladies et la pauvreté, il ne faut pas oublier que dans de nombreux pays et dans plusieurs secteurs, les OMD pourraient ne pas être atteints à leur date cible.

«Cette réalité nous confronte au défi fondamental de transformer les engagements en actions et les actions en résultats. En faisant une différence tangible sur le terrain dans la vie des pauvres, nous démontrons que l’ONU est fiable, crédible et responsable », a déclaré M. Deiss.

Bookmark and Share
ACTUALITÉS PAR ANNÉE

Le DAES de l'ONU offre une variété de lettres d'information spécifiques. inscrivez-vous et recevez vos lettres d'information personalisées.

LIRE DESA NEWS anglais