Des Etats membres s’engagent à fournir plus de 400 millions de dollars pour le développement

Des Etats membres s’engagent à fournir plus de 400 millions de dollars pour le développement

Lors de la Conférence 2010 pour les annonces de contributions aux activités de développement, 21 États membres se sont engagés à verser environ $470 million pour soutenir les activités de développement des Nations Unies.

M. Nikhil Seth, Directeur du Bureau de l’appui au Conseil économique et social (ECOSOC) et de la coordination, a déclaré en préambule à l’ouverture de la séance que, « dans un contexte d’anxiété et d’austérité », marqué par de larges disparités entre les promesses de contributions et la concrétisation de l’aide promise, l’heure était « plus que jamais à la mise en œuvre » des engagements.

M. Seth a fait remarquer que l’aide à l’Afrique avait chuté bien en dessous de promesses de dons qui avaient été faites. Le Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a en effet prédit un déficit de près de 30 milliards de dollars dans l’aide programmable par pays, par rapport aux engagements de 2010.

Lors du Sommet des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), en Septembre, les participants ont exprimé la crainte que les niveaux d’aide actuels ne permettraient pas aux pays en développement de réaliser leurs cibles pour les OMD. Ils ont donc appelé à la mise en œuvre rapide des engagements d’aide existants. De plus, plusieurs crises mondiales ont suscité de nouvelles demandes et besoins.

Mr. Seth a reconnu que les États membres avaient pris des mesures pour améliorer la cohérence du système des Nations Unies et a cité l’exemple des huit pays pilotes d’ « Unis dans l’action » où l’ONU trace de nouvelles voies pour assurer la cohérence. Toutefois, il a également averti que les agences de l’Organisation ressentaient les répercussions de la crise mondiale, car certains des principaux donateurs avaient réduit leurs contributions en 2009-2010. Les tendances pour 2011 étant incertaines, “la conférence des donateurs ne pouvait donc pas être plus opportun», a-t-il conclu.

Avant l’annonce des contributions, Mme Gulden Turkoz-Cosselett, conseillère principale sur la cohérence du système d’UN Femmes, fait une déclaration au nom de Mme Michelle Bachelet. Dans son discours, elle a félicité les Etats membres et leurs gouvernements pour leur engagement et leur soutien pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. “J’espère vous encourager à maintenir et à étendre cet appui en traduisant votre volonté politique … en promesses financières pour financer ses activités » a-t-elle dit.

Suivant l’annonce des contributions, les hauts fonctionnaires représentant le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’Organisation des Nations Unies pour la population (FNUAP) et le Programme alimentaire mondial (PAM), des fonds et programmes de l’ONU sont déclarés préoccupés par le recul dans le financement promis par les principaux donateurs. Ils ont souligné la nécessité d’établir une base de donateurs plus large et un financement généreux, robuste et flexible. Cela leur permettrait d’assurer leur capacité à mettre en œuvre leurs activités de base et d’assurer leur efficacité à long terme pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables du monde, ont-ils dit.

La Conférence d’annonces de contributions n’a pas mobilisé de ressources importantes ces dernières années, a déploré le Président, Oumar Daou (Mali), qui a rappelé que l’an dernier, 22 pays avaient fait des promesses de contributions budgétaires d’un montant d’environ 58 millions de dollars à l’appui des activités de développement du système de l’ONU. « Nous devrions engager une réflexion quant à la façon d’améliorer cette conférence, afin que tout son potentiel de mobilisation puisse s’exprimer », a-t-il souligné.

Bookmark and Share
ACTUALITÉS PAR ANNÉE

Le DAES de l'ONU offre une variété de lettres d'information spécifiques. inscrivez-vous et recevez vos lettres d'information personalisées.

LIRE DESA NEWS anglais