ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Agir sur les changements climatiques : portail du système des Nations Unies

Haut de page

Faits et chiffres

Usine avec de la fumée noire s'échappant des cheminées

Forçage radiatif en augmentation — Grâce à une meilleure compréhension des influences anthropiquesTout élément provoqué directement ou indirectement par l'action de l'homme sur le réchauffement ou le refroidissement du climat, le quatrième Rapport d'évaluation du GIEC affirme avec un haut degré de certitude que l'effet moyen global des activités humaines depuis 1750 a entraîné un réchauffement avec un forçage radiatif changement d'équilibre entre les radiations pénétrant l'atmosphère et celles qui s'en échappent. Un forçage radiatif positif a tendance à réchauffer la surface de la Terre, et un forçage négatif tend en moyenne à en refroidir la surface. de +1,6 (+0,6 à +2,4) watts par mètre carré. Le forçage radiatif d'acide carbonique a augmenté de 20 % entre 1995 et 2005, ce qui représente la plus large augmentation sur dix ans au cours des deux derniers siècles.

La glace arctique en décroît — L'étendue annuelle moyenne de la glace arctique a rétréci de 2,7  % par décennie. La décroissance estivale est de 7,4 %. Les informations paléoclimatiques confirment l'interprétation selon laquelle le réchauffement du dernier demi-siècle est atypique sur au moins les 13 derniers siècles. La dernière fois que les régions polaires ont été nettement plus chaudes qu'actuellement sur une longue période de temps (il y a environ 125 000 ans), la réduction du volume des glaces polaires a conduit à une élévation du niveau de la mer de 4 à 6 mètres.

Info-graphique banquise

Étendue des terres gelées en rétécissement —  La surface maximale de l'étendue saisonnière des terres gelées  a décrû d'environ 7 % dans l'hémisphère Nord depuis 1900, avec une baisse au printemps allant jusqu'à 15 %. Les températures au sommet de la couche de pergélisol sol gelé en permanence, au moins pendant deux ans ont généralement augmenté  jusqu'à 3°C depuis 1980.

Fonte des glaces et élévation du niveau de la mer — Un réchauffement global moyen en excès de 1,9 à 4,6 °C  par rapport aux valeurs préindustrielles et maintenu sur des millénaires conduirait à la fonte de la calotte glaciaire du Groenland, avec pour conséquence une élévation du niveau de la mer d'environ 7 mètres – comme il y a 125 000 ans.

Les émissions de gaz à effet de serre sont là pour durer —Même si la concentration de tous les gaz à effet de serre et aérosols était restée au même niveau qu'en 2000, on aurait dû s'attendre à un réchauffement de 0,1 °C par décennie.

Les émissions et le réchauffement climatique s'accélèrent — Les émissions annuelles de dioxyde de carbone fossile70 à 90% des émissions de CO2 proviennent de la combustion des carburants d'origine fossile (venant de matière organique) sont passées en moyenne de 6,4 gigatonnes de carbone (GtC) par an dans les années 1990 à 7,2 GtC de carbone par an en 2000-2005. Divers scénarios d'émissions projettent un réchauffement d'environ 0,2 °C par décennie au cours des vingt prochaines années.

Partenaires des Nations Unies sur les changements climatiques