ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Agir sur les changements climatiques : portail du système des Nations Unies

Haut de page

Réduction

Jeune fille présentant une pousse d'arbre

Réduire les émissions — L'élément fondamental de la réponse aux changements climatiques est la nécessité de réduire les émissions. Si rien n'est fait, on estime que les émissions des six principaux gaz à effet de serre augmenteront dans une proportion de 25 à 90 % d'ici à 2030 par rapport à leur niveau enregistré en 2000. Tous les pays, qu'ils soient développés ou en développement, doivent prendre des mesures d'atténuation « quantifiables, notifiables et vérifiables ».

Engagements politiques — En 2010, les gouvernements sont convenus que les émissions devaient être réduites afin que les hausses des températures dans le monde soient maintenues au-dessous de 2 degrés centigrades. Pour obtenir davantage d'informations sur les aspects politiques et économiques de l'atténuation, cliquez ici.

Jusqu'à présent, la plupart des pays développés ont annoncé des objectifs de réduction intermédiaires pour 2020, mais la plupart de ces objectifs sont très inférieurs à celui que le GIEC avait fixé entre 25 % et 40 % au dessous des niveaux de 1990 d'ici à 2020, qui serait nécessaire pour limiter la hausse des températures à 2°C. Les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent atteindre un pic vers 2015 et doivent ensuite décliner, et connaître une réduction de 50 % d'ici à 2050, pour que les effets les plus graves des changements climatiques puissent être évités.

Cargos dans un port industriel

Deux approches — Il y a essentiellement deux approches pour faire face aux changements climatiques: réduire les émissions de gaz qui sont la cause du problème et prendre des mesures pour permettre aux populations de surmonter les conséquences de ces changements.

Comment réduire les émissions — L'atténuation des effets recouvre les politiques et les mesures visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Elles peuvent consister à réduire la demande de biens et de services à forte intensité d'émissions, encourager de meilleurs rendements et accroître l'utilisation de technologies à faibles émissions de carbone et de sources d'énergie renouvelable. Si des politiques correctes sont adoptées, la hausse des niveaux de gaz à effet de serre dans l'atmosphère peut être ralentie et, au bout du compte, stabilisée.

ciel avant un orage tropical en Afrique

Ou « Absorber » les émissions — Un autre moyen d'atténuer les conséquences des changements climatiques est de mettre en valeur les “éviers” – des réservoirs qui absorbent le CO2, tels que les forêts ou les tourbières. Laisser les forêts intactes et planter de nouveaux arbres sont deux exemples de ce qui peut être fait pour y parvenir. Lancé en septembre 2008, le Programme de collaboration des Nations Unies sur la réduction des émissions liées au déboisement et à la dégradation des forêts dans les pays en développement (ONU-REDD) est axé sur ces aspects de l'atténuation.

A retenir — Si rien n'est fait, ou si chacun continue à se comporter “comme si de rien n'était”, les émissions mondiales de gaz à effet de serre continueront d'augmenter pendant les prochaines décennies et la température de la planète pourrait enregistrer une hausse pouvant aller jusqu'à 6,4°C au cours de ce siècle.

Partenaires des Nations Unies sur les changements climatiques