ONU Bienvenue aux Nations Unies. C'est votre monde.

Agir sur les changements climatiques : portail du système des Nations Unies

Haut de page

Aller plus loin

soleil au-dessus d'un village

Le réchauffement climatique « sans équivoque » — Durant le XXe siècle, la surface du globe s'est réchauffée d'environ 0,8° Celsius, selon le groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. La science a réalisé des progrès considérables pour déterminer les causes de ces changements. Dans son quatrième rapport d'évaluation (2007), le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat déclare que le réchauffement climatique est sans équivoque et que la hausse des températures moyennes observée depuis la deuxième moitié du XXe siècle est due en grande partie à l’augmentation des gaz à effets de serre générés par les activités humaines.

Des émissions en augmentation — Les émissions totales de gaz à effet de serre dans l'atmosphère ont augmenté dans le monde de 70 % entre 1970 et 2004. Durant cette période, les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ont augmenté d'environ 80 %. La tendance de diminution des émissions de CO2 par unité d'énergie fournie s'est inversée après l'an 2000. La concentration atmosphérique du gaz carbonique, du méthane (CH4) et de l'oxyde nitrique (N2 O) a fortement augmenté dû à l'activité de l'homme depuis 1750 et dépasse de beaucoup leur concentration d'avant l'époque industrielle. Les projections indiquent que si les émissions continuent à augmenter au rythme actuel et atteignent le double des niveaux préindustriels, le monde ferait face à une élévation de la température de 2 à 4,5 °C d’ici à 2100.

Fillette blonde

Des conséquences inévitables — Il est presqu’universellement accepté qu’on ne pourra pas complètement éviter les changements climatiques et qu’il faut partout améliorer les capacités d’adaptation, y compris dans les pays à revenus élevés. Le dérèglement du système climatique se manifeste à travers monde par des inondations, des sécheresses, des canicules plus fréquentes et dont la sévérité ne fera qu’augmenter. Il existe une large gamme d’options d’adaptation, comme les initiatives de réduction des risques, les assurances, et autres mécanismes de transfert de risque. Il faut étendre leur utilisation afin de réduire la vulnérabilité des communautés à hauts risques, face aux répercussions inévitables du climat.

Partenaires des Nations Unies sur les changements climatiques