Comité des commissaires aux comptes
des Nations Unies

Rajiv Mehrishi

Les Nations Unies agissent sur les enjeux auxquels l’humanité est confrontée au 21e siècle, tels que la paix et la sécurité, le changement climatique, le développement durable, les droits de l’Homme, le désarmement, le terrorisme, les urgences humanitaires et sanitaires, l’égalité entre les sexes, la gouvernance, la production alimentaire, et bien plus.

L’Assemblée Générale a établi le Comité des Commissaires aux comptes en 1946 en tant que mécanisme essentiel pour promouvoir la responsabilité et la transparence au sein des Nations Unies. Le Comité audite les comptes de l’Organisation des Nations Unies et ses fonds et programmes et rend compte de ses conclusions et recommandations à l’Assemblée par le biais du Comité Consultatif pour les Questions Administratives et Budgétaires (CCQAB). Les membres du Comité partagent une responsabilité collective pour les audits. Actuellement les membres du Comité sont les contrôleurs généraux d’Inde, de Tanzanie et d’Allemagne.

Durant les 70 dernières années, le Comité des Commissaires aux Comptes a évolué en entité professionnelle qui réalise des services d’audit externe conformément aux normes internationales d’audit. Le Comité fournit une assurance indépendante aux Etats membres et autres parties prenantes concernant l’utilisation appropriée des ressources des Nations Unies et de ses fonds et programmes. Il émet des rapports sur les questions financières ainsi que sur les enjeux de régularité et de performance. Il joue un rôle significatif d’assistance auprès des Nations Unies pour améliorer leurs opérations et leurs systèmes de contrôle interne. Les conclusions et recommandations du Comité ont conduit à des améliorations systématiques continues du fonctionnement des Nations Unies.

Actuellement, les Nations Unies sont dans une phase de transformation des processus opérationnels avec l’adoption d’un nouveau Progiciel de Gestion Intégrée (Umoja) et du Modèle Global de Prestations de Services avec pour objectif d’améliorer davantage l’efficience de leurs opérations. En septembre 2015, l’Assemblée Générale des Nations Unies a formellement adopté le Programme de développement durable à l'horizon 2030. Les Nations Unies sont également dans un processus de repositionnement de développement de systèmes afin d’atteindre le Programme 2030. Le Comité a déjà examiné certaines initiatives et va continuer d’examiner en détail les résolutions et de rapporter sur leur progrès au cours du temps.

J’assume la responsabilité de président du Comité avec un engagement de continuité du bon travail des précédents présidents. Accompagné de mes collègues membres du Comité, Professeur Mussa Juma Assad, Contrôleur et Vérificateur général de la République-Unie de Tanzanie et M. Kay Scheller, Président de la Cour des comptes de la République fédérale d'Allemagne, nous nous assurons que le Comité fournit en temps voulu une assurance aux Etats membres sur la situation des Nations Unies et de ses fonds et programmes.

Rajiv Mehrishi
Vérificateur général du Bureau du contrôle national de l'Inde
Président du Comite des Commissaires aux Comptes des Nations Unies

Section du site Internet de l'ONU, Département de l'information © ONU