L'ABC des Nations Unies

Droits de l'homme

L’ONU peut s’enorgueillir d’avoir élaboré un vaste ensemble de textes relatifs aux droits de l’homme qui dote l’humanité d’un code des droits fondamentaux, universels et protégés au niveau international, auquel tous les pays peuvent souscrire et auquel tous les peuples peuvent aspirer.

Elle a défini un ensemble de droits acceptés par la communauté internationale, y compris des droits économiques, sociaux et culturels, aussi bien que politiques et civils. Elle a également créé des mécanismes pour promouvoir et protéger ces droits et aider les gouvernements à s’acquitter de leurs responsabilités.

Législation des droits de l'homme

Cet ensemble de textes fondamentaux repose sur la Charte des Nations Unies et la Déclaration universelle des droits de l’homme, que l’Assemblée générale a adoptées en 1945 et 1948, respectivement.

Depuis, l’ONU a peu à peu étendu les normes relatives aux droits de l’homme afin d’y ajouter des textes concernant les femmes, les enfants, les handicapés, le racisme, la torture, les travailleurs migrants, les minorités et autres groupes vulnérables.

Du fait que leurs droits sont désormais reconnus, ces catégories sont mieux protégées contre des pratiques discriminatoires qui, récemment, étaient encore chose commune dans de nombreuses sociétés.

Promotion et protection des droits de l’homme

le rôle et l’action de l’ONU continuent de prendre de l’ampleur, mais le mandat central demeure inchangé : veiller à ce que la dignité des principaux intéressés, c’est-à-dire les « peuples », au nom desquels la Charte a été écrite, soit pleinement respectée.

Par l’intermédiaire des mécanismes internationaux, l’ONU est à l’oeuvre sur plusieurs fronts :

Rapporteurs spéciaux et groupes de travail

Chargés d’enquêter sur les violations et d’intervenir sur des questions précises ou dans des situations d’urgence, les Rapporteurs spéciaux et les groupes de travail sur les droits de l’homme jouent un rôle de premier plan dans la protection des droits de l’homme.

Ils interviennent au titre de ce qu’il est convenu d’appeler les « procédures spéciales ».

Nommés par le Conseil des droits de l'homme de l'ONU, ils sont indépendants et leur nombre n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Certains experts examinent, surveillent et rendent publique la situation des droits de l’homme dans certains pays, d’autres s’intéressent à certains types de violations survenant à l’échelle mondiale