L'ABC des Nations Unies

Décolonisation

Depuis sa création en 1945, l’ONU a accueilli parmi ses membres près de 100 nations qui se sont affranchies de la domination coloniale ou d’accords de tutelle et sont devenues des États souverains et indépendants. De nombreux autres territoires ont également accédé à l’autodétermination par association politique avec d’autres États indépendants ou rattachement à d’autres États.

L’ONU a joué un rôle crucial dans cette évolution historique en encourageant les aspirations des peuples dépendants et en fixant des buts et des normes pour hâter leur accession à l’indépendance.

Des missions de l’ONU ont supervisé des élections conduisant à l’indépendance — au Togo (en 1956 et en 1968), au Samoa-Occidental (en 1961), en Namibie (en 1989) et, plus récemment, au Timor-Leste (précédemment dénommé Timor oriental).

Autodétermination et indépendance

Les efforts de décolonisation de l’ONU reposent sur les principes de l’« égalité des droits et de l’autodétermination des peuples » énoncés dans la Charte des Nations Unies, en particulier aux Chapitres XI, XII et XIII, consacrés aux intérêts des peuples dépendants.

Depuis 1960, l’action de l’ONU est également guidée par la Déclaration de l’Assemblée générale sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux, aussi appelée Déclaration sur la décolonisation, dans laquelle les États Membres ont proclamé la nécessité de mettre fin rapidement au colonialisme.

Enfin, l’action de l’ONU s’inspire de la résolution 1541 (XV) adoptée par l’Assemblée générale le 15 décembre 1960, qui définissait les trois options offrant une autonomie complète aux territoires non autonomes restants.

En dépit des progrès remarquables accomplis dans la lutte contre le colonialisme, plus d’un million de personnes vivent encore sous régime colonial et l’ONU poursuit son action pour favoriser l’accession à l’autodétermination ou à l’indépendance des derniers territoires non autonomes.

À la fin de la Décennie internationale de l’élimination du colonialisme (1991-2000), l’Assemblée générale a proclamé une deuxième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme (2001-2010) et invité les États Membres à redoubler d’efforts pour mettre un terme à la décolonisation. Une troisième Décennie a été proclamée en 2011.