Histoire des Nations Unies

Haut de page

Les différents bâtiments qui forment le complexe

Bâtiment du Secrétariat

Bâtiment du Secrétariat, 2012

Après les travaux de rénovation des années 2008-2012, la tour de 39 étages dominant l'East River et la Première Avenue à Manhattan est munie d'un nouveau rideau de verre avec la même teinte bleu-vert qui était la sienne en 1952. Photo ONU/Rick Bajornas

Les seuls matériaux utilisés pour le bâtiment du Secrétariat, d'une hauteur de 168 mètres, sont uniquement en aluminium, le verre et le marbre. Ses larges façades de vitres teintées de vert présentent une surface unie. Par contraste, les parois pleines nord et sud du bâtiment sont revtues de 2 000 tonnes de marbre du Vermont. Aux 39 étages en élévation s'ajoutent trois sous-sols qui communiquent avec les trois sous-sols du bâtiment des conférences. Sont installés en sous-sol des ateliers de maintenance, une unité de lutte contre l'incendie, des plates-formes de chargement et de déchargement, le service de la valise diplomatique, des bureaux de sécurité, des entrepôts, un garage à trois niveaux, une station-service et une installation frigorifique pour la climatisation.

Bien que l'intérieur du bâtiment soit doté d'équipements modernes pour permettre au personnel de travailler efficacement, la simplicité reste de mise et les bureaux sont en général petits et ne comportent aucun espace superflu. Le verre des fenêtres au cadre d'aluminium, qui laisse pénétrer le maximum de lumière dans les 80 000 mètres carrés de bureaux, a été conçu de façon à retenir la chaleur. Si l'on ajoute à cela les 4 000 climatiseurs encastrés sous les fenêtres, le tout offre des conditions de travail confortables.

Bâtiment de l'Assemblée générale

Le bâtiment de l'Assemblée générale est une structure en déclive aux côtés concaves, de 116 mètres de long sur 49 mètres de large, surmontée d'un dôme bas auquel sont fixés des dispositifs d'éclairage pour l'intérieur de la salle. L'extrémité nord, qui s'ouvre sur une esplanade aménagée, sert d'entrée principale du Siège pour le public. La paroi nord, recouverte de panneaux de verre translucide spécialement conçus alternant avec des trumeaux à revêtement de marbre, projette dans la salle des pas perdus une douce lumière de cathédrale. Les murs est et ouest du bâtiment sont revêtus de calcaire anglais et parés de panneaux et d'encadrements en marbre qui rappellent les parois nord et sud du bâtiment du Secrétariat. La façade sud est composée d'une énorme baie vitrée, haute de 16,30 mètres, logée dans un encadrement de marbre, par laquelle le hall des délégués donne sur le parvis du Secrétariat.

Les visiteurs entrent au Siège par le hall du bâtiment de l'Assemblée, que décore, dans une douce lumière, la ligne nette et moderne de ses balcons.

Au bout du hall à droite se trouve la petite Salle de méditation, dont le centre est occupé par un bloc massif de minerai de fer éclairé par une lumière diffuse. Au-dessus du palier de l'escalier qui relie le hall à l'entrée cérémonielle de la salle de l'Assemblée générale, le pendule de Foucault est suspendu au 1er étage, offert par le Gouvernement néerlandais, offrant une preuve évidente de la rotation de la Terre.

Dans la partie nord-ouest du hall, à côté de l'entrée de la Salle de méditation, se trouve un vitrail de 4,57 mètres de long et de 3,66 mètres de large, oeuvre de l'artiste russe Marc Chagall, représentant l'homme luttant pour la paix. Dédié à la mémoire du Secrétaire général Dag Hammarskjöld et des 15 personnes qui ont péri avec lui en 1961 dans un accident d'avion, le vitrail a été offert grâce aux contributions des fonctionnaires de l'ONU. À côté du vitrail de Chagall, quatre plaques de bronze, scultpées par l'artiste médaillé américain Robert Cronbach, rappellent le souvenir des observateurs militaires et des membres du Secrétariat qui sont morts en service commandé dans les missions d'observation, de médiation et de conciliation des Nations Unies. Une copie de la Charte des Nations Unies est exposée en permanence devant la Salle de méditation (l'original étant conservé à la Direction des archives des États-Unis à Washington).

Salle de l'Assemblée générale, 2004

La salle de l'Assemblée générale, aux couleurs bleue, verte et or, de 50 mètres de long sur 35 mètres de large et 23 mètres de haut, occupe les 1er, 2e et 3e niveaux du bâtiment. Photo ONU/Sophia Paris

Dans la salle de l'Assemblée générale, les tables auxquelles s'assoient les représentants des États Membres font face à la tribune et au podium. Celui-ci est occupé par le Président de l'Assemblée générale, avec, à sa droite, le Secrétaire général de l'ONU et, à sa gauche, le Secrétaire général adjoint aux affaires de l'Assemblée générale et aux services de conférence.

La salle de l'Assemblée peut accueillir 191 délégations, qui disposent chacune de six sièges, trois placés à la table et réservés aux représentants à part entière et trois placés en retrait et destinés à leurs suppléants. Au total, on trouve 1 321 sièges dans la salle et les trois plate-formes qui s'étagent au fond de la salle. Dans la galerie située au 2e niveau, 244 sièges sont prévus pour les suppléants, les représentants des institutions spécialisées et d'autres hauts fonctionnaires. Le balcon en surplomb comporte une rangée de 53 sièges réservés à la presse et 280 sièges, disposés en cinq rangées, destinés au public.

Ces 1 898 sièges sont tous équipés d'écouteurs, avec lesquels l'auditeur peut suivre les interventions soit dans la langue originale soit dans une des six langues d'interprétation - anglais, arabe, chinois, espagnol, français ou russe. Les interprètes se trouvent dans des cabines vitrées surplombant la salle. Des cabines similaires sont occupées par les caméramans, les journalistes et d'autres membres du personnel de l'information, et les rédacteurs de procès-verbaux.

Au-dessus et derrière la tribune de l'orateur, se trouvent de grands panneaux sur lesquels figure la liste des États Membres de l'Organisation et où sont affichés les résultats des votes. Pour indiquer le vote favorable ou défavorable de leur pays à une résolution, ou son abstention, les représentants appuient sur les boutons vert, rouge ou jaune disposés sur la table devant eux.

L'Assemblée générale s'est réunie pour la première fois dans cette salle à l'ouverture de la septième session ordinaire annuelle, le 14 octobre 1952.

Les deux niveaux inférieurs du bâtiment sont occupés par une grande salle de conférence, pourvue de 623 sièges réservés aux représentants, de 44 sièges réservés à la presse et de 166 sièges réservés au public, ainsi que par quatre salles de conférence plus petites, des studios de radio et de télévision, des installations d'enregistrement sonore et un centre de contrôle principal, qui régit tout le système de communication du Siège. Dans l'espace qui leur est réservé, les visiteurs trouvent la Librairie des Nations Unies, un guichet de vente de timbres de l'ONU, une boutique-cadeaux, un magasin de souvenirs, une cafétéria et d'autres installations.

Bâtiment des conférences

Bâtiment des conférences en construction

Le bâtiment des conférences a été complètement rénové dans le cadre du « Capital Master Plan ». Photo ONU/Paulo Filgueiras

Le bâtiment des conférences, qui relie le bâtiment de l'Assemblée générale à celui du Secrétariat, s'étend sur 122 mètres le long de la rivière et surplombe le Franklin D. Roosevelt Drive. Son dernier étage (3e étage), étroit, comprend le restaurant des délégués (ouvert au public sur réservation), des salles à manger privées, un restaurant pour le personnel et une cuisine. Une rampe de plus de 800 mètres de long en teck de Birmanie longe les trois côtés d'une terrasse extérieure qui s'étage sur les trois niveaux du bâtiment des conférences.

Aux 1er et 2e étages, se trouvent les trois salles des Conseils, qui ont chacune 22 mètres de large, 41 mètres de long et 7,30 mètres de haut.

Conseil de sécurité

Conseil de sécurité (2007)

Dans la salle du Conseil de sécurité, cent soixante-quatre sièges y sont réservés au public et 118 à la presse. Photo ONU/Mark Garten

La salle du Conseil de sécurité a été meublée par la Norvège et conçue par l'éminent artiste Norvégien Arnstein Rynning Arneberg. Une vaste fresque murale de l'artiste Norvégien Per Lasson Krohg, symbolisant la promesse d'un avenir de paix et de liberté individuelle, occupe la plus grande partie du mur est.

Conseil de tutelle

La salle du Conseil de tutelle adjacente a été meublée par le Danemark et conçue par l'architecte Danois Finn Juhl. Contre un mur se trouve la statue en teck (2,74 mètres) d'une femme aux bras levés, sculptée par le sculpteur/peintre Danois Henrik Starcke. Cette salle, dont la capacité d'accueil pour les délégations a été accrue en 1978, compte 164 sièges destinés au public et 30 réservés à la presse. Elle est également utilisée par les grandes commissions de l'Assemblée générale, auxquelles participent tous les Membres de l'ONU.

Conseil économique et social

La salle du Conseil économique et social se situe entre la salle du Conseil de tutelle et le salon nord des délégués, dont la grande baie vitrée orientée au nord donne sur les jardins. Elle a été conçue par Sven Gottfried Markelius, architecte moderne et designer Suédois, et meublée par la Suède. Elle a dû être réaménagée en 1974 car le nombre des membres du Conseil avait doublé, et était passé de 27 à 54 en 1973. Ses galeries comptent 336 sièges destinés au public et 40 à la presse.

Au 1er étage, la partie nord du bâtiment est occupée par un grand salon des délégués jouxtant la salle du Conseil économique et social, et la partie sud par un autre salon de délégués, plus petit, à proximité de la salle du Conseil de sécurité.

Au-dessous des salles des Conseils se trouvent trois grandes salles de conférence, qui mesurent chacune 22 mètres de large, 41 mètres de long et 5,5 mètres de haut. Dans les salles de conférence 1 et 2, 498 sièges sont réservés aux représentants, 36 à la presse et 144 au public. Dans la salle de conférence 3, 548 sièges sont prévus pour les représentants, 48 pour la presse et 180 pour le public.

Bâtiment de la Bibliothèque

À l'angle sud-ouest du complexe de l'ONU, et reliée au bâtiment du Secrétariat, se trouve la Bibliothèque Dag Hammerskjöld, dédiée le 16 novembre 1961 à la mémoire de l'ancien Secrétaire général. Conçue pour répondre aux besoins croissants de l'Organisation en matière de services de bibliothèque, sa construction a été rendue possible par un don de 6,6 millions de dollars de la Fondation Ford. Les plans ont été dressés par la société Harrison, Abramovitz et Harris, architectes-conseils auprès de l'ONU. Construite en marbre blanc, en verre et en aluminium, cette structure de 66,75 mètres de long et de 25,6 mètres de large comprend six étages, trois en surface et trois en sous-sol. Dans les trois étages en surface sont entreposés les recueils de documents de l'ONU, des institutions spécialisées et de la Société des Nations, ainsi que des documents de référence généraux et des cartes. De l'esplanade, on peut voir la salle de lecture Woodrow Wilson à deux niveaux et au plafond en pin blanc qui se trouve au 1er étage. Le sous-sol comprend un auditorium de 195 sièges, une salle des périodiques et d'autres emplacements où sont rangés des livres. Le personnel de la Bibliothèque occupe des bureaux dans le bâtiment même. La Bibliothèque abrite une collection générale d'environ 400 000 volumes et plusieurs millions de documents de l'ONU. Dans la Section des cartes sont entreposés plus de 80 000 cartes et 1 500 atlas. La bibliothèque des périodiques offre à la consultation plus de 10 000 publications officielles et plus de 4 000 revues commerciales, auxquelles s'ajoutent plus de 330 quotidiens et plus de 225 journaux officiels de 191 pays et territoires.

Lieux et équipements

Drapeaux au Siège

Les abords du Siège sont vivement colorés grâce aux drapeaux des 193 Membres de l'ONU, qui forment une grande courbe de plus 152 mètres le long de l'esplanade de l'ONU. Photo ONU/Joao Araujo Pinto

Un bassin circulaire avec une fontaine en son centre a été construite devant le bâtiment du Secrétariat grâce à un don de 50 000 dollars des enfants américains. Le motif ondulé qui orne le fond du bassin est composé de bandes alternantes de marbre blanc broyé et de galets noirs. Ces derniers ont été ramassés sur les plages de Rhodes (Grèce) par des femmes et des enfants habitants de l'île, qui les ont offerts à l'Organisation.

Une sculpture de bronze dédiée à la mémoire de l'ancien Secrétaire général Dag Hammarskjöld a été dressée au bord du bassin en 1964. Cette oeuvre abstraite intitulée « Single Form » a été exécutée par l'artiste et sculpteur anglaise Barbara Hepworth et offerte par Jacob Blaustein, ancien représentant des États-Unis d'Amérique auprès de l'ONU. Haute d'environ 6,50 mètres, elle repose sur un socle de granit.

Une statue de bronze de l'artiste et sculpteur anglais Henry Moore, « Reclining Figure: Hand », se trouve dans l'espace aménagé au nord du bâtiment du Secrétariat. Une cloche japonaise abritée par un toit en pagode, présent de l'Association du Japon pour les Nations Unies, a été placée à l'ouest du bâtiment des conférences, entre le bâtiment du Secrétariat et celui de l'Assemblée.

Un escalier monumental, offert par l'État de New York à la mémoire de l'ancien Secrétaire général Hammarskjöld, relie l'esplanade devant l'entrée réservée au public du bâtiment de l'Assemblée générale aux jardins. Dans ces jardins qui donnent sur l'East River, on peut voir le monument dédié à la mémoire d'Eleanor Roosevelt et des sculptures offertes par l'Allemagne, le Brésil, l'ex-Union soviétique et la Yougoslavie.

Les arbres, les buissons et les fleurs qui ornent les jardins aménagés ont nécessité des tonnes de terre végétale et d'engrais. Avec quelque 1 500 rosiers primés, 140 cerisiers à fleurs, 95 chênes palustres, 59 féviers, 48 platanes de Londres et 30 000 jonquilles, ainsi qu'un bel ensemble d'aubépines, de liquidambars d'Amérique, de chênes palustres et de sycomores, on a pu transformer cette étendue de pierre et d'acier en un jardin de verdure. Les allées d'asphalte sont bordées de houx d'Amérique, de troènes de Californie, d'azalées, de lierres, de glycines et d'herbe. Beaucoup de ces plantes ont été offertes par des associations ou des particuliers.

Afin de respecter l'esprit international de l'Organisation, on a acheté les matériaux et équipements du Siège dans de nombreux pays. On a fait venir le calcaire servant au revêtement du bâtiment de l'Assemblée et du bâtiment des conférences du Royaume-Uni, du marbre d'Italie, du mobilier de bureau et des étagères de France, des chaises et des tissus de Tchécoslovaquie (aujourd'hui la République tchèque et la Slovaquie) et de Grèce, des tapis d'Angleterre, de France et d'Écosse. Par ailleurs, les tables ont été achetées en Suisse et le bois utilisé pour les travaux de finition d'intérieur en Belgique, au Canada, à Cuba, au Guatemala, aux Philippines, en Norvège et au Zaïre (aujourd'hui la République démocratique du Congo).

L'unique oeuvre d'art que l'Assemblée générale ait commandée pour le Siège de l'ONU est le tableau intitulé « Titans », de l'artiste américain Lumen Martin Winter. Elle commémore l'Assemblée mondiale de la jeunesse de 1970, tenue au Siège, et se trouve au 2e étage dans le passage reliant le bâtiment des conférences à celui de l'Assemblée générale. Elle a été financée à l'aide de l'excédent de contributions volontaires à l'Assemblée de la jeunesse.