VANUATU
 

DÉCLARATION 

DE

L'HONORABLE SERGE VOHOR RIALUTH
VICE PREMIER MINISTRE 
MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, DU COMMERCE 
EXTERIEUR ET DES TELECOMMUNICATIONS 
GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DE VANUATU

A L'OCCASION 
DU SOMMET MONDIAL SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE

JOHANNESBURG, AFRIQUE DU SUD 
3 SEPTEMBRE 2002 





MONSIEUR LE PRESIDENT,

PERMETTEZ MOI AVANT TOUT DE VOUS FELICITER POUR VOTRE NOMINATION A LA PRESIDENCE DE CET IMPORTANT SOMMET SUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE. L'ACCUEIL ET L'HOSPITALITE CHALEUREUSE ACCORDES A MA DELEGATION DE SON ARRIVES REFLETS L'HISTOIRE D'UN GRAND PEUPLE.

JE SAISIS EGALEMENT CETTE OCCASION POUR VOUS ADRESSER LES SALUTATIONS AMICALES ET FRATERNELLES DU PEUPLE ET DU GOUVERNMENT DE LA REPULIQUE DU VANUATU.

MONSIEUR LE PRESIDENT,

LE VANUATU PARTICIPE A CE SOMMET AVEC BEAUCOUP D'ESPOIR VU LES DEFIS ET LES OBSTACLES QUI JALONNENT NOTRE CHEMIN VERS UN DEVELOPPEMENT QUI SATISFASSE NOS BESOINS
 
 

D'AUJOURDH'UI TOUT EN TENANT COMPTE ET ASSURANT NOS GENERATIONS FUTURES.

NOUS ACCORDONS UNE IMPORTANCE TOUTE PARTICULIERE A CE SOMMET CAR IL CONSITITUE POUR LES PAYS PAUVRES, PETITS ET GRANDS, UNE OCCASION SUPPLÉMENTAIRE DE RAPPELER ET PRÉSENTER AUX PAYS INDUSTRIALISES QU'IL PEUT Y AVOIR UNE AUTRE VOIE VERS UN DÉVELOPPEMENT QUI DURABLE ET PLUS HARMONIEUX AU NIVEAU MONDIAL.

ÉTANT UN PETIT PAYS INSULAIRE ET DE SURCROIT L'UN DES PAYS LES MOINS AVANCES (PMA), LE VANUATU S'ASSOCIE SOLIDAIREMENT AUX INTERVENTIONS DES DISTINGUES REPRÉSENTANTS DES AUTRES PETITS ÉTATS INSULAIRES ET PMA QUI L'ONT PRECEDES.

LE CONCEPT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE NE NOUS EST PAS INCONNU PUISQUE NOS ANCETRES AVAIENT TOUJOURS VÉCUS DANS LES ILES A DES MILLIERS DE KILOMETRES DES CONTINENTS.

MONSIEUR LE PRÉSIDENT,

LA PETITE TAILLE D'UN ÉTAT NE SIGNIFIE NULLEMENT "PETIT PROBLEME". AU CONTRAIRE, DANS UN MONDE DE PLUS EN PLUS GLOBALISE, LES DIFFICULTÉS POUR UN PETIT ÉTAT PRENNENT DES PROPORTIONS EN REALITE INSURMONTABLES. EN EFFET, LE VANUATU DOIT FAIRE FACE AUX MEMES DÉFIS DE DÉVELOPPEMENT, DE SECURITE, DE STABILITÉ, AUX MEMES DÉSASTRES NATURELLES QUE LES PLUS GRANDS.

MALGRÉ L'EFFORT CONSENTI PAR LE GOUVERNEMENT ET LES PAYS AMIS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE NOS RESOURCES HUMAINES LE NIVEAU DES BESOINS EST TEL QUE CES EFFORTS DEMEURENT INSUFFISANTES DANS LA MESURES OU PLUS DE 50% DE NOS ENFANTS N'ONT SIMPLEMENT PAS ACCEES A L'ÉDUCATION SECONDAIRE ET MOINS 3% ONT UNE ÉDUCATION UNIVERSTAIRE. CEPENDANT NOUS DEMEURONS CONVAINCUS QUE SEULE UNE POPULATION EDUQUEE ET EN BONNE SANTÉ SERAIT APTE A FACILITER UN DEVELOPPMENT DURABLE ET HARMONIEUX DE NOTRE PAYS.

EN MATIERE D'ENVIRONNEMENT, LE VANUATU A RATIFIE PRESQUE OUTTES LES CONVENTIONS INTERNATIONALES. CENPENDANT IL CONVIENT DE NOTER QUE LE SOUTIEN FINANCIER TANT ATTENDU NE S'EST MALHEUREUSEMENT PAS MANIFESTE CE QUI REND LA MISE EN OUVRE DES OBLIGATIONS ET PLANS D'ACTIONS QUASIMENT IMPOSSIBLES.
NOUS FAISONS APPEL AUX PAYS INDUSTRIALISES DE RECONNAITRE NOTRE DESTIN COMMUN ET DE PRENDRE LES MESURES NECESSAIRES POUR PERMETTRE UNE MEILLEURE MISE EN OUVRE DES PLANS D'ACTIONS DES SOMMETS PASSES ET EN PARTICULIER LE PLAN D'ACTION DE LA CONFERENCE DES NATIONS UNIES SUR LE DEVELOPPENIENT DURABLE DES PETITS ETATS INSULAIRES.

S'AGISSANT D'INTERET MONDIAL COMMUN, LA QUESTION REQUIERT LE RENFORCMENT DE LA SOLIDARITE ET UNE SOLUTION GLOBALE. A CET EGARD ET COMME UN PREMIER PAS, NOUS DEMANDONS AU SOMMET DE FAIRE PRESSION SUR CES PAYS INDUSTRIALISES QUI N'ONT PAS ENCORE RATIFIE LE PROTOCOL DE KYOTO DE LE FAIRE SANS TARDER. NOUS MAINTENONS QUE LES DISPOSITIONS DU PROTOCOL DE KYOTO CONSTITUENT LE MEILLEUR CADRE ET COMPROMIS POUR NOTRE PLANETE.

DEPUIS 1997, LE VANUATU A ENTAME D'IMPORTANTES REFORMES VUE D'UNE PLUS GRANDE LIBERALISATION DE SON ECONOMIE. MALHEUREUSEMENT L'EFFET PRINCIPAL TANT ATTENDU, A SAVOIR UNE CROISSANCE ECONOMIQUE ACCELEREE, TARDE A SE MATERIALISER ALORS QUE NOUS FAISONS FACE A UNE POPULATION CROISSANTE ET SUBISSONS UNE MONDIALISATION ACCELEREE.

MALGRE CES DIFFICULTES ET COMME POUR NOUS ACCULER DAVANTAGE, LES PAYS MEMBRES DE L'OCDE IMPOSENT LEUR VISION UNITERALE A L'ENCONTRE DES PARADIS FISCAUX QUI SONT EN MAJORITE DES PETITS ETATS OU PROTECTORATS. LES SANCTIONS ENVISAGEES PARALYSERAIENT PUREMENT ET SIMPLEMENT L'ECONOMIE CES PAYS AUXQUELS FAIT PARTIE LE VANUATU. CONTRAIREMENT A L'IDEE QUE LES PARADIS FISCAUX CONSTITUERAIENT LE POINT DE BLANCHIEMENT D'ARGENT SALE ET ABRITERAIENT LES TRANSACTIONS DES TERRORISTES, LE PARADIS FISCAL DU VANUATU EST REGLEMENTE PAR UN CADRE LEGAL TRANSPARENT ET LES TRANSACTIONS DOUTEUSES Y SONT IDENTIFIABLES FACILEMENT. POUR UN PETIT ETAT INSULAIRE AVEC UNE BASE FISCALE ETROITE, L'APPROCHE CONFLICTUELLE DES PAYS DE L'OCDE CONTRASTE MALHEUREUSEMENT AVEC L'APPROCHE DE DIALOGUE QUE LE VANUATU PROPOSE. PARALYSER L'ECONOMIE DU VANUATU CONSTITUERAIT UN ACTE DISPROPORTIONNE ET IRRESPONSABLE.

NOUS FAISONS APPEL AU SOMMET DE PRENDRE EN COMPTE LA VULNERABILITE ECONOMIQUE ET ECOLOGIQUE DES PETITS ETATS INSULAIRES AINSI QUE LES DIFFERENTES PROPOSITIONS CONTENUES DANS L'INTERVENTION DU PRESIDENT DE L' « ALLIANCE DES PETITS ETATS INSULAIRES ». A CET EGARD, NOUS ACCUEILLONS LES OBJECTIFS RELATIFS EN MATIERE D'EDUCATION, DE SECURITE ALIMENTAIRE ET DE LA PECHE.

L'UN DES POINTS ESSENTIELS DE NOS PRE-OOCUPATIONS DEMEURENT LE TRANSPORT CONTINU DE MATIERAUX RADIO-ACTIFS DANS LES EAUX DE LA REGION DU PACIFIQUE SANS CONSULTATION PREALABLE DES AUTORITES INSULAIRES. MALGRE LES ASSURANCES DES PAYS INDUSTRIALISES, UN ACCIDENT PEUT TOUJOURS AVOIR LIEU. UN TEL CATASTROPHE COMPROMETTRAIT POUR DES MILLIERS D'ANNEES TOUTE PERSPECTIVE DE DEVELOPPEMENT. NOUS FAISONS APPEL AU SOMMET D'INCLURE DANS LE PLAN D'ACTION UNE INTERDICTION TOTALE DE TEL TRANSPORT.

NOUS ACCUEILLONS LE PROGRES ACCOMPLIS EN MATIERE DE FINANCE ET DE COMMERCE CE QUI CONSTITUE UNE SORTE DE SYNTIIESE DES CONFERENCES DE MONTERREY ET DOHA RESPECTIVEMENT.

LE VANUATU VEUT FAIRE PARTIE DE L'ECONOMIE MONDIALE ET CELA NE PEUT SE FAIRE QU'AU TRAVERS D'UN PARTENARIAT ENTRE LES DIFFERENT ACTEURS CONCERNES ET TENANT COMPTE DE NOTRE SITUATION PARTICULIERE. COMMENT ATTIRER UN INVESTISSEUR ETRANGER QUAND CE DERNIER NE VOIT QUE PETITESSE DE MARCHE, COUTS EXORBITANTS DES SERVICES, ELOIGNEMENT DES PRINCIPAUX MARCHES ... SANS MENTIONNER LES DESASTRES NATURELLES TELLES CYCLONES ET TREMBLEMENTS DE TERRES.

MONSIEUR LE PRESIDENT,

LE TEMPS NOUS ETANT LIMITE, JE CONCLUERAIT EN VOUS RENOUVELANT MES FELICITATION POUR LE L'ORGANISATION REUSSIE DE CE SOMMET D'ESPOIR ET COMPTANT SUR VOTRE ABILETE POUR NOUS ASSURER UNE CONCLUSION A LA HAUTEUR DES DEFIS DE DEVELOPPEMENT QUI NOUS ATTENDENT.

JE VOUS REMERCIE DE VOTRE AIMABLE ATTENTION.