Click here to go to the following issues:

Economic Aspects | Natural Resource Aspects | Institutional Aspects | Social Aspects |Tunisia

SOCIAL ASPECTS OF SUSTAINABLE DEVELOPMENT IN TUNISIA

ASPECTS SOCIALES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN TUNISIE

Click here to go to these sections:

POVERTY
LA PAUVRETÉ

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prose de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions en matière de lutte contre la pauvreté relève du Ministre des Affaires Sociales, du Secrétariat d'Etat pour le Fonds National de Solidarité, du Conseil Économique et Social et de la Commission Nationale de Développement Durable.

Decision-Making: Legislation and Regulation
Prise de décisions: législation et réglementation

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent les ONG socio-économiques, placées sous la tutelle du Ministère des Affaires Sociales qui les associe dans la conception et la réalisation des programmes pour améliorer l'état des communautés pauvres. La priorité nationale consiste à mettre en place une stratégie de développement humain durable par le biais de la promotion de l'emploi et des transferts sociaux appropriés.

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Les fondements de la politique nationale de lutte contre la pauvreté sont : s'occuper des familles et personnes démunies en les intégrant aux circuits banquiers et de production (ateliers artisanaux et de manufacture des handicapés producteurs.); créer des emplois stables et durables dans les zones d'ombre et à travers les programmes de développement rural intégré et de développement urbain intégré (PDRI et PDUI) qui sont des exemples de développement local et régional; et intégrer les groupes vulnérables en développant la formation professionnelle et le savoir technique chez les jeunes et les femmes dans le monde rural et les quartiers urbains sous-intégrés.

Programmes and Projects
Programmes et projets

En plus des programmes sociaux habituels (familles productives, appui aux handicapés et aux chômeurs), la Tunisie vient d'instituer un nouveau programme de solidarité nationale, qui vise éradiquer la pauvreté qui sévit dans les zones aux ressources économiques faibles, appelées zone d'ombre (856 zones en Tunisie, aussi bien en zones urbaines que rurales). L'Institut National de Statistiques (INS) définit le seuil de pauvreté à partir du modèle de consommation. Sur la base de cet indicateur, le niveau de pauvreté en 1980 était de 12.9%, et en 1990 de 6.7%. Il avoisine les 6% actuellement (1996).

Status
Etat de la Situation

Les ressources financières de ce programme sont assurées par un mécanisme de mobilisation de fonds basé sur les donations volontaires des personnes physiques et morales et de budget de l'Etat. C'est le Fonds 2626, qui est périodiquement alimenté grâce à des campagnes nationales et locales du type téléthon qui se déroulent annuellement. Ce programme améliore la situation socio-économique des zones d'ombre, développant l'emploi durable et les sources d'énergie pour améliorer les conditions de vie. Il faut également souligner les contributions du Fonds de Solidarité, et au niveau de la coopération internationale, le Luxembourg, les Pays-Bas et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.

Capacity-Building, Education, Training and Awareness-Raising
Renforcement des capacités, éducation, fromation et sensibilisation

Aucune information disponible.

Information
Information

Aucune information disponible.

Information soumise par le Gouvernement de la Tunisie auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Tunisia | All Countries | Home |

DEMOGRAPHICS
DÉMOGRAPHIE


Decision-making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Le Ministère du Développement Économique, l'Office de la Planification des Naissances et le Ministère de la Santé Publique s'occupent des questions démographiques. Le Ministère du Développement Économique est chargé des politiques en matière de population, d'environnement et de développement. Le Ministère du Développement Économique et le Ministère de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire coordonnent les activités opérationnelles relatives aux projets dans le domaine de la population, de l'environnement et du développement durable. La priorité nationale se résume ainsi: Équilibre démographique et développement économique.

Decision-making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

La politique de la population en Tunisie est passée par trois étapes. Pendant les années 60, l'accent a été mis sur le dispositif législatif, en particulier le statut de la femme ainsi que sur le lancement de la planification familiale. Pendant les années 70, on a renforcé le programme de la planification familiale et on a adopté la politique des soins de base. L'Office National de la Famille (ONF) a été créé. Dans les années 80 une meilleure intégration des politiques de population a été recherchée avec les concepts de développement régional et d'aménagement du territoire. Pour les années 90, la politique de la population est amenée à s'adapter pour tenir compte des approches nouvelles intégrant le concept de développement durable. Elle comprend les composantes suivantes : la santé générale de la population, la santé maternelle et de l'enfant, la population active et l'emploi, la promotion de la femme, l'éducation et la lutte contre l'analphabétisation, la distribution spatiale de la population, l'enfance et la jeunesse, etc. Selon le gouvernement le taux d'accroissement de la population est satisfaisant et il serait souhaitable de le réduire. Le Gouvernement est de l'avis de réduire le taux de fertilité.

Decision-making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les représentantes de l'Union de la femme sont membres de la Commission Nationale du Développement Durable, et du Conseil Économique et Social. Elles participent aux décisions en matière de population et de développement durable. Le Gouvernement soutient les activités des ONG suivantes: l'Alliance de Protection de la Nature et de l'Environnement de Sfax (APNES), l'Association Tunisienne de Lutte Contre le Cancer (ATLCC), l'Union Tunisienne de l'Industrie , du Commerce et de l'Artisanat (UTICA), l'Union Nationale des Femmes Tunisiennes (UNFT), l'Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT) et l'Union Tunisienne pour l'Agriculture et la Pêche (UTAP). Celles-ci sont membres à part entière du mécanisme national de coordination pour le développement durable.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Pour faire prendre conscience des liens entre les questions de population, d'environnement et de développement durable, des séminaires et journées d'études ont eu lieu à l'occasion de la Conférence sur le Développement Social et à propos de la préparation du neuvième plan et de la Consultation Nationale sur la Tunisie au 21ème siècle (été 1995).

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Le financement des initiatives dans ce domaine provient du Budget national et du financement extérieur.

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.

Information soumise par le Gouvernement de la Tunisie auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Tunisia | All Countries | Home |

HEALTH
LA SANTÉ

Decision-making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

L'Agence Nationale de Protection de l'Environnement et la Direction de l'Hygiène du Milieu et de la Protection de l'Environnement relevant du Ministère de la Santé Publique sont chargées de contrôler la qualité des eaux, les réseaux d'égouts, les stations d'épuration, etc.

Decision-making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Le Ministère de la Santé Publique a élaboré une stratégie en matière de santé environnementale qui s'articule autour de cinq axes: la collaboration intersectorielle dans l'élaboration et la mise en oeuvre des programmes ayant une incidence directe sur la santé; l'encouragement de la participation communautaire à l'amélioration de la santé publique; le renforcement des actions de surveillance et d'éducation sanitaire dans les domaines de l'approvisionnement en eau, des produits de grande consommation, de l'évacuation des déchets hospitaliers; le développement de nouveaux programmes de santé environnementales, notamment pour surveiller les impacts de la pollution atmosphérique; le développement des ressources humaines et matérielles dans les structures sanitaires.La Tunisie a fait le choix d'adopter le concept des soins de santé de base comme principe fondamental de sa politique sanitaire, se conformant de la sorte aux recommandations de la Déclaration d'Alma Ata. Le concept tunisien regroupe : le traitement des maladies courantes; la protection maternelle et infantile (centres de santé de la femme); la prévention et contrôle des maladies transmissibles et contagieuses par des campagnes de vaccination; la prestation améliorée de la médecine préscolaire, scolaire et universitaire; la diffusion par l'éducation sanitaire des règles d'hygiène et des règles relatives à la protection de l'environnement; la collecte et exploitation des données statistiques, sanitaires et épidémiologiques.

Decision-making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

En matière de prévention et de contrôle des maladies transmissibles et contagieuses, la Tunisie a mis en place de nombreux programmes nationaux. Pour n'en citer que quelques uns, citons: le programme national de vaccination; le programme national de lutte anti-diarrhéique; le programme national de lutte contre les infections respiratoires aiguës; le programme préventif de lutte contre les maladies transmissibles par l'eau; l'observation de la santé dans les barrages et lacs collinaires; le réseau de contrôle de la qualité des eaux de baignade; le contrôle des produits alimentaires et des résidus de pesticide; la lutte contre les insectes; le contrôle de la pollution chimique (installation d'unités mobiles et fixes); la gestion sanitaire des hôpitaux; la renforcement des laboratoires régionaux et locaux d'hygiène (2,1 millions de DT); le développement des programmes d'évacuation et de traitement des eaux usées et des ordures (75% des populations littorales et 60% des populations totales disposent de services d'assainissement); la performance du réseau de desserte des eaux potables : 10% en milieu urbain et 65,6% en milieu rural (90% en 2001).

Status
Etat de la situation

La priorité nationale est la "Santé pour tous d'ici l'an 2000". Le secteur de la santé fait partie intégrante de la Politique générale de la population de la Tunisie. D'importants efforts ont été fournis dans ce domaine, ce qui a eu des conséquences positives sur l'état général de la santé. On en cite : l'allongement de l'espérance de vie à la naissance de 0,5 année par an (supérieur à celui retenu par les Nations Unies pour les pays en développement; le taux de mortalité infantile a baissé de 51,6 en 1985 et de 32 aujourd'hui; un médecin pour 1600 habitants; un centre de soins pour 5049 habitants en 1995 contre un centre sur 5563 habitants en 1987.Le paysage des pathologies a changé en Tunisie, dans la mesure où le nombre des maladies à caractère endémique et aux effets ravageurs a pu être éradiqué ou maîtrisé par la vaccination et le développement de la médecine. la Tunisie connaît une transition épidémiologique: on passe des maladies transmissibles aux maladies dites dégénératives (cardio-vasculaires, diabète, rhumatisme, tumeur, etc.).

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Voir sous Strategies, politiques et plans.

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Le budget de la santé est le deuxième après celui de l'éducation et des sciences. Il a augmenté constamment au cours des cinq dernières années. Il faut également souligner la collaboration des pays de l'Union européenne et autres.

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.

 Information soumise par le Gouvernement de la Tunisie auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

Click here to go to the Health and health-related statistical information from the World Health Organization.

| Tunisia | All Countries | Home |
 

EDUCATION
L'ÉDUCATION

Decision-making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Le Ministère de L'Environnement et de l'Aménagement du Territoire est l'organe principal chargé des activités relatives à ce chapitre. Il est membre à part entière du mécanisme national du développement durable. Il a également un organe consultatif sur l'éducation en matière d'environnement, le Centre National auxquels participent des représentants des Ministères de l'Education, de la Jeunesse et de l'Enfance, de I'Information et de la Formation Professionnelle. Le Ministère de l'Environnement et de l'Aménagement du Terriroire encourage le partenariat, mobilise des ressources, diffuse des informations, évalue les besoins des différents groupes de population, et élabore une stratégie nationale d'éducation à travers le programme national de sensibilisation, d'éducation et de culture environnementales.

Decision-making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Voir sous Financement.

Decision-making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les femmes, les jeunes, les ONG, les autorités locales, les travailleurs et syndicats, le commerce et l'industrie, la communauté scientifique et technique et les agriculteurs sont membres de l'organe de coordination de l'éducation. Les femmes participent activement dans les garderies scolaires, jardins d'enfants, et crèches. Les professeurs des institutions de l'enseignement supérieur participent régulièrement aux séances de formation et aux séminaires d'éducation environnementale organisés de façon périodique. La priorité nationale consiste à former les générations futures pour poursuivre le développement durable.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Au niveau national, plusieurs programmes de cours pour les différents niveaux d'enseignement ont été élaborés ou sont en cours relatifs à l'environnement et au développement durable. Parmi les priorités, on retrouve le développement du matériel didactique, la formation des enseignants, et les campagnes de sensibilisation du public. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), à travers des programmes d'assistance technique, soutient des programmes d'éducation environnementale.

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

On souligne également les objectifs suivants :étendre la couverture vaccinale à au moins 80% des enfants; éliminer la poliomyélite et le tétanos néonatal et réduire les décès provoqués par la rougeole; faire participer les enfants tunisiens aux actions de sauvegarde de l'environnement sur le plan national et international.

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Parmi les examples des campagnes de sensibilisation du public, on souligne les émissions radiodiffusées ('Sindabad de la nature'), les émissions télévisées (Vers un environnement sain), et les spots avec le personnage 'Labib'. Une nouvelle émission environnementale a été instaurée au Canal 21 (Canal des jeunes) à partir du 7 novembre 1994. Des ateliers et sessions spéciales en matière d'environnement et de développement sont effectués à l'égard des enseignants et des animateurs de clubs d'environnement dans les institutions scolaires, de jeunesse et de culture ainsi qu'avec les ONG. Plusieurs documents
(2 guides, 8 enjeux ainsi que des dépliants et des brochures) ont été élaborés et diffusés.

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Le coût des activités dans le domaine de l'éducation est évaluée à 3,5 millions de dinars au cours du VIIIème Plan (1992-1996). Ce montant sera augmenté pour le IXème Plan (1997 - 2001). Une évaluation scientifique de tous les travaux de sensibilisation et d'éducation est programmée pour l'année 1997. La loi d'éducation du 29 juillet 1991 a instauré l'obligation de scolarisation pour tous les enfants qui ont atteint l'âge de 6 ans. Le taux de réussite des élèves qui ont terminé tout le cycle de l'enseignement primaire est passé de 48% en 1994 à 61% en 1996. Il atteindra les 70% en 1997 et ce, suite à l'instauration progressive de l'école de base. Le nombre des clubs d'environnement a atteint les 1000 clubs sur environ 6000 établissements scolaires primaires et secondaires aussi bien dans les zones urbaines que rurales. Il est à remarquer que les clubs d'environnement ont vu le jour au cours de l'année scolaire 1991/1992. Les activités des ONG sont régulièrement soutenues par les institutions gouvernementales et particulièrement, depuis janvier 1994 au sein du Ministère de l'Environnement et de l'Aménagement du Territoire.

Cooperation
Coopération

La Convention relative aux droits des enfants a été ratifiée le 11 janvier 1992.

Information soumise par le Gouvernement de la Tunisie auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Tunisia | All Countries | Home |

HUMAN SETTLEMENTS
ÉTABLISSEMENTS HUMAINS

Decision-making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions relève du Ministère de l'Equipement et de l'Habitat.

Decision-making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

La priorité nationale se résume ainsi: "Habitat viable pour tous". En termes de réalisations dans ce domaine, on souligne que l'effectif des habitations vétustes (bidonvilles) a diminué entre 1975 et 1994. Elles représentaient 25,8% du parc urbain en 1975 et ne représentent plus que 2,7% en 1994. On en conclue que l'objectif logement décent pour tous est atteint en Tunisie. On conclue également que le taux d'occupation et d'encombrement des habitations est amélioré. On a également mis sur pied une politique d'encouragement à l'habitat et à l'amélioration des habitations, y compris: le code de l'urbanisme (1979) et (1994); la création de l'Agence Foncière de l'Habitat (AFH), de la Société Nationale Immobilière Tunisienne (SNIT) et de l'Agence de Rénovation et de Réhabilitation Urbaine (ARRU); le fonds national d'épargne logement (1973) - (1989); le fonds pour la promotion du logement (1977); le fonds de solidarité sociale pour les zones d'ombre (1992).
En ce qui est de la maîtrise du marché foncier, on a procédé à l'encouragement des promoteurs immobiliers privés, à la promotion de l'habitat rural (90 000 habitations), l'amélioration des habitations vétustes (94 000 habitations), le financement de l'habitat et l'amélioration des services urbains.

Decision-making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent les ONG et les promoteurs publics et privés.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

En termes de renforcement des capacités et de la technologie, il faut souligner la rôle du Centre National du Bâtiment, du Laboratoire des Ponts et Chaussées et le programme des techniques locales de construction (maintenance des locaux et architecture appropriée).

Financing
Financement

Les ressources financières proviennent du Budget national et de financement extérieur.

Cooperation
Coopération

Pour ce qui est de la coopération internationale, il faut souligner la mise en oeuvre des recommandations du sommet Habitat II Istamboul 1996.

Information soumise par le Gouvernement de la Tunisie auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

Click here to access "Best Practices for Human Settlements" in Africa (including North Africa & Madagascar).
For information related to human settlements and refugees, you may access the UNHCR Country Index by clicking here:


| Natural Resource Aspects | Institutional Aspects | Economic Aspects |

| Tunisia | All Countries | Home |