Click here to go to the following issues:

Economic Aspects | Natural Resource Aspects | Institutional Aspects | Social Aspects |Niger

NATURAL RESOURCE ASPECTS OF SUSTAINABLE DEVELOPMENT IN NIGER

ASPECTS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE REFERENTES AUX RESSOURCES NATURELLES AU NIGER

Click here to go to these sections:

AGRICULTURE
AGRICULTURE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La promotion d'un développement agricole durable relève du Sous-Comité de Développement Rural du Comité technique interministériel.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Afin de répondre à ces contraintes, le Gouvernement du Niger a établi les orientations et stratégies suivantes: la recherche de la sécurité alimentaire; une meilleure gestion des ressources naturelles; l'intensification et la diversification des productions; une meilleure organisation et responsabilisation des productions dans le processus de conception et de la mise en oeuvre des actions de développement; une modification du rôle des services de l'Etat qui vont s'atteler aux fonctions de coordination et d'harmonisation des actions; la prise en compte de la femme dans le processus de production et une plus grande valorisation de ses travaux.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent les coopératives, les groupements d'intérêts économiques, les femmes, les jeunes et les associations et ONG.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

La situation agricole du Niger est marquée aujourd'hui par la persistance d'un certain nombre de contraintes qui vont la marquer durablement si aucune stratégie de renversement des tendances n'est mise en application. Les principales contraintes sont d'ordre structurel et conjoncturel. Les contraintes structurelles sont relatives à : l'enclavement du territoire qui rend difficile les activités de commercialisation des produits agricoles et d'approvisionnement en intrants agricoles et zootechniques, le coût du transport étant le plus élevé de la sous-région; aux difficultés climatiques, en particulier les problèmes de l'eau; aux problèmes agro-climatiques et démographiques, notamment la forte dégradation des ressources naturelles, les systèmes de production peu performants, le fort taux de croissance démographique, etc. Les contraintes conjoncturelles sont liées à: une grande réduction de la capacité d'autofinancement de l'État nigérien du fait de la baisse des recettes tirées de l'uranium; aux difficultés institutionnelles, notamment la politisation de l'administration, la grande mobilité des agents d'encadrement, l'analphabétisme des producteurs, etc.

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.
 

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

For country reports on Plant Genetic Resources, click here.
To access the FAOSTAT Data Base for information by country, item, element and year, click here:
Click here to link to the Biosafety Information Network and Advisory Service (BINAS), a service of the United Nations Industrial Development Organization (UNIDO), which monitors global developments in regulatory issues in biotechnology.
Click here to link to Country and Sub-regional Information on Plant Genetic Resources of the Food and Agricultural Organization of the United Nations.
Click here to go to Web Site of the Codex Alimentarius Commission, which includes information on the Codex Alimentarius and the Joint FAO/WHO Food Standards Programme.
Click here to access the Web Site of the Consultative Group on International Agricultural Research (CGIAR).
Click here to access the sixteen international agricultural research centers that are members of the CGIAR.

| Niger | All Countries | Home |

ATMOSPHERE
L'ATMOSPHÈRE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions relève du Ministère de l'Hydraulique et de l'Environnement.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

La stratégie gouvernementale comprend deux politiques. D'une part, on compte la Politique de formalisation du secteur et du contrôle de marché d'importation des SAO, fondée sur le contrôle rigoureux aux frontières avec paiement de taxe d'importation, le financement des technologies de transition par les subventions du Fonds Multilatéral et l'encouragement des artisans réparateurs du matériel de froid au moyen de l'allégement des taxes d'importation. D'autre part, il y a la Politique de contrôle et de mise en oeuvre qui comprend l'interdiction d'utilisation des SAO selon le calendrier d'élimination établi, un volet d'information et de sensibilisation des populations, l'instauration d'une licence pour exercer le métier de frigoriste et l'interdiction d'importation du halon 1211. En 1993, la consommation par an et par habitant était de 0,002 kg.Aucune information disponible.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent les artisans, réparateurs, douaniers, le public et les commerçants importateurs et utilisateurs des substances appauvrissant la couche d'ozone (SAO).

Programmes and Projects
Programmes et projets

Le programme du Niger pour la mise en oeuvre du Protocole de Montréal a été approuvé en 1994 et son exécution a commencé en 1996. La consommation du Niger en SAO en 1993 est de 17,9 tonnes métriques, elle était de 16 tonnes de produits appauvrissant la couche d'ozone (PAO) en 1990. Les chlorofluorocarbures (CFC-12) représentent en 1993, 94% de cette consommation.

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

En ce qui est des besoins de renforcement des capacités et de la technologie, on souligne la formation des frigoristes dans le secteur de la réfrigération et le briefing des douaniers pour établir des données statistiques d'importation des SAO. Il faudra également élaborer un plan de gestion de réfrigérants et un programme de sensibilisation du public. À cette fin, il faut souligner l'appui financier pour la formation et la sensibilisation du public par le Comité Exécutif du Fonds Multilatéral. En ce qui est de la coopération régionale et internationale, il faut noter la participation du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et le CFD/FFEM.

Financing
Financement

Un groupe de travail interministériel a élaboré une requête de financement à l'endroit du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) pour le projet d'Habilitation du Niger à formuler sa première Communication Nationale conformément à l'article 12 de la UNFCCC et à la Décision 10/CP.2 de la deuxième Session de la Conférence des Parties à la Convention.

Cooperation
Coopération

Le Protocole de Montréal (1987) a été signé en 1992. L'Amendement de Londres (1990) a été ratifié en 1995. L'Amendement de Copenhague (1992) n'a pas encore été ratifié. Le dernier rapport au Secrétariat du Protocole de Montréal a été établi en 1995. La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (UNFCCC) a été signée en 1992 et ratifiée en 1995.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

Click here for national information from the Web site of the United Nations Framework Convention on Climate Change.
For the access to the Web Site of the Ozone Secretariat, click here:

| Niger | All Countries | Home |

BIODIVERSITY
DIVERSITÉ BIOLOGIQUE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions en matière de diversité biologique relève de la Direction de la Faune, de la Pêche et de la Pisciculture du Ministère de l'Hydraulique et de l'Environnement.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Un groupe de travail interministériel, ONG et société civile ont élaboré en 1996 un dossier de requête de financement du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) pour permettre au Niger de se doter d'un plan d'Action national et de programmes pour la conservation et l'utilisation durable de la diversité biologique qui seront pris en compte dans le programme du développement économique et social du pays. Ce groupe de travail sera transformé en commission technique du Conseil National de l'Environnement pour un Développement Durable (CNEDD) qui est chargé de l'élaboration du Plan National de l'Environnement pour un Développement Durable (PNEDD), futur cadre de stratégies et d'orientations politiques du Pays dans le domaine de l'Environnement et du Développement Durable. En ce qui est du renforcement des capacités et de la technologie, il se pose la nécessité de former des formateurs afin que les divisions de la Direction Faune, Pêche et Pisciculture soient suffisamment informés.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent les éleveurs, pêcheurs, chasseurs, agriculteurs et apiculteurs.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Le financement provient de l'État du Niger et de la coopération bilatérale et multilatérale. Un dossier de requête de fonds est déjà soumis au FEM pour l'élaboration de stratégies et plan d'action national pour la conservation et l'utilisation durable de la diversité biologique. Voir aussi sous strategies, politiques et plans.

Cooperation
Coopération

La Convention sur la diversité biologique a été signée en 1992 et ratifiée en 1995.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

For access to the Web Site of the Convention on Biological Diversity, click here:
For access to the Web Site of the CITES Convention, click here:
For the Web Site of the CMS Convention, click here:
For the Web Site of the Convention on the Protection of the World's Cultural and Natural Heritage, click here:
For the country-by-country, Man in the Biosphere On-Line Query System, click here:
Click here to link to the Biosafety Information Network and Advisory Service (BINAS), a service of the United Nations Industrial Development Organization (UNIDO), which monitors global developments in regulatory issues in biotechnology.
Click here to go to the Web Site of UNEP's International Register on Biosafety.
Click here for the International Centre for Genetic Engineering and Biotechnology Biosafety WebPages

| Niger | All Countries | Home |

DESERTIFICATION AND DROUGHT
LA DÉSERTIFICATION ET LA SÉCHERESSE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions en la matière relève du Ministère de l'Hydraulique et de l'Environnement, du Ministère des Relations Extérieures et du Conseil National de l'Environnement pour un Développement Durable.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Le Niger a initié très tôt la tenue d'un débat national sur la lutte contre la désertification, sanctionné par l'adoption d'un engagement national dit Engagement de Maradi, du nom de la ville ayant abrité ledit débat en 1984. A l'issue de ce débat, des Politiques, Stratégies et d'ordre réglementaire ont été définies pour accompagner les opérations de terrain amorcées. En outre, un Plan National de Lutte contre la Désertification (PNLCD) a été élaboré. Le Niger s'est ainsi amené à recentrer sa politique en matière d'Environnement, par l'adoption de plusieurs textes consacrant le transfert de la ressource naturelle aux communautés rurales usufruitières et le renforcement des capacités des ressources humaines, diversement formées au suivi-évaluation et à la surveillance de l'Environnement. Le Bureau de la lutte contre la désertification et la sécheresse, du système des Nations Unies, appuie ces orientations politiques et stratégiques, dans le sens d'une meilleure convergence avec le sixième cycle de programmation du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Cette programmation, plaçant au premier chef la pauvreté et la régénération de l'Environnement, doit déboucher sur l'élaboration des Plans, Programmes et Projets environnementaux. Le Niger est partie prenante et se propose d'élaborer un Plan National de l'Environnement pour un Développement Durable (PNEDD), dont la validation est prévue début Septembre 1997.
Le PNEDD constitue le cadre de référence national intégrateur de tous les acteurs impliqués (Structures étatiques et civiles, partenaires au développement, partenaires de coopération, populations, etc.). Il doit être conçu sur la base des travaux des commissions techniques spécialisées mises sur pied à cet effet, au nombre desquelles la commission sur le Programme d'Action National en matière de Lutte contre la Désertification et la Gestion des Ressources Naturelles (PAN/LCD/GRN), la commission sur les changements climatiques et la commission sur la diversité biologique, impliquant fortement le Ministère chargé de l'Environnement et le Conseil National de l'Environnement pour un Développement Durable (CNEDD).

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent la société civile, les organisations communautaires de base et les organismes étatiques. Les centres de décision susmentionnés conduisent le processus en synergie, par la mobilisation de compétences locales, nationales, régionales et internationales.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Voir sous Coopération.

Cooperation
Coopération

La Convention internationale sur la lutte contre la désertification dans les pays gravement touchés par la sécheresse et/ou la désertification, en particulier en Afrique a été signée le 17 Juin 1994 et ratifiée le 19 Janvier 1996.Le dernier en date des rapports au Secrétariat de la Convention a été établi en 1997 (10ème session CIND). Le processus est financé grâce à la coopération multilatérale du PNUD et à la coopération bilatérale et l'État Nigérien. En ce qui est de la coopération régionale et internationale, il faut souligner l'appui du Bureau Régional UNSO/PNUD de la Représentation du PNUD au Niger et du Secrétariat Intérimaire de la Convention Internationale sur la Lutte contre la Désertification (UNCCD).

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

For access to the Web Site of the Convention to Combat Desertification and Drought, click here:

| Niger | All Countries | Home |

ENERGY 
L'ÉNERGIE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Un des programmes mis sur pied dans le cadre de la politique en matière d'Environnement et de Développement Durable est le Programme Énergie-Domestique, conduit par la Direction de l'Environnement, en synergie avec la Direction de l'Énergie. Ce programme, ayant pour objectif principal de rationaliser les prélèvements naturels et de promouvoir l'utilisation accrue de combustibles de substitution, a atteint déjà des résultats assez significatifs reproductibles durablement à l'échelle nationale et régionale.

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

On note des problèmes de renforcement des capacités et de la technologie en raison de l'inertie des technologies locales causée par la paupérisation accrue des acteurs ruraux à très faible revenu monétaire.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Niger | All Countries | Home |

FORESTS 
FORÊTS

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions revient aux communautés de base, qui sont assistés d'acteurs gouvernementaux et de la société civile.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Voir sous stratégies, politiques et plans.

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

L'Administration forestière nationale a ainsi initié très tôt la tenue d'un débat national sur la lutte contre la désertification, tenu à Maradi en 1984, à l'issue duquel des politiques et stratégies et réglementations ont été définies. Le Niger s'est amené à recentrer sa politique en matière d'Environnement et de Développement Durable, par l'adoption de plusieurs textes consacrant le transfert de la ressource naturelle aux communautés rurales usufruitières. Cette politique mise en oeuvre est sous-tendue par la révision de textes législatifs en la matière et la définition des Plans et Programmes de développement.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent les structures locales de gestion des marchés ruraux de bois, les commerçants transporteurs de bois, les chefs d'unité de production agricole, les professionnels du bois et les consommateurs de bois.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Un de ces programmes est le Programme Énergie-Domestique, conduit par la Direction de l'Environnement, en synergie avec la Direction de l'Énergie. Ce programme, ayant pour objectif principal de rationaliser les prélèvements naturels et de promouvoir l'utilisation accrue de combustibles de substitution, a atteint déjà des résultats assez significatifs reproductibles durablement à l'échelle nationale et régionale. La dimension socio-économique de la forêt est renforcée par la création de richesses locales tirées de l'exploitation. Les valeurs ajoutées ainsi dégagées, contribuent au Produit intérieur brut (PIB) à hauteur de 20 %. Hormis l'intégration sous-régionale des actions environnementales, à travers des programmes transfrontaliers, la communauté internationale appuie financièrement et techniquement la gestion des ressources naturelles ligneuses.

Status
Etat de la situation

Le Niger, pays sahélien par excellence et désertique à 3/4 de sa superficie, éprouve de difficultés énormes pour la satisfaction de ses besoins en bois-énergie. Le bois-énergie tiré de la forêt mère, pour la satisfaction en besoins énergétiques des ménages ruraux et urbains est aujourd'hui une ressource source de revenus de plusieurs acteurs sociaux. La réserve-bois constitue aussi une source de tensions intra-communautaires en raison des besoins en terres de culture et la multiplicité d'agents économiques intervenant le long de la filière-bois. En outre, cette ressource fait l'objet souvent d'exploitation abusive des formations naturelles régressives et sénescentes, insuffisamment connues sur le plan phyto-socio-génétique.

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

On note des problèmes de renforcement des capacités et de la technologie en raison de l'inertie des technologies locales causée par la paupérisation accrue des acteurs ruraux à très faible revenu monétaire.

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Niger | All Countries | Home |

FRESHWATER
RESSOURCES EN EAU DOUCE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions en matière de protection des ressources en eau douce relève du Ministère chargé de l'Hydraulique.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Le schéma directeur de mise en valeur et de gestion de ressources en eau a été élaboré en 1993 et est actuellement en train d'être enrichi. Il faut également souligner la finalisation des textes d'application de l'Ordonnance N 93-014 portant sur le Régime de l'Eau.

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Pour faire le suivi des eaux, le Niger compte une soixantaine de stations hydrométrique et moins de 300 stations piézométriques. Au chapitre des réalisations, Le Niger compte 10 257 puits cimentés et 6 054 forages équipés de pompe à motricité humaine, soit un taux de couverture de 54 %.

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

En ce qui est des aspects financiers, la contribution nationale est assez limitée.
 

Cooperation
Coopération

Néanmoins, la recherche de nouvelles solutions se poursuit grâce à une assistance du Programme des Nations Unies pour le développement (1997) et de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (1996). De plus, le réseau de coopération régionale et internationale est assez bien développée. On compte l'appui des Pays-Bas et de ABN, CMNN/C, CBLT, de la Danish International Development Agency (DANIDA), la German Agency for Technical Cooperation (GTZ), KFW et FAC.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Niger | All Countries | Home |

LAND MANAGEMENT
GESTION DES TERRES

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

L'Approche Terroir consiste à assister les populations à gérer d'une manière optimale les ressources rares de leurs terroirs. Cette gestion se traduit par une planification des activités à la base initiées et mises en oeuvre par les bénéficiaires, dans le cadre d'un dialogue permanent et itératif. Cette approche, mise en oeuvre dans le cadre du Projet d'Appui à la Gestion des Terroirs (PAGT) et du Projet de Gestion des Terroirs de Filingué (PGTF), est reprise dans le cadre du Programme National de Gestion des Ressources Naturelles (PNGRN) comme option nationale en matière de développement rural. Voir aussi sous programmes et projets.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Un jury paritaire, composé de représentants villageois, de l'autorité coutumière et administrative, des services techniques d'Arrondissement et de partenaires de développement, constitue la structure de prise de décision relatives aux questions financières et de planification spatio-temporelle des activités villageoises. Les commissions foncières, prévues dans le cadre du Code Rural, devront jouer un rôle prépondérant dans cette structure. Les structures décentralisées de l'État et les autres acteurs de développement ont pour mission de conseiller, accompagner, animer, entretenir les réflexions villageoises, sans se substituer à eux et être en retrait, pour favoriser l'émergence des groupes de paysans novateurs capables de reprendre en charge les initiatives de développement, d'une manière durable. Cet exercice s'accompagne d'une valorisation de technologies locales et du savoir faire des populations pleinement responsabilisées pour le choix de technologies importées écologiquement rationnelles. Les actions sont initiées par et pour les principaux groupes typologiques issus du diagnostic concerté, notamment les groupes de chefs d'unité de production, les groupes d'agro-pasteurs, les groupes de femmes et les groupes de jeunes.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Les objectifs assignés aux Projets de Gestion des Terroirs sont de sécuriser les systèmes de production, de mettre en oeuvre des modes d'exploitation conservatoire des ressources naturelles et d'augmenter les capacités de maîtrise locale du développement. La finalité consiste à favoriser une dynamique locale de développement, entretenue par une concertation permanente entre acteurs à la base, en vue d'atteindre une réelle maîtrise de développement endogène, pour et par les communautés de base. L'atteinte de ces objectifs repose sur des axes stratégiques d'intervention définis selon les principes suivants: des interventions globales et multisectorielles; des plans de développement villageois comme outils de planification; des diagnostics concertés et participatifs; la pérennité et l'appropriation durable des actions par les villageois; la contractualisation des formes du partenariat rural; la mobilisation des ressources locales, en appoint aux mécanismes financiers d'aide et de coopération bilatérale et multilatérale. Ces axes stratégiques sont aussi sous-tendus par la définition du mode d'organisation sociale régissant les différentes communautés et le repérage des principaux centres de décision villageois ainsi que l'inventaire des ressources naturelles disponibles et leur dynamique globale. Cet inventaire permet l'éveil des connaissances empiriques et du savoir faire local par: une argumentation des mécanismes naturels et de leurs relations de cause à effet; par la typologie des exploitations et l'analyse des systèmes de production; par l'implication effective des acteurs sociaux marginaux (femmes, jeunes, agro-pasteurs) au processus de prise de décision; par l'identification des initiatives villageoises privées économique porteuses.
La démarche Gestion des Terroirs comporte essentiellement les étapes suivantes: la présentation de l'approche Terroir aux villageois; les diagnostics concertés et participatifs incluant le diagnostic sociohistorique, le diagnostic des ressources naturelles et le diagnostic par groupe d'intérêt; la restitution et la validation des résultats en Assemblée villageoise; l'élaboration de plans villageois de développement (PVD); la mise en oeuvre des PVD.

Status
Etat de la situation

Le Niger, pays à degré de "sahélisation" atypique, est aussi désertique à 2/3 de sa superficie, ce qui sous-tend la nécessité de la mise en oeuvre, d'une manière durable, de la stratégie nationale définie en matière de sécurisation foncière. Ainsi, les populations rurales ont été amenées progressivement à adhérer aux concepts de développement qui répondent au mieux à ces préoccupations nationales. La tendance actuelle est l'implication effective des ruraux au processus de prise de décision en matière de développement communautaire. L'Approche Gestion des Terroirs, dont l'application est en cours au Sahel, est de conception récente en Afrique de l'Ouest face à la pression accrue des populations sur les ressources naturelles. Cette voie constitue aujourd'hui comme une solution alternative à la crise que connaît le monde rural, longtemps confiné dans une position d'éternel assisté.

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

La mise en oeuvre des PVD repose sur le financement des microprojets initiés par les villageois. L'admission d'un dossier de microprojet villageois obéit à la logique de programmation ascendante et horizontale. La décision d'octroi de financement est prise au cours des assises paritaires (comités paritaires d'octroi de financement) réunissant un jury composé de représentants villageois promoteurs et porteurs de microprojets, de l'autorité coutumière et administrative, des services techniques d'Arrondissement, des partenaires de développement présents, des autres villages d'intervention et des représentants du personnel technique d'appui. Les réalisations exécutées sont revues au cours des ateliers cantonaux d'autoévaluation - programmation villageoise réunissant les villages bénéficiaires de l'opération assisté du jury paritaire. L'autoévaluation - programmation vise à mettre en évidence les modifications structurelles apportées à la région par l'opération.
Le financement des actions est régi par un Code de financement qui précise les modalités d'apport des différentes parties contractantes. La décision d'octroi de financement est prise par le jury paritaire qui en précise les sources et la nature, conformément à un plan de financement élaboré à cet effet.

Cooperation
Coopération

La gestion des terroirs est une approche adoptée par l'ensemble des pays du Comité permanent inter-états de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS). Elle nécessite la mobilisation accrue des ressources internes et externes. Cela s'accompagne des échanges d'expériences au niveau régional et d'assistance soutenue des partenaires de coopération. Cette coopération doit s'inscrire dans un système fonctionnel de partenariat, prenant en compte la précarité de petits producteurs souvent lassés par des études de faisabilité trop longues et complexes, tendant à s'éloigner des aspirations réelles des populations.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Niger | All Countries | Home |

MOUNTAINS
MONTAGNES

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.

| Niger | All Countries | Home |

OCEANS AND COASTAL AREAS
OCÉANS ET ZONES CÔTIÈRES

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions dans ce domaine relève du Ministère des Relations Extérieures.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

La Convention des Nations Unies sur le droit de la mer a été ratifiée en 1982. Le Niger n'étant pas un pays à littoral a ratifié ladite convention dans le sens de renforcer la coopération internationale et témoigner sa solidarité à l'égard des pays littoraux avec lesquels il est appelé à examiner l'utilisation des eaux internationales. En ce qui est de la coopération régionale et internationale, il faut souligner le rôle de l'Organisation des Nations Unies (ONU), de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO), de l'Organisation de l'unité Africaine (OUA), de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et la CBN.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

To access the Web Site of the United Nations Convention on the Law of the Sea, click here:

| Niger | All Countries | Home |

TOXIC CHEMICALS
SUBSTANCES CHIMIQUES TOXIC

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions en matière gestion écologiquement rationnelle des substances chimiques toxiques relève du Ministère des relations extérieurs (MRE), du Ministère de l'Hydraulique et de l'environnement (MHE), du Ministère des Mines, du Ministère du Commerce et du Ministère de l'Agriculture et de l'Élevage (MAG/EL).

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Au lendemain du déversement illicite des déchets dangereux et toxiques en Afrique, le Gouvernement Nigérien a promulgué l'Ordonnance N 89-24 du 8 décembre 1989 portant Prohibition de l'importation des déchets industriels et nucléaires toxiques. Par ailleurs, l'Ordonnance précise que toute personne physique ou morale important sur le territoire national de telles substances son acte est considéré comme un crime contre la Nation Nigérienne et sera jugée et condamnée par la loi. L'article 27 de la Constitution du 12 Mai 1996 interdit l'enfouissement, l'importation, le stockage et le transit de déchets toxiques à travers le territoire national ainsi que tout accord relatif.

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Au Niger, nous n'avons pas encore un plan de gestion de substances chimiques toxiques surtout importées dans le cadre des campagnes agricoles et la lutte anti-acridienne. Un profil national est en voie d'être finalisé par un comité interministériel avec l'appui de l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) sous la tutelle du Ministère de l'Agriculture et de l'Élevage. Aucune étude concernant les sources de production des produits toxiques et dangereux n'a été réalisée et il n'existe pas de fichier national des produits chimiques dangereux et toxiques. Dans la plupart des cas, c'est la codification du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ou de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui est considérée. Les déchets provenant des centres de santé et des industries chimiques et pharmaceutiques sont gérés de façon isolée.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés comprennent les populations riveraines du fleuve Niger, populations rurales, agriculteurs et travailleurs des mines.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

En ce qui est du renforcement des capacités et de la technologie, aucun programme national n'existe pour le moment. Un centre sous-régional de formation et de transfert de technologies pour les pays d'Afrique francophone pourrait voir le jour à Dakar (Sénégal) dans le cadre de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et leur élimination.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération
En termes de coopération régionale et internationale, il faut souligner la coopération au sein de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Le Niger est signataire de la Convention de Lomé IV de 1989 ainsi que la Convention de Bamako sur l'interdiction d'importer des déchets dangereux en Afrique et le contrôle de leurs mouvements transfrontières. Voir aussi sous recherche et technologies.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

| Niger | All Countries | Home |

WASTE AND HAZARDOUS MATERIALS
DÉCHETS ET MATERIAUX DANGEREUX

SOLIDE WASTES
DÉCHETS SOLIDES

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Les décisions liées à la gestion écologiquement rationnelle des déchets solides et les questions relatives aux eaux usées se prennent au niveau de plusieurs structures de façon isolée. Il a été créé un Conseil National de l'Environnement pour un Développement Durable (CNEDD) qui a pour mission la coordination de toutes les activités dans le domaine. Les principaux groupes intéressés comprennent les Ministères chargés de l'Intérieur, de l'Équipement, de l'Environnement, des Mines et Industries et de la Santé Publique.Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

L'évacuation des matières usées (déchets solides et eaux usées) connaît des problèmes à tous les niveaux de la gestion de l'ensemble des opérations constituant le système de contrôle des matières usées, celui de la production, du conditionnement, du système de collecte retenu et de transport utilisé jusqu'à l'élimination finale. Bien que l'urbanisation et la voirie soient des réalités dans certaines agglomérations urbaines du pays, l'évacuation des matières usées demeure un problème constant pour les responsables municipaux qui ont en charge la gestion du fait de la croissance démographique, la multiplication des quartiers spontanés, l'exode rural, l'insuffisance de l'éducation pour la santé des populations et l'insuffisance voire l'absence du cadre juridique et réglementaire. Les ressources (humaines matérielles et financières) sont très insuffisantes. On note également une insuffisance de collaboration dans la planification, l'élaboration des stratégies, le suivi et l'évaluation des Projets et Programmes de Développement. Le cadre institutionnel et juridique inadéquat. Le recouvrement de coûts est inefficace.

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Le financement des initiatives dans ce domaine provient des Projets et Programmes, les Collectivités, des ONG et de l'État; il est très insuffisant, avec un déséquilibre entre les centres ruraux et urbains.

Cooperation
Coopération

En ce qui est de la coopération régionale et internationale, le pays est membre de plusieurs organisations régionales, y compris le Comité permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) et le Centre régional pour l'eau et l'assainissement à faible coût (CREPA) ainsi que des associations (Maires des Villes Francophones). Plusieurs villes bénéficient de l'appui de villes des pays développés dans le cadre du jumelage.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

DÉCHETS DANGEREUX
DANGEROUS WASTE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décisions relève du Ministère de l'Hydraulique et de l'Environnement et du Ministère des Relations Extérieures.
Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Les principaux groupes intéressés sont les industries minières, les sociétés d'Économie Mixte et les collectivités territoriales. Officiellement nous n'avons aucune donnée statistique concernant les déchets dangereux.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Un projet de loi visant à ratifier la Convention a été transmis à l'Assemblée Nationale pour examen et ratification pendant sa présente session ordinaire pour l'année 1997.

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Le renforcement des capacités nationales et le transfert de technologie pourraient se faire dans le cadre du futur centre sous-régional qui sera établi à Dakar avec l'appui technique et financier du Secrétariat Exécutif de la Convention de Bâle.

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

La Convention de Bamako sur l'interdiction d'importer des déchets dangereux en Afrique et le contrôle de leurs mouvements transfrontières a été ratifiée par l'Ordonnance N 96-046 du 24 juillet 1996. Le Gouvernement du Niger a examiné et adopté en Conseil des Ministres la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et leur élimination en Février 1997. Toute initiative de coopération régionale et internationale doit s'inscrire dans le cadre de la Convention de Bamako, de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), de la Convention de Lomé IV, des prescriptions du Centre sous-régional de transfert de technologie des pays africains francophones, de la Convention de Bâle, du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et de l'AUEA.

Information soumise par le Gouvernement du Niger auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

For direct link to the Web Site of the Basel Convention, click here:

DÉCHETS RADIOACTIFS

RADIOACTIVE WASTE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.
 

| Economic Aspects | Institutional Aspects | Social Aspects |

| Niger | All Countries | Home |