Click here to go to the following issues:

Economic Aspects | Natural Resource Aspects | Institutional Aspects | Social Aspects | Algeria

ECONOMIC ASPECTS OF SUSTAINABLE DEVELOPMENT IN ALGERIA

ASPECTS ÉCONOMIQUES DU DÉVELOPPEMENT DURABLE EN ALGÉRIE

Click here to go to these sections:

INTERNATIONAL COOPERATION
COOPÉRATION INTERNATIONALE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Travaux en cours de réalisation.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Travaux en cours de réalisation.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Travaux en cours de réalisation.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Travaux en cours de réalisation.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Travaux en cours de réalisation.
 

Status
Etat de la situation

Travaux en cours de réalisation.
 

Challenges
Enjeux principaux

Travaux en cours de réalisation.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Travaux en cours de réalisation.
 

Information
Information

Travaux en cours de réalisation.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Travaux en cours de réalisation.
 

Financing
Financement

Travaux en cours de réalisation.
 

Cooperation
Coopération

Travaux en cours de réalisation.
 

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième et de la Septième Sessions de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour:  Août 1999.

Algeria | All Countries | Home |
 

TRADE
TRADE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.
 

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième et de la Septième Sessions de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour:  Août 1999.

Algeria | All Countries | Home

CHANGING CONSUMPTION PATTERNS
MODIFICATION DES MODES DE CONSOMMATION

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

La prise de décision en matière de réduction de la consommation d'énergie revient au Gouvernement, et les principaux groupes intéressés comprennent les décideurs, les consommateurs, les producteurs et les ménages.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

La politique nationale vise l'utilisation écologiquement rationnelle des ressources naturelles par des mesures appropriées, notamment la mise en uvre d'instruments économiques tels que la tarification, la concurrence et la suppression de subventions, ensuite la promotion et le développement de l'utilisation des énergies propres, y compris le gaz naturel, le butane et le GPL et finalement la mise en oeuvre d'un programme de sensibilisation pour la préservation des ressources naturelles et leur utilisation rationnelle.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Par ailleurs il faut ajouter que les institutions Algériennes sont de plus en plus raccordées aux différents réseaux d'information qui existent dans le monde notamment le réseau INTERNET.

Research and Technologies
Recherche et technologies

Transfert de techniques écologiquement rationnelles: Le transfert de technologies et le renforcement des capacités institutionnelles constituent un objectif majeur pour les pouvoirs publics Algériens. En dépit des contraintes budgétaires, de nombreuses mesures ont été prises dans ce domaine. C'est ainsi que les prestations et matériels importés par les organismes nationaux de recherche dans le cadre de la coopération internationale sont entièrement exonérés de droits et taxes. L'Etat, à travers l'Agence pour la promotion des investissements privés accorde des exonérations fiscales pour des projets d'investissement environnementaux appartenant au secteur privé. L'Etat Algérien continue également à accorder des bourses de formation post universitaire pour l'acquisition des technologies environnementales. Il faut noter cependant que les opérations de transfert technologique demeurent ponctuelles et de nombreux obstacles restent à surmonter pour leur développement. Aucun accord à long terme n'a pu être réalisé entre l'Algérie et les pays détenteurs des technologies en dépit des engagements pris par les pays industrialisés dans l'Agenda 21.

Financing
Financement

Voir sous Recherche et technologies.

Cooperation
Coopération

Dans le cadre de la coopération internationale, quelques initiatives ayant favorisé le transfert technologique ont été entreprises, en particulier dans le cadre du Programme METAP (Banque mondiale et BEI) et dans le cadre du Protocole de Montréal, grâce auquel des entreprises algériennes ont opéré des transferts technologiques pour mettre un terme à l'utilisation des technologies utilisant les substances qui appauvrissent la couche d'ozone.

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième et de la Septième Sessions de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour:  Août 1999.

| Algeria | All Countries | Home |

FINANCING
RESSOURCES FINANCIÈRES

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

À travers le secteur de l'environnement, le budget de l'État enregistre des recettes par le biais de la perception de taxes touchant l'assainissement, l'enlèvement des ordures et la consommation d'eau potable et industrielle. Ces différentes taxes permettent d'assurer la participation des acteurs socio-économiques à la protection de l'environnement. Il en est de même pour Ce fonds est alimenté par le recouvrement de la taxe sur les activités polluantes. En ce qui concerne la réhabilitation des entreprises, ces dernières imputent sur leurs propres ressources toutes les actions visant à réhabiliter le potentiel de production.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Le fonctionnement et l'équipement des services de l'environnement sont financés par le budget de l'État. Il s'agit des services centraux et des structures locales. Ce même budget prend également en charge l'endettement extérieur destiné au projets de l'environnement.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Les différents programmes concernant l'environnement sont financés par le budget de l'État et par des sources de financement extérieures émanant d'institutions financières internationales ou régionales ou qui s'inscrivent dans le cadre de la mise en oeuvre de conventions internationales. Ce type de financement provient également d'accords découlant de la coopération bilatérale. Sont inscrites au budget de l'État les opérations d'études et d'investissement. Les apports extérieurs sont souvent affectés à des actions de renforcement de capacités.

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Le Fonds de l'environnement qui constitue un instrument approprié pour la prise en charge des activités du secteur notamment en matière d'aide aux ONG, de sensibilisation, d'éducation et d'information du public.

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Il faut noter que les ressources de l'Algérie sont limitées et n'arrivent pas à faire face aux besoins financiers des priorités de l'Agenda 21. Des fonds supplémentaires devraient être fourmis par la communauté internationale sous forme de dons ou à des conditions concessionnelles conformément aux engagements contractés lors du Sommet de Rio.

Cooperation
Coopération

L'Algérie est un pays bénéficiaire d'Aide aux pays en développement (APD).

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième et de la Septième Sessions de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour:  Août 1999.

For information on participating States in the Global Environment Facility, click here:
For information about issues and projects in Africa from the World Bank, click here:

| Algeria | All Countries | Home |

TECHNOLOGY
TECHNOLOGIE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

 Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Le transfert de technologies et le renforcement des capacités institutionnelles constituent un objectif majeur pour les pouvoirs publics Algériens. En dépit des contraintes budgétaires, de nombreuses mesures ont été prises dans ce domaine.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Il faut noter cependant que les opérations de transfert technologique demeurent ponctuelles et de nombreux obstacles restent à surmonter pour leur développement. Aucun accord à long terme n'a pu être réalisé entre l'Algérie et les pays détenteurs des technologies en dépit des engagements pris par les pays industrialisés dans l'Agenda 21.

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

L'État Algérien continue également à accorder des bourses de formation post universitaire pour l'acquisition des technologies environnementales.L'État, à travers l'Agence pour la promotion des investissements privés accorde des exonérations fiscales pour des projets d'investissement environnementaux appartenant au secteur privé.

Information
Information

Les institutions Algériennes sont de plus en plus raccordées aux différents réseaux d'information qui existent dans le monde notamment le réseau INTERNET.

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Les prestations et matériels importés par les organismes nationaux de recherche dans le cadre de la coopération internationale sont entièrement exonérés de droits et taxes.

Cooperation
Coopération

Dans le cadre de la coopération internationale, quelques initiatives ayant favorisé le transfert technologique ont été entreprises, en particulier dans le cadre du Programme METAP (Banque mondiale et BEI) et dans le cadre du Protocole de Montréal, grâce auquel des entreprises algériennes ont opéré des transferts technologiques pour mettre un terme à l'utilisation des technologies utilisant les substances qui appauvrissent la couche d'ozone.

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

BIOTECHNOLOGIES
BIOTECHNIQUES

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

L'Algérie dispose de ressources génétiques mais ne dispose ni du personnel ni des capitaux nécessaires à leur exploitation par des procédés biotechniques. L'Algérie envisage à l'avenir de recourir aux biotechniques pour notamment accroître la production des cultures, améliorer les besoins de santé ainsi que les techniques de production de l'environnement. Pour ce faire, l'Algérie souhaite bénéficier de l'expérience et des ressources de la communauté internationale.Aucune information disponible.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.

Programmes and Projects
Programmes et projets

Les biotechniques ne sont pas encore utilisées en Algérie à l'exception des quelques programmes expérimentaux réalisés dans des centres de recherche et destinés à améliorer les produits et pratiques agricoles.

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

Aucune information disponible.
 

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième Session de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour: 1er avril 1997

Click here to link to the Biosafety Information Network and Advisory Service (BINAS), a service of the United Nations Industrial Development Organization (UNIDO), which monitors global developments in regulatory issues in biotechnology.
Click here to go to the Web Site of UNEP's International Register on Biosafety.
Click here for the International Centre for Genetic Engineering and Biotechnology Biosafety WebPages

INDUSTRY
INDUSTRIE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Aucune information disponible.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

L'application des décrets relatifs aux études d'impact sur l'aménagement du territoire et sur l'environnement préalables à tout investissement notable constitue un atout qu'il s'agira de renforcer. De plus, l'instauration de Zones d'Expansion Économique (ZEE) et Touristique (ZET), constituent également le cadre approprié pour une approche intégrée de la planification et la gestion du territoire garante de l'utilisation durable des ressources naturelles.

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Par le biais de la mise en place des équipements publics structurants et le lancement du programme des grand travaux en 1994, l'État s'est fixé comme objectif d'aider au décollage économique des espaces fortement déprimés en ayant pour fondement de développer l'arrière-pays, de protéger les sols contre l'érosion et la désertification, de reconquérir les territoires forestiers perdus et de maintenir les milieux naturels dans leur diversité biologique et ce par une approche intégrée où se concilient les préoccupations écologiques, économiques et sociales. Des mesures d'ordre organisationnel ont été prises et se sont concrétisées par la mise en place de schémas d'aménagement Schéma National d'Aménagement du Littoral (SNAL), Schéma Régional d'Aménagement du Territoire (SRAT) et de plans d'aménagement Plan d'Aménagement de Wilaya (PAW), Plan d'Occupation des Sol (POS), Plan de Développement, d'Aménagement et d'urbanisme (PDAU) qui sont des instruments institués par la loi relative à l'aménagement du Territoire et qui constituent l'outil de planification et de gestion de l'espace.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Aucune information disponible.
 

Status
Etat de la situation

Aucune information disponible.
 

Challenges
Enjeux principaux

Aucune information disponible.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Aucune information disponible.
 

Information
Information

Aucune information disponible.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Aucune information disponible.
 

Cooperation
Coopération

En matière d'investissement, deux entreprises nationales (ASMIDAL et ENSIDER) ont bénéficié de prêts de la Banque mondiale pour respectivement 35 millions de dollars et 32,5 millions de dollars en vue de renforcer leur capacité en matière de protection de l'environnement et de dépolluer deux grands complexes industriels.

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième et de la Septième Sessions de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour:  Août 1999.

| Algeria | All Countries | Home |

TRANSPORT
TRANSPORT

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Travaux en cours de réalisation.
 

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Travaux en cours de réalisation.
 

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Travaux en cours de réalisation.
 

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Travaux en cours de réalisation.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Travaux en cours de réalisation.
 

Status
Etat de la situation

Travaux en cours de réalisation.
 

Challenges
Enjeux principaux

Travaux en cours de réalisation.
 

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Travaux en cours de réalisation.
 

Information
Information

Travaux en cours de réalisation.
 

Research and Technologies
Recherche et technologies

Travaux en cours de réalisation.
 

Financing
Financement

Travaux en cours de réalisation.
 

Cooperation
Coopération

Travaux en cours de réalisation.
 

| Algeria | All Countries | Home |

SUSTAINABLE TOURISM
TOURISME DURABLE

Decision-Making: Coordinating Bodies
Prise de décisions: organismes de coordination

Il n'existe pas d'institution ou de département responsable à part entière du tourisme écologiquement viable au niveau national ou local. Cependant, le Ministère du Tourisme et de l'Artisanat est la structure gouvernementale chargé de la gestion de ce secteur en Algérie et de la coordination du tourisme durable et s'appuie au niveau local sur des directions départementale au niveau des 48 wilayas.

Decision-Making: Legislation and Regulations
Prise de décisions: législation et réglementations

Dans la pratique de l'aménagement touristique en Algérie, la notion de zone d'expansion touristique (zet) revête à travers sa double dimension juridique et spatiale, trois significations principales.
a) c'est d'abord un espace protégée défini par l'ordonnance n° 66-62 du 26 mars 1966 et par son décret d'application n° 66-75 du 4 avril 1966;
b) c'est aussi un espace classé et délimité territorialement par le décret n° 88-232 du 5 novembre 1988 en 169 zones de haut intérêt touristique par nature et la qualité des ressources et potentialités qu'elles recèlent;
c) c'est enfin un instrument de planification intégré au schéma national d'aménagement du territoire et destin‚ à orienter et accueillir les projets d'équipement hôtelier et touristique du pays.
Il y a lieu de noter également qu'au plan spatiale la zet est définie comme un périmètre qui délimite un site propice au développement des activités de tourisme et de loisirs, à cet‚ d'autres activités éventuelles considérées comme compatibles et complémentaires.
Ce périmètre comprend:
- la zone aménagée (intra-muros): il s'agit des terrains devant servir d'assiette aux équipements touristiques, d'hébergements récréatifs, commerciaux, administratifs et techniques annexes.
- la zone d'extension: ce sont les terrains nécessaires à une éventuelle extension des équipements et installations initialement réalisés et qu'il y a lieu de considérer comme un périmètre d'aménagement différé.
- la zone de protection ou zone-tampon, c'est à dire l'ensemble des terrains constituante à l'intérieur de la zet une ceinture de protection contre tout atteinte susceptible de d'apprécier l'activité touristique ou d'exercer une influence négative sur les perspectives de localisation et d'implantation de projets touristiques.
Le périmètre de cette ceinture de protection varie selon les données inhérentes à la nature et à l'intensité de la ressource touristique propre à chaque zet.
Dispositif législatif et réglementaire sectoriel de la stratégie environnementale du développement touristique s'articule également sur:
- le décret exécutif n° 94-41 du 29 janvier 1994 portant définition des eaux thermales, et réglementant leur protection, leur utilisation et leur exploitation.
- l'arrêt du 29 août 1995 fixant l'organisation et le fonctionnement du comité technique du thermalisme (comité intersectoriel consultatif).
Le secteur prend également appui sur les dispositifs juridiques à caractère horizontal et général qui portent sur la protection de la nature, de la flore et de la protection de la santé des populations, manant des autres départements ministériels tels que:
- les lois n° 90-08 et 90-09 du 7 avril 1990 relatives à la commune et à la wilaya
- la loi n° 87-03 relative à l'aménagement du territoire
- la loi n° 90-29 relative à l'aménagement et à l'urbanisme
- le décret n° 90-78 du 27 février 1990 relatif aux études d'impact sur l'environnement
- le décret n° 93- 164 du 10 juillet 1993 définissant la qualité requise des eaux de baignade.

Decision-Making: Strategies, Policies and Plans
Prise de décisions: stratégies, politiques et plans

Le développement d'un tourisme écologiquement viable est une préoccupation permanente des pouvoirs publics et des autorités locales qui s'appuient sur un dispositif institutionnel et juridique intersectoriel afin de prévenir de minimiser ou de compenser les répercussions négatives de la croissance des autres activités sur l'environnement naturel, culturel et écologique du tourisme.
Dans la politique nationale du tourisme mise en œuvre en Algérie, la question de la sauvegarde, de la protection des ressources naturelles et du patrimoine culturel occupe une place importante dans la stratégie de mise en valeur des ressources et potentialités touristiques. Les aspects du tourisme écologiquement viable s'appliquent aux zones d'expansion touristique réglementairement identifiées et délimitées (zet) et concernent les espaces sensibles tels que les parcs et les réserves naturels, les zones humides, les zones montagneuses, les régions steppiques et sahariennes ( parc naturel d'El kala, parc national du djurdjura et de chréa, parc national du hoggar et parc national du tassili). La planification et le développement de ces régions sont confiés à deux établissements publics à savoir l'Agence Nationale de Développement Touristique chargé de la maîtrise du foncier touristique ainsi que l'Entreprise National d'Etudes Touristiques (ENET) chargé des études géré sur le tourisme. Parmi les autres richesses naturelles du pays figurent les sources thermales dont la mise en valeur présente un intérêt certain tant sur le plan de la santé publique que sur le plan touristique. Le thermalisme requiert à ce titre une place et une attention particulières. Le bilan thermal réalisé en 1985 a porté sur le recensement de 202 gîtes thermaux pour lesquels ont été tracées les lignes directrices pour leur exploitation.  Les sources thermales, nombreuses et aux qualités minérales variées, ont été classées et leur protection est assurée par l'Etat afin d'endiguer les erreurs et nuisances qui compromettraient leur développement par les collectivités locales et le secteur privé. Cette protection s'exerce notamment au plan réglementaire et porte sur:
- les procédures de reconnaissance et d'homologation de la qualité thermo-minérale de l'eau;
- les règles de captage, de transporte de stockage et de distribution de l'eau thermale;
- le contrôle d'exploitation des sources thermales, griffons et forages contre toute pollution ou nuisance, la coordination de ces actions est assurée par le comité national technique du thermalisme .Le développement du thermalisme s'adosse sur la promotion du climatisme en régions montagneuses et de la thalassothérapie dans le domaine du tourisme de santé.

Decision-Making: Major Groups Involvement
Prise de décisions: participation des groupes principaux

Aucune information disponible.
 

Programmes and Projects
Programmes et projets

Les enjeux du développement du tourisme en Algérie sont multiples au regard de ses atouts et de ses richesses naturelles et culturelles. La politique mise en œuvre depuis 1990 vise à inscrire durablement cette activité dans le développement économique et social du pays afin de garantir la pérennité des actions entreprises, de favoriser les investissements et d'assurer le développement harmonieux de ce secteur. Parmi les objectifs généraux visés par le programme de développement figurent notamment:
-  la préservation du milieu naturel, et la promotion de l'environnement social et culturel du tourisme, tout en contribuant au désenclavement et à la mise en valeur des régions touristiques;
-  la recherche d'un plus grand bienfait socioculturel particulièrement en direction de la jeunesse qui doit trouver dans le développement durable du tourisme un terrain d'épanouissement, d'équilibre et d'emploi.
Pour préserver l'avenir de l'industrie touristique en Algérie et aller vers une augmentation conséquente et progressive des flux touristiques en fonction des particularités des ressources, la politique touristique a été orienté, à moyen et long terme vers le développement de formules et de produits privilégiant:
- les sites exceptionnels à haute valeur écologique et culturelle, notamment dans le sud et l'extrême sud du pays (milieu oasisiène parcs archéologiques et naturels du hoggar et du tassili);
- les "niches" écologiques que constituent les réserves naturelles, les zones humides et les régions montagneuses qui privilégient la découverte et l'attrait socioculturel à travers des produits touristiques à contenu environnemental ( randonnées, méharée, tourisme sportif).ce tourisme sélectif bénéficie de la sollicitude des pouvoirs publics, des autorités locales et des populations qui y voient un moyen privilégié:
- d'induire des effets d'entraînement sur les composantes du tourisme et sur les autres secteurs d'activités (artisanat, services, industries connexes);
- de créer des emplois diversifiés dans la branche et dans les autres secteurs (artisanat d'art et traditionnel et de loisirs);
- de préserver le milieu naturel et culturel compte-tenu des exigences qualitatives liées à la commercialisation de ce type de tourisme qui s'adresse à des catégories socio-professionnelles particulières.

Status
Etat de la situation

Le stade de développement atteint par le secteur touristique témoigne de résultats inégaux. L'évolution du secteur depuis 1990 a été surtout caractérisée par le passage dune gestion administrée à une conception du développement régie par les règles du marché.Ce processus s'est accompagné de la mise en place de mécanismes de restructuration des institutions et des entreprises économiques. ce changement structurel s'est également effectué dans un contacte de troubles sécuritaires et d'un environnement international défavorable qui a contrarié les objectifs attendus de la promotion nouvelle du secteur du tourisme, avec pour conséquences l'altération de l'image de marque des produits touristiques algériens, - la régression des flux touristiques internationaux vers l'Algérie. Au plan économique, la situation du tourisme est marquée par des flux de visiteurs peu significatifs (entre 70 000 et 90 000 touristes internationaux par année) et des capacités d'accueil insuffisantes évaluées à 60 000 lits, qui se répartissent à égalité entre le secteur public et le secteur privé.
- des revenus touristiques faibles (0,40% des recettes mondiales en devises, et 1,5% des recettes touristiques en Afrique, soit l'équivalent de 35 à 40 millions de dollars us par an) et un bas niveau d'emploi touristique au regard des potentialités (40 000 emplois directs, dont 10 000 pour le secteur public, et 80.000 emplois indirects et induits, essentiellement en haute saison d'hiver et d'été).

Challenges
Enjeux principaux

Les contraintes au développement écologiquement viable du tourisme sont liées - aux coûts des infrastructures de traitement autonomes des déchets et d'épuration des eaux usées, en saison estivale, notamment au niveau des grands centres touristiques balnéaires.
- l'insuffisance voir l'inexistence de stations d'épuration propres aux établissements hôteliers et touristiques en constitue le trait dominant.
- A la difficulté d'assurer dans les régions sahariennes en particulière l'intégrité des sites sous l'effet des nuisances générées par les flux de visiteurs (collecte et traitement des déchets solides) en raison de l'étendue et de l'éparpillement des sites sensibles et à haute valeur écologique et culturelle, malgré les actions de sensibilisation menées par les professionnels du tourisme et par la population locale directement affectée par ces effets.
De plus, les effets économiques sociaux et leur impact sur l'environnement restent insuffisamment cernés en l'absence d'une instrumentation statistique et d'indicateurs adaptés pour l'estimation des coûts et bénéfices de cette activité (mesure de l'emploi et effets induits au niveau du secteur et des activités connexes : PMI-PME, artisanat, revenu des ménages).

Capacity-building, Education, Training and Awareness-raising
Renforcement des capacités, éducation, formation et sensibilisation

Dans ses missions de sensibilisation et de vulgarisation d'un tourisme écologiquement viable, le département ministériel est assisté dans ses prérogatives de puissance publique par des services départementaux qui constituent des relais à l'encadrement des activités au niveau local.Ces services ont pour mission notamment de s'assurer du respect e par les professionnel et les touristes, de la réglementation régissant la mise en valeur de l'offre touristique au plan de la qualité, de la sécurité et de l'hygiène. Ils permettent également de veiller constamment, en concertation avec les autres secteurs représentés au niveau locale à la protection et à la valorisation du patrimoine naturel (littorale forêts, hydraulique, agriculture) archéologique et culturel des régions afin d'en assurer la pérennité.

Information
Information

Les actions de prévention et d'information déployées par le structures étatiques sont confortées par celles développées par le mouvement associatif (offices locaux du tourisme) et celles des ONG qui activent dans le domaine de la protection de l'environnement, notamment en haute saison dans le tourisme balnéaire et saharien.

Research and Technologies
Recherche et technologies

Aucune information disponible.
 

Financing
Financement

Il n'existe pas à l'heure actuelle d'organismes et de moyens budgétaires spécifiques au secteur pour le financement du développement écologique du tourisme.

Cooperation
Coopération

Dans le domaine du tourisme durable, l'Algérie est membre de l'organisation mondiale du tourisme qui développe des programmes d'études, séminaires et missions d'appui sectoriel.L'Algérie n'a cependant pas bénéficié d'un programme d'intervention particulier dans ce domaine de la part de cette organisation.

Information soumise par le Gouvernement de l'Algérie auprès de la Cinquième et de la Septième Sessions de la Commission du développement durable des Nations Unies. Dernière mise à jour:  Août 1999.



 

| Natural Resource Aspects | Institutional Aspects | Social Aspects |

| Algeria | All Countries | Home |