Check against delivery

INTERVENTION DE MLLE NADJEH BAAZIZ
MISSION PERMANENTE D'ALGERIE AUPRES DES NATIONS UNIES,
DEVANT LA 26EME SESSION
DU COMITE DE L'INFORMATION
26 AVRIL 2004

Monsieur le Président,

Je voudrais dès l'abord vous exprimer, au nom de la délégation algérienne, notre satisfaction de vous voir présider les travaux de notre Comité.

Permettez-moi de remercier M. Sashi Tharroor pour la déclaration substantielle qu'il a faite sur les activités du Département de l'Information et pour le travail remarquable que lui-même et son équipe accomplissent pour améliorer davantage la couverture des activités de l'ONU.

La délégation algérienne qui souscrit à la déclaration du Représentant du Qatar en sa qualité de Président du Groupe des 77 et de la Chine, souhaiterait aborder certains points auxquels elle attache une importance particulière.

Monsieur le Président,

Les progrès enregistrés ces dernières années en matière de technologie de l'information ont réussi à rapprocher les peuples du monde mais ont également aggravé les inégalités. Les Nations Unies, plus particulièrement le Département de l'Information, devraient œuvrer à assurer à tous les pays un accès équitable aux bénéfices des technologies de l'information afin de combler le fossé numérique qui sépare les pays développés des pays en développement et permettre à ces derniers de s'intégrer dans l'économie mondiale. C'est pourquoi le développement d'une stratégie globale visant à améliorer les structures humaines et matérielles des pays en développement pour aboutir à un équilibre international dans le domaine de l'information est essentiel. Parvenir à un tel objectif nécessite des efforts conjoints de tous les pays. A cet effet, nous appelons à entreprendre des initiatives qui contribueront à atteindre un meilleur équilibre dans le monde.

Monsieur le Président,

En plus de ses activités de base, la diffusion de l'information constitue un complément important pour les Nations Unies. Certes, elle ne peut se substituer aux efforts de paix, de sécurité et de développement, mais elle peut contribuer à accélérer ces efforts et les rendre plus efficaces. L'importance du DPI en tant que porte-parole de l'Organisation chargée de fournir en temps réel des informations pertinentes au public sur les responsabilités et activités des Nations Unies est essentielle: C'est pour cette raison que le DPI devrait intensifier ses campagnes de promotion des principes et objectifs de l'Organisation. En effet, les développements récents sur la scène politique internationale ont à nouveau prouvé que les peuples du monde se tournent plus que jamais vers les Nations Unies pour avoir une source sûre, impartiale et globale d'informations. Le monde a besoin d'informations fiables de la part des Nations Unies ainsi que l'atteste,en particulier, le nombre important de visites enregistrées par les sites Web de l'Organisation.

Le respect de la diversité des moyens d'expression au sein du système des Nations, Unies demeure parmi les préoccupations de nombreux Etats membres. C'est pour cette raison qu'une importance particulière devrait être accordée à la promotion du multilinguisme. La qualité des pages du site web de l'ONU dans les différentes langues utilisées ainsi que la qualité et le service fourni par le centre de nouvelles ne cessent de s'améliorer. A cet égard, nous renouvelons notre appel pour que les six langues officielles bénéficient d'un traitement équitable dans le développement des services qu'offrent les Nations Unies sur le web ainsi qu'en ce qui concerne la documentation et les références afin que les utilisateurs aient accès à une information et à une documentation substantielle.

II importe par ailleurs, de relever que la radio qui demeure le moyen de communication traditionnel le plus utilisé dans les pays en développements est omniprésente dans les régions les plus reculées et de se féliciter donc de l'augmentation des capacités de radiodiffusion internationale de l'ONU dans les six langues. Vu l'importance du nombre d'auditeurs dans les pays en développement, la poursuite du projet pilote de la radio est indispensable.

Ma délégation souhaiterait enfin que les programmes de formation des journalistes dispensés par le département soient maintenus et renforcés. A cet égard, des ressources supplémentaires doivent leur être allouées. L'octroi des bourses à des journalistes africains, constitue un réel motif d'encouragement et de telles initiatives doivent être renforcées et maintenues en ce qu'elles contribuent à favoriser l'établissement de lies entre les structures de l'ONU et les médias nationaux des Etats membres.

Monsieur le Président,

En ce qui concerne lés réformes que le Secrétaire Général souhaite entreprendre pour améliorer l'efficacité de l'Organisation et concernant la question de la régionalisation des centres d'information, ma délégation considère que dans les régions défavorisées, ces centres d'informations jouent un rôle très important et c'est pour cette raison que mon pays réitère son appui à de telles structures. Les coûts d'établissement et d'exploitation de ces pôles sont élevés et requièrent des infrastructures de télécommunications très développées. Leur regroupement est possible dans les régions avancées et toute démarche dans ce sens devrait se faire au cas par cas et en consultation avec les pays hôtes concernés.

Monsieur le Président,

Permettez-moi de conclure en réitérant l'engagement de l'Algérie à coopérer pleinement au niveau des Nations Unies et d'autres fora internationaux en vue de l'instauration d'un système mondial pour un usage global et maîtrisé des facilités qu'offrent les nouvelles technologies de l'information au service de la paix et de la sécurité internationales.

Je vous remercie.

***