ALGERIA

 

Intervention de Monsieur Mourad BENMEHIDI

Représentant Permanent Adjoint

Devant la 24ème Session

Du Comité de l’Information

 

New York, le 22 Avril 2002

Monsieur le President,

 

Je voudrais, tout d'abord vous exprimer a vous‑meme ainsi q'aux autres membres du bureau de notre comite les chaleureuses felicitations de la delegation algerienne a 1'occasion de votre brillante reelection. Je voudrais egalement assurer chacun d'entre vous du plein appui de 1'Algerie pour la conduite de votre mandat dans les meilleurs conditions possibles,et en vue du succes des travaux de cette importante session.


Je voudrais en particulier exprimer notre appreciation a M Sashi Tharoor pour la declaration liminaire aussi brillante que substantielle qu'il a faite sur les activites et les perspectives du Departement de 1'Information. Notre appreciation va egalement au secretariat du comite pour la documentation riche et variee qu'il a mise a notre disposition dans des delais plus que suflisants.


La delegation algerienne souscrit pleinement a 1'intervention que vient de faire le Venezuela aunomdu Groupe des 77 et de la Chine.


Je voudrais, pour ma part, aborder un certain nombre de points touchant le secteur de 1'information et de la communication auxquels la delegation algerienne attache une importance particuliere.

 

Monsieur le president,

 

L'examen de 1'ensemble des rapports etablis, a notre demande, par le Secretariat nous permet de mesurer I'importance croissante accordee au domaine de I'information et de la communication au sein du systeme des Nations Unies, domaine qui exige, de par sa nature meme, une constante adaptation et reorientation de sa strategie pour repondre aux besoins de plus en plus pressants et de plus en plus precis exprimes tant par les Etats membres que par le grand public.

La delegation algerienne voudrait, a cet egard, rappeler que seul le Comite de 1'Information est habilite a recommander une etude d'ensemble sur le fonctionnement du Departement de I'Information. A notre avis, toute etude devrait alter au‑dela de 1'esprit de comptable tel qu'enonce Bans la resolution 56/253 concernant le budget - programme 2003-2003,et porter sur 1'efficacite de fagon a mieux tenir compte des mandats pertinents de notre Organisation.

 

A ce titre et en premier lieu, nous notons avec satisfaction la progression fort remarquable de I'usage des nouvelles technologies de 1'information a I'ONU, et en particulier 1'usage de 1'internet comme support mediatique de premier ordre. Le chiffre de 3,6 millions de visiteurs par jour, depuis plus de 167 pays au site de l'ONU est, en effet, fort revelateur de 1'engouement du public en particulier celui originaire des pays en developpement pour les activites, le role et missions des Nations Unies.

 

L'autre motif de satisfaction nous vient de I'amelioration de la qualite des pages du site de 1'ONU dans les differentes langues utilisees, notamment 1'arabe, ainsi que de la qualite et le service fourni par le Centre de nouvelles, ce qua denote un effort certain de la part du Secretariat pour repondre aux preoccupations de nombreux Etas membres sur la necessite de mettre en valeur le principe de diversite linguistique des Nations Unies. D'ailleurs, nous reiterons notre appel en vue d'atteindre I'objectif consistant a afficher sur les sites web toute la documentation existant Bans les six langues oWcielles de 1' Organisation.
Noue prenons encore une fois note de la volonte, exprimee dans le rapport du Secretaire general sur la reorientation des activates d'information et de communication de I'Organisation des Nations Unies, de dormer un traitement egal a toutes les langues officieIles de I'ONU dans tons les services et ressources dependant du Departement de 1' information.

 

Au sujet de la publication, tout en reconnaissant que certains progres ont ete enregistres, en ce qua concerne 1'amelioration du caractere multilingue des publication du Departement, nous insistons pour que cet effort puissent etre poursuivi et renforce et ce afro que les six langue, disposent des moyens equivalent et puissent par consequent, offrir la meme qualite et le meme volume de produit. Afin de proposer le meme produit et mieux maitriser les ressources, nous encourageons la centralisation de la production des publications au sein du Departement de 1'Information.

 

De la meme maniere, nous souhaitons que la documentation et les references en langue arabe au niveau de la Bihliothque Dag Hammarksjold puissent etre enrichies, multipliees et renforcees afro de permettre aux nombreux utilisateurs daps cette langue, d'avoir acces a une information et une documentation consequente.

Monsieur le President,

En matiere de Presse, nous notons avec surprise 1'economie que compte realiser le secretariat au detriment des programmes de formation des journalistes, comme 1'indique le paragraphe 46 du rapportA/AC.198/2002/2. Cette proposition ne se justifie nullement, car les Nations unis peuvent et doivent toujours jouer un role de premier plan Bans la promotion des principes de liberte et d'ethique de la presse et par le developpement de la cooperation en particulier au profit des Pays du Sud ou les moyens de communication enregistrent un retard considerable par rapport a ceux des pays du Nord, qua detiennent et manipulent 1'information. A cet egard, nous formulons le vaeu pour qu'une attention particuliere soit accordee, en matiere de formation, aux journalistes en provenance de 1'Afrique, car le continent accuse des decennies de retard Bans le domaine de 1'Information en general et du journalisme en particulier.

 

Monsieur le President,

 

En ce qui concerne les activates de mobilisation directe, nous partageons entierement I'avis du Secretaire General sur le fait qu'il s'agit dune priorite du Departement. Nous reiterons, en effet, 1'appel que nous aeons lance Pan dernier devant ce Comite, repris dans la derniere resolution de 1'Assemblee Generale sur les questions relatives a 1'Information -56/64,qu' aux termes de son paragraphe 24, demande au secretariat d'assurer de maniere plus soutenue la promotion de la deuxieme Decennie internationale pour 1'eradication du colonialisme. Cela devrait se faire a travers les supports mediatiques disponibles ; publication, radio, TV, et internet en vue de contribuer a aider 1'ONU a soustraire les derniers territoires non autonomes de la domination coloniale et les peuples ders territoires non autonomes a exercer leur droit a 1'autodetermination.

 

Monsieur le President,

 

L'Algerie considere que les Centres d'information des Nations Unies sont des elements tres importants de faction informative de 1'O.N.U. L'interet du role qu'elles jouent en matiere d'information, de communication et de documentation est indeniable, en particulier dans les pays en developpement, ou justement 1'acces aux moyens technologiques d'information reste modeste. C'est pourquoi nous sommes d'avis que le Departement de 1'information devrait deployer davantage d'efforts pour developper ces structures, leur allouer suffisamment de ressources financieres et materielles, les pourvoir en personnels competents et qualifies pour repondre avec efficacite aux besoins et aux taches qui leer sont assignees.

Ces Centres pourraient meme jouer un role principal en matiere de mise a la disposition des populations locales, c'est a dire administrations, etudiants et chercheurs les moyens de communication technologiques modernes qui font cruellement defaut dans de nombreux pays du sud.

 

Par ailleurs, nous recommandons davantage de coordination et de cooperation avec les pays hotel, qui devraient, en toute logiques etre consultes sur la gestion meme de ces Centres. Il est, en outre, necessaire de rappeler que lorsque 1'Assemblee generate await agree le Principe d'integration des Centres d'information des Nations Unies aux structures du PNUD, la condition etait que cela se false sur la base d'un examen au cal par cal, et en tenant compte de 1'avis des pays hôtes.

 

Enfin, 1'idee, contenue dans la paragraphe53 du rapportA/AC.198/2002/2 qui consiste a proposer la creation des centres d'information regionaux, nous parait prematuree et incomplète.