Notre histoire


En 1956, le Secrétaire général a décidé d’élargir le programme d’enseignement des langues au Secrétariat. L’UNITAR a accepté de proposer des cours de langue pendant les heures de travail, afin d’aider les fonctionnaires à apprendre une langue dans des délais plus courts que cela n’était d’ordinaire le cas, et à cette fin de fournir les ressources nécessaires.

En 1967, l’Assemblée générale s’est prononcée en faveur de l’équilibre linguistique au Secrétariat et a demandé l’introduction d’un programme d’enseignement accéléré et l’octroi d’une prime de connaissances linguistiques aux fonctionnaires de la catégorie des administrateurs.

En 1968, l’Assemblée générale a décidé que la connaissance d’une deuxième langue officielle serait confirmée par l’obtention d’un certificat d’aptitudes linguistiques.

En 1969, un programme d’enseignement des langues a été institué afin d’assurer un équilibre linguistique dans l’Organisation. L’objectif était de proposer une série de cours dans les six langues officielles de l’Organisation.

En 1982, par sa résolution 36/235, l’Assemblée générale a décidé d’autoriser le personnel des missions permanentes à bénéficier gracieusement des cours de langues. Il a également été décidé de demander aux fonctionnaires qui redoublaient un niveau d’acquitter des frais d’inscription, de limiter à une le nombre de langues qu’il était possible d’étudier chaque trimestre, et de ramener de trois à deux le nombre d’examens d’aptitudes linguistiques organisés chaque année.

Entre 1995 et 2005, l’Assemblée générale a souligné dans un certain nombre de résolutions l’importance que revêtait l’apprentissage des langues pour le personnel. Elle a notamment adopté des résolutions sur le multilinguisme dans lesquelles elle a considéré qu’un véritable multilinguisme favorisait l’unité dans la diversité et l’entente internationale et a encouragé les fonctionnaires de l’Organisation à continuer d’utiliser activement les moyens de formation existants afin d’acquérir et d’améliorer la connaissance d’une ou plusieurs langues officielles de l’Organisation.