Des Droits de l'Homme
accueil Le Cyberschoolbus des Nations Unies - accueilaccueil

11.

Toute personne accusée d'un acte délictueux est présumée innocente jusqu'à ce que sa culpabilité ait été légalement établie au cours d'un procès public où toutes les garanties nécessaires à sa défense lui auront été assurées.

Nul ne sera condamné pour des actions ou omissions qui, au moment où elles ont été commises, ne constituaient pas un acte délictueux d'après le droit national ou international. De même, il ne sera infligé aucune peine plus forte que celle qui était applicable au moment où l'acte délictueux a été commis.

La version illustrée

NOTES:
La présomption d'innocence et le droit à une défense sont les deux grands principes énoncés à la première partie de cet article. Le droit à un procès public a été présenté dans l'article précédent. La seconde partie de l'article énonce le principe de la non-rétroactivité de la loi.

DÉFINITIONS:
Non-rétroactivité de la loi signifie que nul ne peut être condamné pour des actes qui, au moment où ils ont été commis, n'étaient pas illégaux, bien qu'en raison de modifications ultérieures de la loi, ces actes soient désormais considérés comme délictueux.
QUESTIONS ET ACTIVITÉS

Choisissez un procès célèbre qui a fait du bruit et étudiez-le. Répondez aux questions suivantes: S'est-il agi d'un procès équitable et impartial? Comment est-on arrivé au verdict? Quelles sont les preuves qui ont été présentées? Qu'est-ce que le public a pensé avant et après le procès?

Dans quels cas une affaire serait-elle portée devant un tribunal international plutôt que devant un tribunal national?
PAGE D'ACCUEIL
Copyright © Nations Unies
cyberschoolbus@un.org
Le Cyberschoolbus de l'ONU - accueil accueil