27 mars 2014 – Le Secrétaire général Ban Ki-moon s’est rendu à Illulisat Icefjord aujourd’hui tandis qu’il achevait sa visite au Groenland afin de mobiliser les bonnes volontés avant le sommet qu’il convoquera en septembre sur les changements climatiques.

Classé au patrimoine de l’humanité par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), le fjord est l’embouchure d’un glacier dont l’étude, depuis 250 ans, a permis de mieux comprendre les mutations climatiques.

La visite de deux jours de M. Ban au Groenland lui a donné l’occasion de constater de visu les conséquences des changements climatiques, à l’endroit où la fonte de la calotte glaciaire s’accélère.

Hier, M. Ban a visité la ville d’Uummannaq, à plusieurs centaines de kilomètres au-delà du cercle arctique, accompagné du Premier Ministre du Groenland, Aleqa Hammond, et du Premier Ministre danois, Helle Thorning-Schmidt.

Le Secrétaire général et Madame Ban Ki-moon, et les Premiers Ministres du Danemark et du Groenland avec une famille Inuit. Photo ONU/Mark Garten

Le Secrétaire général et Madame Ban Ki-moon, et les Premiers Ministres du Danemark et du Groenland avec une famille Inuit. Photo ONU/Mark Garten

Le numéro un de l’ONU a exprimé sa vive préoccupation devant le recul rapide des glaciers et la fonte rapide de la calotte glaciaire qui cause l’élévation du niveau de la mer, ce qui a un impact sur l’environnement de toute la communauté internationale.

« Ce n’est pas seulement la population du Groenland, ce sont les habitants du monde entier qui sont menacés par ces modifications climatiques rapides », a-t-il dit mercredi lors d’une rencontre commune avec la presse, en présence des deux dirigeants.

« Peut-être faut-il effectuer encore de nombreuses études sur la nature et l’impact des changements climatiques, mais il y a un seul fait, pur et simple : les changements climatiques se produisent beaucoup, beaucoup plus vite qu’on ne pourrait imaginer. »

Vue aérienne de la calotte glaciaire du Groenland. Photo ONU / Mark Garten.

Vue aérienne de la calotte glaciaire du Groenland. Photo ONU / Mark Garten

Le Sommet sur le climat prévu pour le 23 septembre au Siège de l’ONU à New York a lieu avant une conférence qui se tiendra à Paris l’an prochain pour que soit trouvé un accord juridique mondial sur les changements climatiques.