UNICEF : la moitié des enfants du monde victimes de la pauvreté, de la guerre et du sida

La situation des enfants dans le monde 2005

9 décembre 2004 – Plus d'un milliard d'enfants dans le monde souffrent de privations extrêmes liées à la pauvreté, à la guerre et au sida, 400 millions d'enfants n'ont pas accès à l'eau potable, 270 millions ne bénéficient pas de soins de santé et 90 millions souffrent de graves privations alimentaires, selon le dernier rapport de l'agence de l'ONU pour l'enfance.

« Malgré l'adoption quasi universelle de normes de protection de l'enfance, plus de la moitié des enfants du monde souffrent de privations extrêmes liées à la pauvreté, à la guerre et au VIH/SIDA, autant de facteurs qui les spolient de leur enfance et retardent le développement des nations », indique un communiqué du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) diffusé aujourd'hui à Londres et présentant le rapport annuel de l'agence.

Intitulé « La Situation des enfants dans le monde 2005 : l'enfance en péril », le document fait apparaître que « plus d'un milliard d'enfants sont privés de l'enfance saine et protégée que promet la Convention de 1989 relative aux droits de l'enfant - le traité de défense des droits de l'homme le plus accepté dans le monde ».

« Trop de gouvernements prennent délibérément et, en toute connaissance de cause, des décisions qui en pratique portent préjudice à l'enfance », a dénoncé la directrice de l'UNICEF, Carol Bellamy, au cours d'une présentation à la London School of Economics, rappelant que « la pauvreté ne surgit pas de nulle part, la guerre non plus, le sida ne se propage pas tout seul ». « Il s'agit de nos choix et nous en portons la responsabilité collective ».

Selon des études réalisées par l'UNICEF en coopération avec la London School of Economics et l'Université de Bristol, 640 millions d'enfants n'ont pas de logement adéquat, 500 millions n'ont pas accès à des installations sanitaires, 400 millions n'ont pas accès à l'eau salubre, 270 millions d'enfants ne bénéficient pas de soins de santé, 140 millions ne sont jamais allés à l'école et 90 millions d'enfants souffrent de graves privations alimentaires.

Le rapport qui porte sur trois des facteurs les plus importants qui menacent l'enfance aujourd'hui – la pauvreté, les conflits et le VIH/SIDA - montre que les enfants paient un lourd tribut dans les conflits armés.

« Près de la moitié des 3,6 millions de personnes tuées depuis 1990 lors de guerres étaient des enfants. Les enfants ne sont plus épargnés et ils sont même au contraire dans certains cas pris comme cibles ainsi qu'on a pu le voir en septembre 2004 lors de l'attaque contre les écoliers de Beslan (Fédération de Russie) », indique le rapport.

A propos du VIH/SIDA, le rapport rappelle que les conséquences les plus visibles sur les enfants se manifestent par le nombre important d'orphelins. L'UNICEF compte maintenant plus de 15 millions d'orphelins dans le monde, dont huit sur dix en Afrique subsaharienne.

Mais le rapport montre que la pauvreté ne se limite pas aux pays en développement. Dans 11 des 15 pays industrialisés pour lesquels on dispose de données comparables, la proportion d'enfants vivant dans des ménages à faible revenu a augmenté au cours des dix dernières années, affirme l'UNICEF.

En savoir plus