Une instance scientifique israélo-palestinienne pour la paix lancée à l'UNESCO

10 novembre 2004 – L'agence de l'ONU pour la science et l'éducation, qui célèbre aujourd'hui la Journée mondiale de la science pour la paix et le développement, annonce le lancement d'une organisation israélo-palestinienne pour la science qui vise à promouvoir la coopération scientifique pour la paix au Moyen-Orient.

A l'occasion de la Journée mondiale de la science pour la paix et le développement, célébrée le 10 novembre, une cérémonie de lancement de l'Organisation israélo-palestinienne pour la science (IPSO) se tiendra au Siège de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture ( UNESCO ), à Paris, le 15 novembre prochain, indique un communiqué de l'agence paru aujourd'hui.

L'objectif de l'IPSO est de promouvoir la coopération scientifique pour la paix au Moyen-Orient, en rassemblant les compétences et l'expertise de scientifiques israéliens et palestiniens.

La session inaugurale sera ouverte par Koïchiro Matsuura, le directeur de l'UNESCO, et par le Président de l'Organisation, le prix Nobel Torsten Weisen, en présence de Sari Nusseibeh, Président de l'Université Al-Qods et de Menahem E. Yaari de l'Université hébraïque de Jérusalem.

Seront aussi présents Hasan Dweik, de l'Université Al-Qods, Dan Bitan, chef des projets pour la paix et la coopération de l'association philanthropique d'Andrea et Charles Bronfman, Michael Atiyah, du Royaume-Uni, titulaire du prix Abel, l'équivalent du prix Nobel pour les mathématiques, Farida Faouzia Charfi, de la Tunisie, Daniel Kahneman, des Etats-Unis, prix Nobel, Ida Nicolaisen du Danemark, Harald Reuter de la Suisse, John Sulston du Royaume-Uni, prix Nobel ainsi que de nombreux autres membres d'institutions scientifiques américaines et européennes, ainsi que des représentants permanents des Etats Membres de l'UNESCO.