Sahara occidental : Alvaro de Soto à nouveau sur la brèche

26 juillet 2004 – Alvaro de Soto, après avoir tenté, à la demande du Secrétaire général, d'orchestrer la réunification de Chypre, revient à la charge sur un autre dossier depuis longtemps sur la table des instances de l'ONU, le Sahara occidental.

Début juillet, Alvaro de Soto, le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Sahara occidental, est arrivé à Laayoune, la ville portuaire du Sahara occidental, siège de la MINURSO, la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental.

Faute d'avoir recueilli l'assentiment de l'ensemble des parties sur cette solution dont le grand architecte était James Baker, Envoyé spécial du Secrétaire général, le règlement de la question du Sahara occidental semble dans l'impasse, une impasse de laquelle Alvaro de Soto souhaite sortir, indique un communiqué de la MINURSO.

Selon ce communiqué, après s'être longuement entretenu avec Washington, Paris et Madrid, Alvaro de Soto souhaite, dans le cadre d'un mandat élargi après la démission de James Baker, lancer des consultations avec le Maroc et le Front Polisario avant l'assoupissement du mois d'août.