L'AIEA impliquée dans la sécurisation des Jeux olympiques d'Athènes

26 mai 2004 – L'agence de l'ONU pour l'énergie atomique annonce qu'au terme d'un accord avec les autorités grecques, elle participe à la sécurisation des prochains jeux Olympiques qui se dérouleront cet été.

La protection physique du réacteur de recherche nucléaire Demokritos, dans les faubourgs d'Athènes, a ainsi été améliorée ainsi que la sécurité d'autres sources radioactives utilisées dans des installations médicales et industrielles dans six villes grecques, indique un communiqué de l'Agence internationale pour l'énergie atomique (AIEA).

Des équipements permettant de détecter des émissions radioactives ont été installés aux frontières et aux autres points d'entrée en Grèce tandis que des équipements mobiles seront déployés dans le pays.

Des instruments manuels de détection ont été distribués à des milliers d'employés à la sécurité des Jeux et a des douaniers également enrôlés dans les opérations de sécurité.

Ces équipements ont été mis à disposition pour permettre la détection de matières radioactives susceptibles d'être utilisées par des terroristes pour fabriquer un engin à dispersion radioactive appelé « bombe sale. »

De nombreuses mesures ne peuvent être révélées pour des raisons de sécurité, indique l'AIEA.

Ce plan d'action a été engagé après qu'un accord a été conclu entre l'AIEA, la Commission grecque pour l'énergie atomique et la Division de la sécurité des Jeux Olympiques.

Une grande partie de cette opération a été menée en coopération avec certains Etats membres et l'appui substantiel apporté par les Etats-Unis et la France en matière d'équipements, de formation et de conseil technique.

« Il y a eu une bonne coopération entre la Commission grecque pour l'énergie atomique et les autres partenaires internationaux dans ce travail », a indiqué le directeur général de l'AIEA, Mohamed El Baradei.

« Nous nous efforçons collectivement de mettre en place des mesures de haute sécurité et ce travail devrait renforcer les capacités des autorités grecques », a ajouté M. El Baradei.

Basée à Vienne, l'AIEA gère un important programme d'assistance à ces Etats membres dans la lutte contre le terrorisme. Elle est à la tête des démarches visant à mettre en place des normes internationales et des conseils sur des questions liées à la sûreté et la sécurité.

En savoir plus





Coup de projecteur