Darfour : la Mission de l'ONU et de l'Union africaine poursuit sa reconfiguration

Des membres d’un contingent de la MINUAD postés à Um Baro (Nord-Darfour) patrouillent dans le village de Basma (archives). Photo: Albert Gonzalez Farran / MINUAD (archive)

10 janvier 2018 – L'Opération de l'Union africaine et des Nations Unies au Darfour (MINUAD) a achevé la première phase de sa reconfiguration décidée par le Conseil de sécurité, a expliqué mercredi le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, devant les membres du Conseil.

En juin dernier, reconnaissant l'amélioration générale de la situation sécuritaire au Darfour (Soudan), le Conseil de sécurité a approuvé les recommandations du Secrétaire général et du Président de l'Union africaine en faveur d'une approche en deux volets, axée sur la protection du Jebel Marra et sur la stabilisation de la situation dans d'autres régions du Darfour.

Dans le même contexte, le Conseil de sécurité a autorisé une réduction du personnel en uniforme et civil de la Mission en deux phases.

M. Lacroix a noté mercredi qu'après sa victoire militaire contre les mouvements rebelles, « le gouvernement soudanais consolide fermement son contrôle et son autorité à travers le Darfour, à l'exception de poches dans la région du Jebel Marra, contrôlée par l'Armée de libération du Soudan/Abdul Wahid (ALS/AW), qui est fragmentée et affaiblie, et alors que les autres groupes rebelles sont engagés dans des activités mercenaires et criminelles dans des pays voisins ».

Le chef des opérations de maintien de la paix a souligné que la phase 1 de la reconfiguration de la MINUAD a été achevée avant la date-butoir du 31 décembre.

« Dans le contexte de l'approche à deux volets de l'opération, la Mission a récemment formalisé le concept du Groupe de travail Jebel Marra et l'activera dans la seconde moitié de janvier », a dit M. Lacroix.

Il a noté que pendant la première phase de la reconfiguration de la MINUAD, le gouvernement soudanais s'est montré très coopératif pour faciliter le rapatriement des contingents et la fermeture et le transfert des équipes en temps voulu.

En conclusion, M. Lacroix a fait deux recommandations au Conseil de sécurité.

« A mesure que la Mission progresse vers la mise en œuvre de la deuxième phase de la reconfiguration et que les tendances actuelles se poursuivent, je recommande au Conseil d'examiner la possibilité d'envisager un nouveau concept de mission avec des priorités ajustées dans le contexte du renouvellement du mandat de la MINUAD en juin 2018 », a-t-il dit.

« Deuxièmement, le financement des efforts de consolidation de la paix au Darfour devrait être considéré par les États membres comme une question politique hautement prioritaire pour protéger les investissements réalisés à ce jour dans la paix et éviter un retour des affrontements », a-t-il ajouté.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Darfour : la CPI dénonce le manque de volonté politique pour exécuter les mandats d'arrêt

En savoir plus