Au Yémen, la barre du million de personnes atteintes du choléra a été franchie (OMS)

le centre de santé d’Alsonainah, à Sanaa, au Yémen. Des enfants atteints de diarrhée aqueuse aiguë / et possiblement de choléra sont soignés avec une solution de réhydratation orale. Une équipe de l’UNICEF visite le centre pour s’assurer qu’il y a suffisamment de fournitures. Photo : UNICEF / Fuad

22 décembre 2017 – Le nombre total de cas suspects de choléra au Yémen a franchi vendredi la barre du million de personnes, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L'OMS a enregistré 1.001.428 cas présumés de choléra et 2.227 décès liés à l'épidémie, a déclaré son porte-parole, Tarik Jasarevic, lors d'un point de presse à Genève. L'épidémie frappe 21 des 22 gouvernorats du Yémen où seulement la moitié des établissements de santé sont en état de fonctionnement.

La moyenne hebdomadaire des cas de choléra a considérablement diminué au cours des trois derniers mois, a indiqué le porte-parole de l'OMS, mais l'épidémie n'est pas encore terminée. L'organisation souligne que davantage d'efforts concertés doivent être déployés pour maitriser la propagation du choléra à court terme et empêcher sa résurgence dans un avenir proche.

Le choléra n'est pas la seule menace sanitaire pour le Yémen. Depuis fin octobre, le pays est également confronté à une épidémie de diphtérie qui s'est rapidement propagée dans 18 des 22 gouvernorats. « Plus de 333 cas cliniquement diagnostiqués ont été signalés, principalement dans les gouvernorats d'Ibb et de Hodeïda », a précisé M Jasarevic.

Ces épidémies se produisent dans un contexte d'urgence difficile au Yémen.

AUDIO: Tarik Jasarevic, porte-parole de l’OMS à Genève Crédit: Nations Unies

La récente recrudescence des affrontements ont empêché les employés de l'OMS de se rendre dans les gouvernorats affectés. Dans un pays en conflit depuis deux ans et demi, les services vitaux se sont effondrés et environ 75% de la population a besoin d'aide humanitaire.

Mais les agences onusiennes poursuivent leurs efforts pour apporter leur aide médicale malgré les combats et les blocages.

Mardi, un avion affrété par l'OMS a atterri à Sanaa avec 70 tonnes de médicaments et de produits chirurgicaux.

Jeudi, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a acheminé 6 millions de doses de vaccins pour protéger des millions d'enfants yéménites de la diphtérie et d'autres maladies transmissibles.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Yémen : l'ONU appelle à l'arrêt des violences et à la relance du processus politique

En savoir plus