Jérusalem : l'Assemblée générale exige des Etats qu'ils respectent les résolutions de l'ONU

Les écrans de la salle de l’Assemblée générale indique le résultat du vote final concernant la résolution sur le statut de Jérusalem, lors de la reprise de la 10e Session extraordinaire d’urgence sur les actions illégales d’Israël à Jérusalem-Est occupée et dans le reste du territoire palestinien occupé. Photo : ONU / Manuel Elias

21 décembre 2017 – L'Assemblée générale des Nations Unies a adopté, ce jeudi, une résolution exigeant que tous les Etats membres « respectent les résolutions du Conseil de sécurité concernant Jérusalem et s'abstiennent de reconnaître les actions et les mesures qui y sont contraires ».

Adopté par 128 voix pour, 9 contre et 35 abstentions, le texte déplore « au plus haut point » les récentes décisions relatives au statut de Jérusalem. Le 6 décembre, les Etats-Unis ont reconnu la Ville sainte comme capitale d'Israël et annoncé leur volonté d'y transférer leur ambassade depuis Tel-Aviv.

Dans sa résolution, l'Assemblée générale considère comme « nulle et non avenue » toute décision ou action susceptible de modifier le « caractère, le statut ou la composition démographique » de Jérusalem.

Lundi, un projet de résolution qui aurait invalidé toute « décision unilatérale » sur Jérusalem a été soumis au Conseil de sécurité et a été rejeté en raison du véto des Etats-Unis. Suite à ce rejet, le Yémen et la Turquie ont décidé de porter la question du statut de la Ville sainte devant l'Assemblée générale.

Approuvé par la majorité des membres de l'Assemblée, le texte demande à tous les États de « s'abstenir » d'établir des missions diplomatiques dans la Ville sainte, conformément à la résolution du Conseil de sécurité 478 adoptée en 1980.

« Jérusalem est une question qui relève du statut final et qui doit être réglée par la voie de la négociation, comme le prévoient les résolutions pertinentes des organes de l'Organisation des Nations Unies », rappelle l'Assemblée générale.

Réitérant son appel à « inverser les tendances négatives qui mettraient en péril la solution des deux États », l'Assemblée demande à ce que de plus grands efforts régionaux et internationaux soient déployés pour parvenir, « sans tarder, à une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Moyen-Orient : le Conseil de sécurité échoue à adopter une résolution sur Jérusalem

En savoir plus