RDC : le meilleur hommage aux Casques bleus tués est de travailler ensemble (ONU)

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix. Photo: MINUSMA / Sylvain Liechti

15 décembre 2017 – A Goma, le chef des opérations de maintien de la paix des Nations Unies a rendu visite vendredi à une trentaine de Casques bleus tanzaniens blessés lors de l'attaque de leur base à Semuliki, en République démocratique du Congo (RDC), le 7 décembre.

« Je reviens juste de Tanzanie où j'ai pu mesurer que tout le pays était derrière vous », a déclaré Jean-Pierre Lacroix aux soldats de la paix soignés dans un hôpital de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) au lendemain de sa visite à Dar es-Salaam.

Après avoir échangé quelques mots avec chacun des blessés, M. Lacroix a assisté à une cérémonie organisée en hommage aux 14 Casques bleus tanzaniens qui ont perdu la vie lors de cette attaque, la plus meurtrière menée contre une force onusienne depuis 24 ans.

« C'est un crime de guerre et les Nations Unies feront tout pour que ceux qui ont commis cela soient traduits en justice », a rappelé le Secrétaire général adjoint.

« Ce sont tous ceux qui sont tombés sous l'étendard des Nations Unies que nous honorons. (…) C'est avec beaucoup de tristesse que nous nous retrouvons cet après-midi ici à la MONUSCO, pour honorer la mémoire de ces soldats fauchés à fleur de l'âge », a rappelé M. Lacroix.

« Le meilleur hommage que les Nations Unies peuvent rendre aux Casques bleus tués à Semuliki, c'est de travailler ensemble pour rétablir la paix en RDC », a déclaré le Secrétaire général adjoint.

Au micro de Radio Okapi, M. Lacroix a plaidé pour une amélioration de la coopération avec les forces congolaises ainsi que les pays de la région. Samedi, le chef du maintien de la paix de l'ONU se rendra à Kinshasa où il rencontrera les autorités congolaises.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Casques bleus tués en RDC : pas d'impunité pour les auteurs de l'attaque, promet l’ONU

En savoir plus