Corée du Nord : le pire serait de marcher comme des somnambules vers la guerre, selon le chef de l'ONU

Le Secrétaire général de l’ONU António Guterres (archives). Photo OSSG

14 décembre 2017 – Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a mis en garde jeudi la communauté internationale contre les risques d'une guerre dans la péninsule coréenne.

« La pire des choses serait pour nous de marcher comme des somnambules vers une guerre qui pourrait avoir des circonstances absolument dramatiques », a dit M. Guterres lors d'un point de presse à l'issue d'une rencontre avec le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, à Tokyo, en marge d'un Forum mondial sur la couverture sanitaire universelle.

Le chef de l'ONU et le Premier ministre japonais ont discuté du programme nucléaire nord-coréen.

« Il est très clair qu'aujourd'hui, toutes les résolutions du Conseil de sécurité doivent être pleinement mises en œuvre par la Corée du Nord (…) et par tous les autres pays dont le rôle est crucial pour s'assurer que les sanctions sont mises en œuvre », a dit M. Guterres, ajoutant que l'objectif était la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

« L'unité du Conseil de sécurité est cruciale à cet égard. Il est crucial d'atteindre cet objectif, mais il est également crucial de rendre possible un engagement diplomatique permettant une dénucléarisation pacifique », a encore dit le Secrétaire général.

Fin novembre, le chef de l'ONU a condamné fermement le tir d'un nouveau missile balistique par la Corée du Nord, le 20ème tir de missile par ce pays depuis le début de l'année. La Corée du Nord a également procédé à six essais nucléaires.


News Tracker: autres dépêches sur la question

Corée du Nord : le chef de l'ONU condamne un nouveau tir de missile balistique, réunion d'urgence du Conseil de sécurité

En savoir plus