Le chef des opérations de paix de l'ONU rend visite aux Casques bleus tanzaniens blessés dans une attaque en RDC

Le Secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, rencontre des Casques bleus tanzaniens blessés à l’hôpital Nakasero de Kampala, en Ouganda. Photo: Bureau régional des Nations Unies à Entebbe / Sunil Thapa

13 décembre 2017 – Le chef des opérations de maintien de la paix des Nations Unies a remercié mercredi les Casques bleus qui se sont battus alors qu'ils étaient attaqués le 7 décembre dans la province du Nord-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC).

« Merci beaucoup pour votre service. Je vous souhaite bonne chance », a déclaré Jean-Pierre Lacroix, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, à chaque soldat de la paix auprès de qui il s'est rendu à l'hôpital Nakasero de Kampala, en Ouganda.

Au moins 14 Casques bleus de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) ont été tués dans cette attaque, l'un des bilans les plus meurtriers dans l'histoire des Casques bleus de l'ONU.

M. Lacroix doit rencontrer les familles des Casques bleus tués lors d'une visite en Tanzanie plus tard cette semaine.

La MONUSCO a rendu un hommage aux Casques bleus lundi à Beni, dans la province du Nord-Kivu, où a eu lieu l'attaque.

Les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) sont soupçonnées d'avoir perpétré cette attaque, qui a été qualifiée de crime de guerre par le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres.

L'attaque a également causé la mort de membres des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Au moins 44 soldats de la paix ont aussi été blessés.


News Tracker: autres dépêches sur la question

RDC : l'ONU rend hommage aux Casques bleus tanzaniens tués dans le territoire de Beni

En savoir plus